Accueil paysan & CIVAM : l’accueil social à la ferme et en milieu rural

Accueils relais, d’urgence, de rupture, temporaires ou à long terme d’enfants, d’adolescents, d’adultes en difficulté - toxicomanes en post-cure, SDF, victimes de violences conjugales, personnes handicapées ou âgées...

JPEG - 57.4 ko

L’accueil social pour les réseau Accueil Paysan et Civam

(source : http://www.accueil-paysan.com/fr/que-faisons-nous/les-types-daccueil/laccueil-social/presentation/)

Convaincus que le monde paysan peut apporter des solutions adaptées aux évolutions et besoins de notre temps, les réseaux Accueil Paysan et CIVAM1 s’attachent à concilier des valeurs sociales et solidaires avec la valorisation des territoires agricoles et la défense de l’environnement. Nous nommons « Accueil social », l’accueil proposé à des personnes qui, pour des raisons diverses liées à leur situation économique, administrative ou familiale éprouvent la nécessité d’une rupture momentanée avec leur entourage habituel.

C’est un accueil d’accompagnement, un moment d’échanges, de participation à la vie quotidienne du paysan amenant des réflexions sur la place de chacun, sur nos modes de vie, de consommation et de production. L’accueil social en milieu rural est donc, avant tout, une affaire de relations humaines. Il peut se dérouler dans une structure agricole ou non, ayant un projet pédagogique concret établi en lien avec l’agriculture et la vie du monde rural.

Les structures d’accueil et ses activités offrent un cadre, un contexte, un support concret et intégré dans une dimension socio-économique réelle. Autrement dit, c’est parce qu’il existe un support agricole, un lien à la préservation de l’environnement, au vivant que peut se réaliser cette activité. (...)

Une définition établie

L’accueil social est une activité qui ne cesse de se développer dans nos campagnes. Il s’agit d’une forme d’hospitalité proposée à des personnes qui, pour des raisons diverses liées à leur situation économique, administrative ou familiale, éprouvent la nécessité d’une rupture momentanée avec leur entourage habituel. Les accueils se déroulent chez un agriculteur ou un acteur rural soutenu par un projet pédagogique concret établi en lien avec l’agriculture et la vie du monde rural.

C’est à la fois un accompagnement, un moment d’échanges et de participation à la vie quotidienne du paysan, amenant des réflexions sur la place de chacun, ainsi que sur nos modes de vie, de consommation et de production. L’accueil social en milieu rural est donc, avant tout, une affaire de relations humaines.

Une mutualisation pour couvrir au mieux le territoire national

Ce sont aujourd’hui 200 associations locales au sein desquelles se développent des références et des expertises. Menant des projets ancrés dans leurs territoires, elles associent des corps de métier différents, des adhérents agriculteurs et acteurs ruraux, aux parcours et aux profils très variés et jouent un rôle d’intermédiaire avec les organismes sociaux. La mutualisation permet de renforcer la capacité des deux réseaux à apporter des réponses de proximité, adaptées et opérationnelles, notamment grâce à des outils et des formations créés spécifiquement pour accompagner les accueillants actuels et futurs.

Depuis 2007, les CIVAM et Accueil Paysan ont réalisé des documents qui rassemblent de nombreux conseils, références et témoignages prenant appui sur 15 ans d’expériences. Pour des campagnes soucieuses de préserver le lien social et créatrices d’emplois Ces accueils s’inscrivent pour les réseaux CIVAM et Accueil Paysan dans une logique d’éducation populaire et de transformation sociale. Il ne s’agit pas de fournir une réponse ponctuelle et opportuniste dans un contexte socio-économique difficile, facteur d’exclusion, mais bien de (ré)générer des solidarités, des services rendus à travers le métier des agriculteurs ou des acteurs ruraux qui accueillent, et façonnent ainsi une manière de vivre ensemble plus proche les uns des autres.

La labellisation Accueil social

Accueil Paysan s’est dès l’origine doté d’une Charte éthique et de cahiers des charges pour chaque formule d’accueil. Il s’agissait d’indiquer les critères de l’accueil à respecter mais surtout de préciser sa spécificité agricole pour faire comprendre quelles étaient les valeurs permettant d’identifier le réseau et d’en faire une marque de qualité. L’accueil social fait donc aussi l’objet d’un cahier des charges. Les principes fondamentaux sont :

  • Utiliser le lien à la terre et au vivant comme un support éducatif pour accueillir ces personnes
  • Travailler dans une dynamique collective et partenariale entre l’accueillant, l’accueilli et l’organisme référent et/ou prescripteur. Cette dynamique permet de poser des garanties pour les accueils réalisés. La construction de partenariats est donc essentielle et doit reprendre les principes de la « démarche partenaire ».
  • Être une décision familiale, en lien avec le projet de vie de l’accueillant, de sa famille et de son entourage.
  • Adapter son projet à ses possibilités réelles du moment (nombre d’accueillis, type d’activité)

Sur le caractère rémunérateur des accueils : l’objectif est de pouvoir répondre à un double besoin :

  • Social, en répondant à des appels et des sollicitations d’organismes sociaux, à la recherche de solutions alternatives pour leur public Économique, en permettant à des paysans de s’installer, ou de conforter et renforcer une activité en milieu rural, indispensable au développement de la vie locale des territoires.
  • Rencontrer des accueillants réalisant cette activité, participer à des journées d’échanges et de formations, parrainage
  • Réaliser un projet d’accueil (= rédiger, structurer, préciser ses idées)
  • Respecter les règles administratives en fonction des publics (agréments, conventions)

Documents à télécharger

Public : Responsables associatifs et animateurs Accueil Paysan et CIVAM, Porteurs de projet, Tout public.

Cahier n°1 : L’accueil social à la ferme et en milieu rural

PDF - 2.7 Mo
Accueil paysan & CIVAM
Cahier n°1 : L’accueil social à la ferme et en milieu rural
Cahier N°2 : Repères sociologiques et historiques

  • Réflexions sur le travail social et ses déclinaisons en agriculture
  • Qui sont les accueillants de l’accueil social à la ferme et en milieu rural aujourd’hui ?
  • Les impacts de l’accueil pour les personnes accueillies et pour les organismes demandeurs
  • La ferme, le milieu rural, des supports pour l’accueil social
PDF - 7.2 Mo
Accueil paysan & CIVAM
Cahier N°2 : Repères sociologiques et historiques
Cahier n°3 : Témoignages

  • Pourquoi accueille-t-on ? Que fait-on avec les personnes accueillies ?
  • Accueillir des personnes en grande difficulté : témoignes d’accueillants, d’accueillis, de travailleurs sociaux
  • Accueillir des personnes âgées ou en situation de handicap
  • Accueillir des jeunes (enfants et adolescents) en difficulté
  • Un vrai partenariat entre structures médico-sociales et accueillants
PDF - 6.8 Mo
Accueil paysan & CIVAM
Cahier n°3 : Témoignages
Accueil Social à la Ferme et en milieu rural : Témoignages de paysans

  • Les formules d’accueil
  • Témoignages
  • Tableau récapitulatif des formes d’accueil social
PDF - 1.3 Mo
Accueil paysan & CIVAM
Témoignages de paysans

Post Scriptum

Voir également

Dernière mise à jour : lundi 22 décembre 2014

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP

9 visiteurs (dont 8 sur le forum)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP