54 - Meurthe et Moselle : des familles d’accueil pour adultes

Auteur : Corinne SAÏDI-CHABEUF, l’Est Républicain, 3 mars 2016.

Un domaine, peu connu du grand public où le Lunévillois est bien représenté dans le département.

Saviez-vous que l’on pouvait devenir famille d’accueil pour des adultes ? Des adultes qui sont soit des personnes handicapées de plus de 20 ans ou des personnes âgées de plus de 60 ans.

Agrément obligatoire

Pour espérer exercer la profession d’accueillant familial -puisque tel est le nom de cette profession, il faut obtenir un agrément auprès du conseil départemental et avoir la volonté de partager « une vie familiale, conviviale et sécurisante ».

« Les accueillants familiaux accueilant familial
accueillants familiaux
Agréés pour prendre en charge à leur domicile des personnes âgées ou handicapées adultes n’appartenant pas à leur propre famille, les accueillants familiaux proposent une alternative aux placements en établissements spécialisés.
viennent de tous les horizons et sont en majorité des femmes »
, explique Sandrine Galliegue-Humbert du service personnes âgées, personnes handicapées du conseil départemental. Ils ont « en points communs l’ouverture sur l’autre et l’acceptation de la différence », souligne le dr Marie-Hélène Terrade, responsable de l’action auprès des personnes handicapées à la direction personnes âgées, personnes handicapées du conseil départemental.

Des personnes déficientes

« C’est aussi une histoire de rencontre ». Comme pour un nourrisson entrant chez une assistante maternelle, des périodes d’adaptation sont prévues : « il y a toute une préparation : une journée, puis plus longtemps avec une période d’essai. L’accueil en urgence est voué à l’échec », assure le dr Terrade. « C’est aussi une rencontre qui doit marcher : on ne plaît pas à tout le monde. Il faut que ça prenne, c’est de la dentelle. » « Il faut être à l’écoute, partager avec les personnes, répondre à leurs besoins », souligne Sandrine Galliegue-Humbert.

On compte 20 accueillants familiaux (dont 2 couples) dans le Lunévillois, sur les 47 inscrits dans le département. 29 adultes handicapés bénéficient de ce système dans le Lunévillois (sur 66 en Meurthe-et-Moselle) : 24 à temps plein et cinq de façon temporaire pour les week-ends, jours fériés, vacances…. Et plus aucune personne âgée actuellement. « Nous avons peu de demandes en Meurthe-et-Moselle. La solidarité familiale joue et elles préfèrent rester à leur domicile. Cet accueil convient pour des personnes relativement autonome, ayant besoin de sécurité et aimant avoir du monde autour d’elles », note le dr Terrade. « Nous faisons des tentatives à temps partiel pour aider les aidants familiaux », ajoute Sandrine Galliegue-Humbert. Autre explication : l’inadaptation des logements pour les adultes commençant à avoir des difficultés à se déplacer.

Pas de personnes lourdement polyhandicapées parmi les accueillis non plus. Mais des personnes mal ou non voyantes, ou présentant une déficience intellectuelle ou psychique. « Mais pas de personnes en fauteuil roulant, faute de logements adaptés chez les accueillants », regrette Sandrine Galliegue-Humbert.

Des besoins en recrutement

Accueillants comme accueillis ont un gros point en commun : ils vieillissent. « Dans les années à venir, nous allons devoir recruter. C’est un métier qui demande beaucoup, 24 h/24, c’est un vrai sacerdoce », remarque le Dr Terrade.

Mais endosser cette fonction requiert le soutien de toute la famille vivant au domicile. Et si l’accueillant, comme tout salarié, bénéficie de 5 semaines de congés payés, il a aussi l’obligation d’assurer son remplacement. « Sans cela, pas d’agrément. Généralement, c’est une personne de la famille ou du cercle d’amis qui officie pendant les congés payés ou l’absence de la personne. Mais pas le compagnon. Car en cas d’urgence médicale dans la famille, il serait aussi absent », précise Sandrine Galliegue-Humbert, « C’est vrai que cette obligation complique la demande d’agrément. »

Des personnes sont sur liste d’attente pour trouver une famille susceptible de les accueillir pour des raisons géographiques ou d’accueil (allergie aux animaux, âge des enfants…).

En pratique

Le statut d’accueillant familial a été créé par la loi de 1989 pour arrêter les accueils non déclarés, qui « pouvaient aboutir à de belles rencontres mais aussi à des dérives ».

Il faut compter un minimum de 4 mois pour obtenir l’agrément. Il est valable 5 ans et permet d’accueillir de 1 à 3 personnes.

Une formation initiale de deux jours est dispensée puis une formation continue trimestrielle. Si les agréments sont distincts selon les publics, avec le vieillissement des personnes handicapées, les accueillants bénéficient de formation sur les personnes âgées…

La personne accueillie doit disposer d’une chambre individuelle.

L’accueil peut être permanent ou temporaire (pour des week-ends, des jours fériés…)

Même si la personne accueillie emploie l’accueillant, c’est généralement le conseil départemental qui les met en relation.

Le conseil départemental organise régulièrement des réunions d’information à Lunéville dans le but de recruter de nouvelles familles d’accueil, la prochaine est programmée à la Maison du département, 28 rue de la République à Lunéville le jeudi 19 mai de 14 h à 16 h. Inscription obligatoire.

Pour plus de renseignements, contacter le service territorial personnes âgées, personnes handicapées, maison du département, territoire du Lunévillois, 28 rue de la République à Lunéville, tel 03.83.74.45.08., mail : paphlunevillois@departement54.fr

Corinne SAÏDI-CHABEUF

Post Scriptum

Voir également notre rubrique Départements et notre article Devenir accueillant

Dernière mise à jour : vendredi 4 mars 2016

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP

13 visiteurs (dont 8 sur le forum)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP