Bel âge...

Méditation souriante pour ceux qui se croient toujours jeunes

Le coin de ma rue est 2 fois plus loin qu’avant, et ils ont ajouté une montée que je n’avais jamais remarqué.

J’ai dû cesser de courir après le bus parce qu’il démarre bien plus vite qu’avant !

Je crois qu’on fait maintenant les marches d’escalier bien plus hautes que dans le temps !!

L’hiver, le chauffage est beaucoup moins efficace qu’autrefois. Et avez-vous remarqué les petits caractères que les journaux se sont mis à employer !

Cela ne sert plus à rien de demander aux gens de parler clairement, tout le monde parle si bas qu’on ne comprend quasiment rien !!

On nous fait maintenant des vêtements si serrant, surtout à la taille et aux hanches, que c’est désagréable !

Les jeunes gens eux-mêmes ont changé, ils sont bien plus jeunes que quand j’avais leur âge !!! Et d’un autre côté, les gens de mon âge sont bien plus vieux que moi !!!

L’autre jour, je suis tombé sur une vieille connaissance, elle avait tellement vieilli, qu’elle ne me reconnaissait plus !!

Je réfléchissais à tout cela en faisant ma toilette ce matin ; et bien !!!! Ils ne font plus d’aussi bons miroirs qu’il y a soixante ans !!!

GIF - 105.9 ko
La vie est belle

Les conseils de Franck

(courrier de lecteur, publié dans un magazine dédié aux personnes âgées)

De plus en plus de gens entrent dans l’âge de la retraite.
Ce n’est pas facile pour tout le monde. Mais voici quelques conseils, suite à mon expérience personnelle.

À mesure que votre femme vieillit, soyez plus patient avec elle. Les hommes doivent savoir qu’à mesure que les femmes vieillissent, il devient de plus en plus difficile pour elles de maintenir la même qualité dans les tâches domestiques. Il faut savoir composer avec cette nouvelle situation.

Quand j’ai pris ma retraite, Danielle a décroché un emploi à temps plein comme téléphoniste dans un bureau de comptables pour nous aider à arrondir nos fins de mois et payer surtout ses médicaments. Elle en consomme beaucoup.

C’est à ce moment-là que j’ai commencé à réaliser qu’elle tirait de la patte et qu’elle fatiguait vite.

Tenez. Quand je rentre du golf, en fin d’après-midi, à peu près au même moment où Danielle revient du travail, souvent le repas n’est pas prêt.

Bien entendu, je lui dis de prendre son temps et que je vais en profiter pour faire une sieste. Elle n’aura qu’à me réveiller quand le repas sera sur la table.

Elle avait l’habitude de faire la vaisselle immédiatement après les repas. Maintenant, très souvent, elle néglige de le faire. C’est vraiment désagréable.

Alors, quand on est assis devant la télévision, pendant les publicités, je dois la motiver et lui rappeler que la vaisselle ne se lavera pas toute seule.

Maintenant qu’elle vieillit, elle semble se fatiguer beaucoup plus rapidement.

Notre laveuse et sécheuse se trouvent au sous-sol. Parfois, elle me dit qu’elle ne peut plus descendre les marches. "Ne fais pas un drame avec ça, que je lui dis. Je n’ai pas besoin de chemises avant la semaine prochaine pour le golf et les cartes. Le repassage peut attendre." Je suis vraiment conciliant.

En plus ça lui laisse tout le temps qu’il faut pour les petites besognes telles donner le shampooing au chien, passer l’aspirateur ou faire l’époussetage. J’ai d’ailleurs remarqué qu’il y a parfois de la poussière au dessus du frigo.

Évidemment, comme elle travaille dans un bureau, elle se plaint de manquer de temps, le midi, pour aller payer les factures, faire les petites commissions, etc.

Je lui ai dit que c’est l’occasion rêvée pour commencer un régime puisqu’elle est un peu ronde et peut avantageusement sauter le repas du midi.

Et puis, au lieu d’aller au gym le samedi, elle n’a qu’à courir, la semaine, pour faire les commissions. En plus, on économisera l’argent de l’abonnement au gym. Ça coûte cher ces affaires là.

Même en faisant des petites tâches, elle semble avoir besoin de plus en plus de repos. Par exemple, il lui faut maintenant deux jours pour faire la pelouse, mais je ne dis pas un mot.

Par contre, mon frère et ses enfants sont venus à la maison, la semaine dernière et je n’ai pas apprécié son commentaire sur le gazon qu’il trouvait un peu long. J’en ai parlé à Danielle. Mais, rassurez-vous, avec délicatesse. Je pense qu’elle a bien compris le message.

Le secret ? Il faut toujours rester calme et très patient. Je l’accompagne dans sa vieillesse. C’est difficile pour le conjoint !

Pour bien des hommes, la tâche serait insurmontable. Souvent, c’est l’enfer. Mais il faut toujours rester calme.

Messieurs, faites donc comme moi. Soyez patients. Ne criez pas !

Frank, votre spécialiste du troisième âge.

Notes de l’éditeur :
Les funérailles de Frank eurent lieu samedi 2.
Danièle fut acquittée lundi 4 (suite à la lecture, au cours de l’audience, des conseils de Franck).

Problèmes de mémoire

Au Golf

Un passionné de golf recherche un nouveau caddie pour l’accompagner pendant ses parcours de 18 trous. Un de ses amis lui dit :

  • Je connais un excellent caddie ; il a 90 ans mais il a une vue aussi perçante que celle d’un aigle. Avec lui, tu ne risques plus de perdre aucune balle !
  • Très bien, dit le golfeur, préviens-le que je joue samedi à 14 heures.
    La semaine passe et le golfeur retrouve son nouveau caddie au trou N°1. Le golfeur frappe un drive parfait. Il est tellement satisfait de lui qu’il en oublie de suivre sa balle des yeux. Il demande alors au caddie :
  • Avez-vous vu où la balle est tombée ?
    Le vieil homme répond :
  • Bien sûr
  • Et alors, reprend le golfeur, Où est-elle ?
    Le caddie répond :
  • Je ne m’en rappelle pas...

.

On se soigne comme on peut

Un couple de personnes âgées retrouve des amis qu’ils n’ont pas vus depuis un certain temps.

  • Que devenez-vous ? demandent ceux-ci.
  • Eh bien, dit le vieux monsieur, nous venons de suivre pendant trois mois un stage de stimulation de la mémoire. Le médecin qui le dirigeait a mis au point une méthode tout à fait remarquable.
  • Ça peut m’intéresser, dit leur ami. Comment s’appelle ce médecin ?
  • Eh bien, il s’appelle... Attendez, rappelez-moi le nom de cette fleur qui sent si bon et dont la tige a des épines...
  • La rose ?
  • C’est ça ! Il se tourne vers sa femme :
  • Rose, te souviens-tu comment s’appelle ce médecin ?

.

A la poste

  • Es-tu passé à la poste, comme je te l’avais demandé ? demande une dame à son mari.
  • Oui, bien sûr.
  • Tu t’en souviens de façon précise ?
  • Et comment ! Je peux te jurer que, pour la mémoire, je ne crains personne. D’ailleurs, il y avait, au guichet 3, une jeune postière blonde, avec une robe bleue...
  • Et, puisque tu as une telle mémoire, te rappelles-tu avoir vérifié si j’avais bien timbré la lettre que tu devais poster ?
  • Oui, oui, sois tranquille. J’ai bien vérifié : elle portait un timbre rouge.
  • Parfait ! Il ne te reste plus qu’à faire un dernier petit effort de mémoire pour te rappeler pourquoi tu es parti de la maison en laissant cette fameuse lettre sur le buffet.

.

En consultation

Le docteur, découvrant de profondes traces de dents sur le postérieur sa patiente, s’exclame :

  • Oh, mais dites donc, chère madame, vous avez été mordue ?
  • Pas vraiment, docteur : ce midi, ce n’est qu’à la fin du repas que j’ai enfin retrouvé le dentier que je cherchais partout... En fait, il était sur ma chaise.

.

En voiture !

C’est l’histoire de deux petites vieilles sur une route, à l’avant d’une grosse voiture. Elles sont l’une et l’autre très petites de taille, et elles peuvent à peine voir au dessus du tableau de bord. Elles arrivent à une intersection et elles grillent un feu rouge.

La vieille qui est assise sur le siège passager se dit "Je dois perdre la tête : je jurerais qu’on vient de passer au rouge !"

Quelques minutes après, la voiture arrive à un autre croisement. Là encore, le feu est rouge et la voiture passe sans même ralentir ! Cette fois, la mamie de droite est carrément angoissée et se promet de bien observer la route.

Au croisement suivant, là encore, le feu est rouge cramoisi mais la voiture passe comme si il était vert. La vieille se tourne vers sa copine à gauche et lui hurle :

  • Mais enfin, Berthe ! Ça fait trois feux rouges que tu grilles à la file... Tu aurais pu nous tuer trois fois !

Et Berthe répond :

  • Ah bon, je me disait aussi ; et c’est pas toi qui conduis ?!

L’usure du couple

Un monsieur de 85 ans vient consulter son médecin.
Celui-ci s’inquiète :

  • Alors, quel est le problème ?
  • Eh bien... Pour moi, ça va. Mais je m’inquiète pour ma femme... C’est désolant, notre vie sexuelle semble se réduire comme peau de chagrin !
  • Depuis combien de temps êtes-vous mariés ?
  • Tout juste 60 ans ; nous avons fêté nos noces de diamant le mois dernier.
  • Et depuis quand avez-vous remarqué que vos rapports sexuels devenaient moins fréquents ?
  • Eh bien, d’abord la nuit dernière, ensuite ce matin puis pas plus tard que tout à l’heure, pendant la sieste.

Lits jumeaux

Un couple très âgé arrive à la réception d’un hôtel et demande une chambre avec un grand lit.
Le réceptionniste leur répond qu’il est désolé, mais qu’en raison d’un séminaire, il ne dispose plus que de chambres avec des lits jumeaux.

Le monsieur soupire ; madame demande :

  • Vous serait-il possible, au moins, de rapprocher les deux lits l’un contre l’autre ? ..

Derrière eux, les gens sourient tant ils trouvent la remarque romantique pour des personnes de cet âge...
Mais madame poursuit :

  • ... ça me permet de lui mettre des baffes lorsqu’il se met à ronfler !

Un octogénaire consulte son médecin...

  • Je ne vous l’ai pas encore avoué, docteur, mais... j’ai une nouvelle petite amie...
  • Bravo ! Félicitations !
  • Merci. seulement, je commence à être terriblement ennuyé... je ne suis plus vraiment en forme...
  • Ce n’est pas vraiment surprenant, à votre âge...
  • Oui, oui, bien sûr... mais tout de même !... Notez qu’au premier ça va. Au deuxième, c’est déjà plus laborieux. Mais alors, au troisième, ça ne va plus du tout ! Je m’essouffle, il arrive même que je cale avant la fin. C’est pour ça que je suis venu vous consulter.
  • Ben, dites donc ! Vous devriez modérer vos ardeurs : arrêtez-vous donc au deuxième !!!!
  • Ah ça, je ne peux pas, voyons, docteur : elle habite au quatrième !

Plus on d’vient vieux...

Deux vieux messieurs sont sur un banc du jardin et discutent...

  • "Sais-tu, dis l’un, à vingt ans, quand j’avais une érection, j’arrivais pas à la plier. A 40, je la tordais un peu. A 60, je la coudais et aujourd’hui, à 80, j’arrive presque à faire un noeud avec !"
  • "C’est bien ce que je dis toujours", répond l’autre," plus qu’on d’vient vieux, plus qu’on d’vient fort !"

Vieillir ensemble

Un couple de personnes âgées a acheté une maison dans un village du sud-ouest pour sa retraite ; au bout de quelques mois, le maire vient les voir :

  • Comment allez-vous ? Vous vous plaisez dans notre commune isolée ? Vous ne vous ennuyez pas j’espère ? Que faites vous de vos journées ?

Le papy répond :

  • Bein non, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Nos journées sont même sacrément chargées ! C’est quasiment pareil chaque jour :
    Réveil à 7h : activité sexuelle.
    A 7h,30 petit déjeuner et activité sexuelle.
    Vers 8h30, douche.
    A 9h30, on va faire les courses au marché.
    Vers 11h retour du marché, activité sexuelle ; préparation du repas (et activité sexuelle),
    12h, apéro, repas, et activité sexuelle en dessert.
    A 15h petite promenade avec madame
    A 18h retour : activité sexuelle (pour changer)
    A 19h petite soupe, fromage, activité sexuelle
    Vers 20h30 vaisselle et activité sexuelle devant l’évier
    A 21h, on se couche car on est complètement épuisés…

Le Maire est stupéfait et demande :

  • Mais quel âge avez-vous ?
  • Moi 86 ans et Marguerite 78 printemps !
  • Félicitations ! lui dit le maire, intrigué ; Mais, si ce n’est pas indiscret, qu’entendez vous par "activité sexuelle" ?...
  • C’est pourtant simple : Marguerite me CASSE LES COUILLES sans arrêt, du matin au soir !!!!!!!!!

Les plaisirs changent selon l’âge

Un monsieur très âgé se ballade dans la forêt de Paimpon lorsqu’il entend soudain, semblant provenir du sol, une toute petite voix.

Il tend l’oreille et se baisse au niveau du sol pour finalement découvrir que la petite voix provient d’une petite grenouille :

"Je suis une princesse ravissante, sensuelle et sexy, habile dans tous les domaines du plaisir charnel. Une méchante reine m’a jeté un sort il y a très très longtemps pour me transformer en grenouille, mais si vous m’embrassez, vous briserez la malédiction. Je retrouverai mon apparence de jeune fille et je saurai vous fournir toutes les joies et les plaisirs de mon tempérament voluptueux et de mon ardent désir.

Sans hésiter, le vieil homme prend la petite grenouille et la met dans sa poche.

Déconcerté, la grenouille s’écrie : "Eh... Et alors, vous n’allez pas m’embrasser ?"

"Oh ben non," répond le vieil homme. "À mon âge c’est bien plus rigolo d’avoir avec soi une grenouille qui parle plutôt qu’une nymphomane."

Dieu s’améliore...

Une grand-mère discute avec son petit-fils.

  • Dis, mamie, est-ce bien Dieu qui t’a créée ?
  • Bien sûr, fiston.
  • Et est-ce aussi Dieu qui m’a créé ??
  • Oui, c’est lui aussi, fiston.
  • Mamie, tu sais, j’ai comme l’impression que Dieu fait du meilleur boulot, ces derniers temps...

Sourde comme un pot

Deux copains grisonnants discutent du vieillissement :

  • Le pire, c’est pour nos femmes : elles refusent d’admettre qu’elles vieillissent et essaient toujours de cacher leurs infirmités.
  • Tu as bien raison mais j’ai trouvé un sacré bon truc pour les prendre à leur petit jeu : ainsi, si tu veux savoir si ta femme commence à être sourde, place-toi à 10 mètres d’elle et pose-lui une question. Puis, quand tu verras qu’elle ne répond pas, avance-toi à 5 mètres. Puis à 2 mètres. Puis à 1 mètre. Et là, elle va bien devoir se rendre à l’évidence qu’elle est quasiment sourde !.

Le senior trouve l’idée très bonne et en entrant chez lui, il se place à dix mètres de sa femme et lui demande d’une voix forte :

  • Chérie, qu’est-ce qu’on mange pour souper ? ... Pas de réponse !...

Il s’approche alors à cinq mètres et lui demande encore :

  • Chérie, qu’est-ce qu’on mange pour souper ? ... Pas de réponse !...

Il s’approche encore, à deux mètres, et lui redemande :

  • Chérie, qu’est-ce qu’on mange pour souper ? ... Pas de réponse !...

Le gars n’en revient pas ! Il s’approche alors à un mètre et hurle :

  • Chérie, qu’est-ce qu’on mange pour souper ?

Sa femme se retourne et lui répond, l’air agacée :

  • Pour la quatrième fois : DU POULET ET DES FRITES !

Aérophagie

Une dame âgée dit à son médecin :

  • J’ai un petit problème de flatulences, docteur. Heureusement, mes pets sont silencieux et inodores, mais ça me met quand même mal a l’aise. Ça fait bien 10 fois que je pète depuis que je suis entrée dans votre bureau !

Le médecin lui répond :

  • Prenez ces pilules et revenez me voir la semaine prochaine.

La semaine suivante, la dame revient :

  • Je ne sais pas ce que vous m’avez donné, docteur, mais mes pets puent affreusement maintenant, même s’ils sont toujours silencieux.
  • Bien ! répond le médecin. Maintenant que nous avons dégagé vos sinus, voyons ce que l’on peut faire pour votre audition...

Citations troisième âge

L’épouse est une maîtresse pour l’homme jeune, une compagne pour l’âge mûr, une infirmière pour la vieillesse ; l’homme a donc, à tout âge, un prétexte pour se marier. (Francis Bacon)

La vie a 4 saisons :

  • Le printemps âge de l’apprentissage, des semis et de la croissance.
  • L’été, âge de la maturité et des récoltes.
  • L’automne, âge des renoncements et des pertes.
  • L’hiver, âge de la sérénité et de la réflexion.

Toutes les saisons sont belles sauf une. C’est pour cela qu’il faut garder l’automne omis !
Quant à la dépendance, c’est quand votre entourage à vos dépens danse. (Nicolas Lépine)

Le refus de la vieillesse et de ses atteintes passe par deux constatations subjectives : les gens parlent de moins en moins distinctement, les escaliers ont des marches de plus en plus hautes. (Philippe Bouvard)

Différence entre la jeunesse et la vieillesse : la première a quatre membres souples et un raide ; la seconde, quatre membres raides et un souple. (Jean Delacour)

La vieillesse est si longue qu’il ne faut pas la commencer trop tôt. (Benoîte Groult)

Un des devoirs de la vieillesse est de faire usage du temps : moins il nous en reste, plus il nous doit être précieux. (Marquise de Lambert)

C’est merveilleux la vieillesse, dommage que ça finisse si mal ! (François de Mauriac)

Le propre de la vieillesse est de plaindre le présent, de vanter le passé et de craindre l’avenir. (Chevalier de Méré)

La vieillesse arrive brusquement, comme la neige. Un matin, au réveil, on s’aperçoit que tout est blanc. (Jules RENARD)

Être dur de la feuille n’empêche pas pour autant d’être mou de la branche et réciproquement. (Pierre Dac)

L’expérience est une lanterne que l’on accroche dans le dos et qui n’éclaire que le chemin déjà parcouru. ( Auteur non connu)

Cacher son âge, c’est supprimer ses souvenirs. (Arletty)

Elle était tellement paresseuse qu’elle ne faisait même pas son âge... (Jean-Marie Fonteneau)

Quand j’étais jeune j’avais un visage lisse et une robe plissée, maintenant c’est l’inverse ! (Françoise Rosay)

Je suis dans la fleur d’un âge qui commence à sentir le chrysanthème. (Lassu)

Mon mari est archéologue. Plus je vieillis, plus je l’intéresse. ( Agatha Christie)

Infarctus, c’est le seul mot irrégulier de la langue francaise : Un infarctus. Des obsèques. (Francis Blanche)

Si vous n’allez pas aux funérailles des gens, ils ne viendront pas aux vôtres (Auteur non connu)

"Paix à mes cendres : ne pas éternuer SVP" (Épitaphe trouvée sur une urne funéraire)

Vu sur un conteneur poubelle située contre le mur d’un cimetière : "Prière de ne pas déposer des cendres chaudes"

"Je reviens dans 5 minutes" (Épitaphe trouvée dans un cimetière de Louisiane)

Autres citations...

Si certaines de ces citations vous font penser à des élus ou à des fonctionnaires existant ou ayant existé, c’est que vous avez l’esprit sacrément mal tourné ;-))

Mon père était fonctionnaire et ma mère ne faisait rien non plus. (Coluche)

Les fonctionnaires sont un peu comme les livres d’une bibliothèque : ce sont les plus haut placés qui servent le moins. (Clémenceau)

La forme même des pyramides d’Égypte montre que déjà les ouvriers avaient tendance à en faire de moins en moins. (Will Cuppy)

Si l’on bâtissait la maison du bonheur, la plus grande pièce serait la salle d’attente. (Gilbert Cesbron)

La dictature, c’est "ferme ta gueule". La démocratie c’est "Cause toujours" (Coluche)

Si tous ceux qui n’ont rien n’en demandaient pas plus, il serait bien facile de contenter tout le monde. (Coluche)

Il est agréable d’être important, mais bien sur plus important d’être agréable. (Auteur non connu)

On ne peut pas juger quelqu’un à ses fréquentations ; ne perdons pas de vue que Judas avait des amis irréprochables. (Tristan Bernard)

La médecine est un métier dangereux : les clients qui ne meurent pas peuvent porter plainte. (Coluche)

Les apparences sont bien en péril puisqu’il s’agit toujours de les sauver. (Nathalie Barney)

Si vous pensez vraiment que les femmes sont le sexe faible, essayez un peu de tirer les couvertures de votre côté la nuit. (Stuart Turner)

Un conducteur dangereux, c’est celui qui vous dépasse malgré tous vos efforts pour l’en empêcher. (Auteur non connu)

Travailler en collaboration, cela veut dire prendre la moitié ce son temps à expliquer à l’autre que ses idées sont stupides. (Wolinski)

27% des statistiques sont fausses. (Matyo, Pour la Science n°316, février 2004)

Il est mieux d’échouer en faisant la bonne chose que de réussir en faisant la mauvaise. (Guy Kawasaki)

"Ce n’est pas notre pollution qui attaque l’environnement. Ce sont les impuretés dans notre air et dans notre eau qui en sont responsables." (George W. Bush)

"J’ai trouvé le chaînon manquant entre le singe et l’Homme : C’est nous !" (Konrad Lorenz)

"Il est plus aisée de juger sans comprendre que de comprendre sans juger" (inconnu)

"Si tu ne peux pas éblouir les électeurs avec ton génie, il suffit de les embrouiller en racontant des conneries" - Tiré du Manuel du Parfait Homme Politique

"Une femme sans homme, c’est comme un poisson rouge sans vélo." (slogan féministe).


Envoyez-nous vos propres anecdotes et citations : les meilleures seront publiées ici. Merci d’avance !

Dernière mise à jour : vendredi 12 mars 2010

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP

17 visiteurs (dont 11 sur le forum)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP