2005 : Pour un accueil plus personnalisé et ... en famille

L’Écho du Centre - 13/04/2005

Des familles d’accueil pour personnes âgées ou handicapées se sont regroupées en association en Creuse. L’occasion de découvrir une nouvelle façon de vivre son handicap ou de vieillir en famille.

"Échapper à l’isolement, avoir une vie décente et agréable tout en conservant son autonomie et sa dignité", voilà ce que proposent les différentes familles d’accueil creusoises aux personnes âgées et aux adultes handicapés ne souhaitant pas vivre en maison de retraite ou en institution. Autour de la présidente Ghislaine Hurand, 15 des 44 accueillants creusois essayent donc ensemble de faire connaître les possibilités d’accueil, d’appuyer les démarches des accueillants, de mettre en relation les personnes à accueillir et les membres de l’association et d’aider ces derniers quand ils rencontrent des difficultés.

"Si j’ai choisi de devenir accueillant familial, explique le vice-président Ramon Aguirre, c’est que j’en avais ras- le-bol des institutions. J’ai toujours souhaité continuer à m’occuper d’adultes handicapés mais je voulais pouvoir faire mon métier dans de bonnes conditions, comme je l’entends". Après avoir travaillé durant 22 ans à la MAS du Vernet, Ramon a donc préféré retaper lui-même une maison, où il accueille maintenant 3 adultes handicapés à temps plein (le maximum pour lequel une famille puisse avoir un agrément de la part du Conseil Général après une enquête de moralité et 3 mois de mise à l’essai). "Avant, beaucoup de familles faisaient ça pour augmenter leurs revenus mais c’est devenu un vrai métier ça demande une attention permanente et d’être disponible 24 h sur 24".

C’est lors de la formation mise en place par la direction de la solidarité au Conseil Général que les membres de l’association se sont rencontrés et ont décidé de se fédérer pour se faire connaître. "L’ambition des accueillants est que les personnes accueillies se sentent chez elles" : c’est vraiment là la différence notable avec les établissements spécialisés et souvent débordés par la demande.

Si aucune connaissance médicale n’est spécialement requise pour recevoir l’agrément (comme pour les gardes d’enfants), la personnalité de l’accueillant et le matériel mis en place sont contrôlés par le département et les accueillis (et leur familles) trouvent souvent là le moyen de réaliser une économie par rapport aux établissements (le coût par jour pouvant presque être divisé par 10 dans certains cas). Une autre façon de vivre en famille qui vaut parfois le coup d’œil...

Association des familles d’accueil en Creuse. Tél. 05.55.65.76.71 (présidente), 05.55.80.54.43 (R. Aguirre), 05.55.64.33.48 (trésorière) ou 05 55.81.70.97 (se-crétaire) - http://www.famidac.fr/

Dernière mise à jour : mercredi 12 janvier 2011

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP

8 visiteurs (dont 6 sur le forum)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP