64 - Association des accueillants familiaux Béarn/Pyrénées Atlantiques

AAFBPA - Association déclarée en mars 2012.

Présidente : Bénédicte HUGONNIER
2 route du haut béarn
64190 Sus

Site Internet : http://aafbpa64.free.fr - Tél. 09.53.93.64.69.

Objet :

JPEG - 133.2 ko
AAFBPA - dépliant

Siège social : C.I.A.P.A Bâtiment Fuschia, 100, avenue du Loup, 64000 Pau.


23 mars 2013 : Les accueillants familiaux accueilant familial
accueillants familiaux
Agréés pour prendre en charge à leur domicile des personnes âgées ou handicapées adultes n’appartenant pas à leur propre famille, les accueillants familiaux proposent une alternative aux placements en établissements spécialisés.
cherchent du renfort

article de http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2013/03/23/les-accueillants-familiaux-cherchent-du-renfort,1123403.php

JPEG - 127.4 ko
AAFBPA - AG 2013 (photo Jérémie Lecrique)

L’Association des accueillants familiaux Béarn-Pyrénées-Atlantiques s’est réunie récemment à Sus pour sa première assemblée générale. Mise sur pied au début 2012 et présidée par Bénédicte Hugonnier, elle se donne pour mission de développer et promouvoir l’accueil d’adultes handicapés et de personnes âgées au sein des familles. L’accueil familial est en effet une alternative encore assez méconnue au maintien à domicile et permet une écoute 24 heures sur 24. Tout cela pour un coût modéré.

Lors de l’assemblée générale, la présidente a donné d’emblée la parole à Éric Villacampa, directeur du pôle autonomie au conseil général, et à Mme Saint-Joan, responsable du pôle accueil familial à Bayonne, venus présenter les nouvelles directives du pôle accueil familial qui s’est mis en place progressivement depuis novembre 2012.

Un relais de remplaçantes mis en place

Un de leurs objectifs est de pouvoir travailler en partenariat avec les deux associations Béarn et Pays basque.

L’association est toutefois confrontée à une difficulté : celle de trouver des personnes pour remplacer les accueillants familiaux pendant leurs congés. Aussi un relais de remplaçantes va-t-il être mis en place par le biais d’annonces dans les journaux pour recruter.

La nouvelle trésorière, Laurence Husson, a été élue à l’unanimité. La cotisation annuelle reste inchangée, à savoir 20 € pour 2013. Les personnes qui ont adhéré en cours d’année 2012 recevront un appel à cotisation le moment venu.

Le bureau a fait le point quant aux places d’accueil disponibles. La présidente se charge de faire passer le message auprès des demandes en attente.

12 avril 2012 : L’accueil familial se structure

(auteur : Jean Subercazes, http://www.sudouest.fr/2012/04/12/l-accueil-familial-se-structure-685756-4316.php)

JPEG - 76.7 ko
AAFBPA - devenir accueillant(e) familial(e)

Les accueillants familiaux ont décidé de se regrouper et de créer une association. Ce qui a été concrétisé le 9 février. Désormais cette association servira d’appui à ceux qui voudront bien la contacter (1). Il est en effet important pour les accueillantes de mieux se faire connaître ; celles qui désirent se lancer dans cette profession pourront ainsi profiter de certaines expériences.

Aujourd’hui, l’accueil familial est une alternative encore méconnue et pourtant elle vient en complément des solutions de maintien à domicile ou d’entrée dans des établissements spécialisés (et y rester, pour beaucoup).

La famille est donc une autre solution (il y a environ 10 000 familles en France à exercer cette activité), l’accueil familial étant une alternative originale, conviviale, et surtout proche du maintien à domicile avec une écoute 24 heures sur 24.

Du sur-mesure

Comme le rappelle Bénédicte Hugonnier, « c’est un mode d’accompagnement sur mesure, individualisé et adapté à chaque personne accueillie, un dispositif de proximité, proche des repères de la personne qui se sent ainsi entourée et se sent exister ». « L’accueillant sait donner de son temps, écouter, aider et comprendre, il a un savoir-faire et un savoir-être », explique la présidente.

Esprit d’initiatives

Pour être reconnus, les accueillants comptent mettre en place plusieurs actions : qu’il s’agisse de la demande de soutien aux institutionnels (Conseil général et maires) ; réaliser des dépliants ou mettre en place la création d’un service relais de remplacement à domicile ; enfin rencontrer les partenaires sociaux ou apporter un soutien à celles rencontrant des difficultés.

Le coût d’un accueil est de 1 340 euros (brut 1 500 euros) alors qu’un hébergement en institut se monte à 2 300 euros minimum… De quoi donner à réfléchir à ceux qui ont besoin !

(1) Le bureau est conduit par Bénédicte Hugonnier, de Sus (présidente) ; Victorine Macorig, de Goès (trésorière) et Catherine Cauhapé, de Monein (secrétaire). Contact et renseignements au 09 53 93 64 69.

Post Scriptum

Pour en savoir plus, voir notre site Internet : http://aafbpa64.free.fr

Dernière mise à jour : samedi 23 mars 2013

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP

13 visiteurs (dont 7 sur le forum)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP