Accueils temporaires, vacances et séjours adaptés

Pour ne pas vous épuiser dans l’assistance d’une personne dépendante : ménagez-vous des temps de répit !

De nombreux accueillants familiaux accueilant familial
accueillants familiaux
Agréés pour prendre en charge à leur domicile des personnes âgées ou handicapées adultes n’appartenant pas à leur propre famille, les accueillants familiaux proposent une alternative aux placements en établissements spécialisés.
agréés proposent des accueils temporaires,
soit à leur domiciles, soit en logements indépendants ou en gîtes adaptés. Une solution bien moins onéreuse - généralement, 50 à 60€/jour tout compris - que les structures spécialisées.
Cliquez ici pour sélectionner les annonces de ce type.

Autres sites

  • :-) :-) Vacances Répit Familles : pour partir en vacances avec la personne handicapée, malade ou dépendante que vous aidez dans des conditions adaptées à sa situation. Tél. 05.57.885.885
  • Association La Cafetière : Accueil Temporaire Personnalisé (3 personnes maximum) Séjours de rupture (accompagnement éducatif individuel) Séjours de vacances adaptées (6 personnes maximum) Accompagnement professionnel (ES) dans un cadre familial, ancien corps de ferme et lieu de création artistique en pleine nature, entouré d’animaux (chiens chats, ânes et moutons). Site : www.assolacafetiere.fr
  • eedf-chalon.net : depuis 1965, les EEDF organisent des séjours de vacances accueillant des enfants, adolescents, adultes handicapés mentaux.
  • enviebienetre.fr : week-ends et vacances (vacances scolaires) pour des adultes déficients intellectuels. Accès à un SPA.
  • Jaccede.com : annuaire de lieux accessibles aux handicapés moteur.
  • L’association Olé accompagne en vacances les personnes adultes handicapées mentales selon une formule conviviale (petits groupes) et respectueuse de la personnalité de chacun. Couples bienvenus.
  • regains-asso.org : séjours de vacances adaptées pour personnes en situation de handicap mental.
  • vacancesenfetes.fr : L’association Vacances en fêtes propose des vacances à des personnes handicapées mentales et malades psychiques adultes.
  • vachands.com : vacances adaptées, en France et à l’étranger, pour adultes déficients intellectuels et/ou physiques.

Des aides financières aux accueils temporaires

  • Les caisses de retraite : La personne âgée qui n’est pas éligible à l’Apa mais classée en GIR 5 ou 6 (elle a besoin d’être épaulée, mais dans une moindre mesure), peut solliciter un coup de pouce de sa Caisse de retraite de base. "Le plan d’aide de l’action sociale de la Caisse d’assurance vieillesse peut atteindre jusqu’à 3 000€ par an et concerner des séjours d’hébergement temporaire, la participation financière du retraité varie de 10 à 73% selon ses ressources. C’est donc une piste à ne pas négliger même si l’aide n’est pas de droit et peut varier d’une région à l’autre", souligne Jean-Jacques Olivin, directeur du Grath.
  • L’action sociale des caisses de retraite complémentaire peut également éventuellement intervenir quel que soit le degré de dépendance de personne âgée. Renseignez-vous auprès du service d’action sociale de votre caisse.

Voir également la rubrique Aides financières

Comment me ménager des temps de répit

(source : Notre temps n°494, février 2011)

JPEG - 141.7 ko
Notre temps
Notre temps n°494, février 2011

Pour ne pas vous épuiser dans l’assistance d’un proche dépendant et garder du temps pour vous et votre famille, pensez aux solutions d’hébergement temporaire.

L’accueil de jour et l’hébergement temporaire.

Des établissements spécialisés dans l’accueil temporaire mais aussi certaines maisons de retraite ou foyers-logements peuvent proposer un tel service. Ces modes d’accueil de jour (sans hébergement) ou pour un temps limité sont destinés aux personnes âgées ou handicapées comme transition entre deux modes de prise en charge (en attendant, par exemple, de trouver une place en maison de retraite, ou après une hospitalisation, avant de réintégrer son domicile) mais aussi pour organiser pour l’entourage des périodes de répit.

L’accueil temporaire ne peut dépasser 90 jours par an. La demande doit être adressée au responsable de l’établissement. Pour connaître les structures existant dans votre région, vous pouvez vous adresser aux Clic (voir les contacts) mais également consulter le site www.accueil-temporaire.com. Ce site donne en ligne les places disponibles. La participation financière de la personne dépendante ne peut dépasser 18 € par jour en accueil temporaire el 12 € en accueil de jour.

L’accueil familial Accueil familial Mode d’accueil alternatif au maintien à domicile et au placement en établissement spécialisé : les personnes handicapées ou âgées sont prises en charge au domicile de particuliers agréés et contrôlés par les conseils départementaux (ou par des établissements de santé mentale). .

Il s’agit alors de confier la personne âgée ou handicapée à une famille d’accueil titulaire d’un agrément délivré par le président du conseil général (la famille d’accueil peut également être salariée, par exemple, d’une collectivité territoriale). L’accueil peut être temporaire, à temps complet ou partiel. Les conditions de rémunération de l’accueillant familial par la personne âgée sont prévues dans un contrat type, lequel doit prévoir principalement :

  • une rémunération pour les services rendus ;
  • une indemnité représentative des frais d’entretien courant ;
  • un loyer pour la mise à disposition de la chambre ou des pièces réservées à la personne accueillie.

Pour en savoir plus et notamment pour trouver
une famille d’accueil : Famidac > http://www.famidac.fr/rubrique195.html


Textes réglementaires

En rapport avec l’accueil familial et l’accueil temporaire, dans le Code de l’Action Sociale et des Familles :

  • Article R232-8 : "L’allocation personnalisée d’autonomie est affectée à la couverture des dépenses de toute nature figurant dans le plan d’aide élaboré par l’équipe médico-sociale mentionnée à l’article L. 232-3. Ces dépenses s’entendent notamment de la rémunération de l’intervenant à domicile, du règlement des frais d’accueil temporaire, avec ou sans hébergement, dans des établissements ou services autorisés à cet effet, du règlement des services rendus par les accueillants familiaux mentionnés à l’article L. 441-1 ainsi que des dépenses de transport, d’aides techniques, d’adaptation du logement et de toute autre dépense concourant à l’autonomie du bénéficiaire."
  • Article L441-3 (Loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002 art. 51) : "Les personnes handicapées relevant de l’article L344-1 peuvent faire l’objet d’un placement familial, à titre permanent ou temporaire, organisé sous la responsabilité d’un établissement médico-social ou d’un service mentionné audit article ou d’une association agréée à cet effet conjointement par le président du conseil général et le représentant de l’État dans le département, dans les conditions prévues par voie réglementaire."

Ces personnes peuvent donc bénéficier d’un accueil familial temporaire en passant par l’intermédiaire d’un établissement.

Post Scriptum

Voir également,

Pour nous proposer de nouveaux liens croisés, cliquez ici.

Dernière mise à jour : samedi 9 juillet 2016

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP

12 visiteurs (dont 8 sur le forum)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP