2012 : Quitter son logement ? Familles d’accueil, une option méconnue

Source : Dossier Familial, Guide du bien vieillir, supplément trimestriel n°2, mai 2012, pages 45 et 46

JPEG - 99.1 ko
© Dossier Familial, mai 2012

Familles d’accueil, une option méconnue

Cette alternative est intéressante pour toutes celles et ceux qui ne peuvent plus vivre à leur domicile et ne souhaitent pas s’installer en établissement.
Des particuliers les accueillent chez eux, en contrepartie d’une rémunération.

Les résidents sont associés à une vie de famille, le plus souvent à plusieurs générations et accompagnés en permanence par une personne capable de leur apporter toute l’aide dont ils ont besoin. Cet accueil peut être temporaire.

  • Un agrément.

L’accueillant familial a obtenu un agrément délivré par le président du Conseil général pour héberger au maximum trois personnes. Les conditions d’habitat doivent, répondre à des normes précises : chaque personne accueillie dispose d’une chambre indépendante d’au moins 9 m² (16 m² pour 2 personnes) équipée d’un chauffage et d’un poste d’eau potable à proximité immédiate.

Elle a librement accès aux espaces communs : sanitaires, séjour, salle à manger, jardin... Des visites de contrôle régulières sont exercées par les services du Conseil général.

Pour rechercher une famiile d’accueil,
contacter l’association Famidac : www.famidac.fr

La plupart des départements organisent la formation initiale et continue des accueillants familiaux accueilant familial
accueillants familiaux
Agréés pour prendre en charge à leur domicile des personnes âgées ou handicapées adultes n’appartenant pas à leur propre famille, les accueillants familiaux proposent une alternative aux placements en établissements spécialisés.
.

  • Un contrat.

La signature d’un contrat est obligatoire entre l’accueillant et la personne reçue ou son représentant légal. Les conditions matérielles, humaines et financières de l’accueil y sont précisées : les prestations assurées, les modalités de remplacement en cas d’absence et de rupture du contrat, ainsi que la durée de la période d’essai (1 mois renouvelable une fois).

Les espaces privatifs mis à la disposition du résident sont décrits. La mission de l’accueillant consiste aussi à offrir au résident la chaleur d’un foyer et à l’aider à préserver ou à retrouver son autonomie en lui accordant l’attention dont il a besoin (repas, promenade, jeux).

Les soins quotidiens (toilette, médicaments...) sont effectués par un service de soins infirmiers à domicile. La personne accueillie doit pouvoir préserver son intimité et recevoir des visites.

  • Les tarifs.

Le coût de ce placement comprend le salaire de l’accueillant auquel s’ajoutent les cotisations salariales et patronales, l’indemnité de congés, le loyer, les frais d’entretien courant de la personne hébergée (aliments, produits d’entretien et d’hygiène, frais occasionnels de transports, blanchissage...) et, le cas échéant une indemnité pour sujétions particulières sujétions particulières L’indemnité en cas de sujétions particulières est, le cas échéant, justifiée par la disponibilité supplémentaire de l’accueillant liée à l’état de santé de la personne accueillie. (disponibilité supplémentaire de l’accueillant liée à l’état de santé de la personne accueillie).

Les coûts sont donc variables selon le confort du logement et le niveau d’autonomie de la personne accueillie. Celles hébergées en accueil familial Accueil familial Mode d’accueil alternatif au maintien à domicile et au placement en établissement spécialisé : les personnes handicapées ou âgées sont prises en charge au domicile de particuliers agréés et contrôlés par les conseils départementaux (ou par des établissements de santé mentale). peuvent prétendre à l’allocation personnalisée d’autonomie ( APA) comme si elles vivaient à leur domicile. Cette aide concerne alors le règlement des services rendus par les accueillants familiaux, les dépenses de transport, d’adaptation de la chambre, des sanitaires et de la salle de bains ou aides techniques.

Dernière mise à jour : lundi 21 mai 2012

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP

9 visiteurs (dont 5 sur le forum)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP