44 - Loire Atlantique : Cherche familles d’accueil pour adultes handicapés

Auteur : Émilie LONGIN, Ouest-France, 21 août 2012 ... plus une vidéo des services du Conseil Général.

JPEG - 67.2 ko
Malika, entourée de Cécile Le Doriol (à gauche) et de Chantal Leduc-Bouchaud
Ouest-France

À Orvault, près de Nantes, Cécile Le Doriol est une retraitée active. Après avoir consacré sa vie à ses enfants et à son petit-fils, elle exerce pour la première fois, à 63 ans, une profession : accueillant familial. Le concept est similaire à celui de famille d’accueil pour enfants, à une exception près : les personnes accueillies sont des personnes âgées ou en situation de handicap.

« Au départ, j’avais un peu d’appréhension, avoue Cécile Le Doriol. Quand l’assistante sociale a déposé Malika, je me suis dit : voilà, elle est là. » Une appréhension qui a vite laissé la place à une complicité entre les deux femmes.

Tricot, canevas, jardinage... « On fait la cuisine et on mange ensemble. Malika m’apporte de la tendresse. Elle est très reconnaissante. » L’accueillante lui donne de son temps et est là pour la rassurer en cas de besoin. « Je serai malheureuse si je partais d’ici », exprime Malika, qui se sent incapable de vivre seule.

« Pas seulement le gîte et le couvert »

« Ce n’est pas seulement le gîte et le couvert. Des liens se créent entre l’accueillant et l’accueilli », constate Christine Bentayeb, responsable de l’unité d’accueil familial Accueil familial Mode d’accueil alternatif au maintien à domicile et au placement en établissement spécialisé : les personnes handicapées ou âgées sont prises en charge au domicile de particuliers agréés et contrôlés par les conseils départementaux (ou par des établissements de santé mentale). des personnes âgées et des personnes handicapées au conseil général.

Chantal Leduc-Bouchaud, vice-présidente du département, déléguée aux personnes âgées, estime que ce système « s’adapte à la personne. Ce n’est pas un modèle unique. Plus la personne accueillie est dépendante, plus ça demande du travail à l’accueillant. » Et une rémunération en conséquence, qui peut aller de 1 300 € à 1 500 € par mois.

En Loire-Atlantique, 148 accueillants familiaux accueilant familial
accueillants familiaux
Agréés pour prendre en charge à leur domicile des personnes âgées ou handicapées adultes n’appartenant pas à leur propre famille, les accueillants familiaux proposent une alternative aux placements en établissements spécialisés.
partagent le quotidien de 165 personnes en situation de handicap et de 25 personnes âgées. C’est encore trop peu pour le conseil général, qui considère les accueillants familiaux comme une alternative à l’entrée dans un établissement spécialisé.

Pour aller plus loin, la création d’un lieu de vie regroupant plusieurs familles d’accueil est actuellement à l’étude.

L’exemple de Cécile Le Doriol a encouragé l’une de ses amies, Danny, pourtant sceptique au début, à déposer un dossier. « Je lui disais qu’elle ne pourrait plus sortir, que c’était beaucoup de contraintes, confie Danny. Alors qu’en fin de compte, pas du tout. Comme je suis toute seule à la maison, pourquoi ne pas rendre service ? »

Une fois son dossier accepté, Danny suivra une formation de six jours dispensée par le conseil général afin d’obtenir son agrément et pouvoir, à son tour, accueillir une personne âgée ou en situation de handicap chez elle.

Émilie LONGIN

Post Scriptum

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’accueil familial dans ce département.

Le Conseil Général de Loire Atlantique encourage le développement des accueils familiaux.

Accueil familial des personnes âgées et handicapées


L’accueil familial en Loire Atlantique par Accueilfamilial

L’accueil par des particuliers permet de bénéficier d’un mode d’accueil intermédiaire entre le maintien à domicile et l’hébergement collectif en établissement : une réponse souvent plus adaptée à certaines personnes handicapées.

Source : http://www.loire-atlantique.fr/jcms/cg_10870/accueil-familial-des-personnes-agees-et-handicapees, avril 2010.

Dernière mise à jour : mercredi 27 mars 2013

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP

10 visiteurs (dont 7 sur le forum)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP