Films, vidéos : témoignages d’accueillants et d’accueillis

Des accueillants familiaux accueilant familial
accueillants familiaux
Agréés pour prendre en charge à leur domicile des personnes âgées ou handicapées adultes n’appartenant pas à leur propre famille, les accueillants familiaux proposent une alternative aux placements en établissements spécialisés.
racontent leur profession : accueillir des adultes en souffrance - personnes handicapées (de 18 à 60 ans) ou personnes âgées de plus de 60 ans.

2015 : le témoignage de Cécile, accueillante familiale

mis en ligne par la Direction de l’information et de la communication du Département du Nord


Famille d’accueil : le témoignage de Cécile par Nord-le-Departement

Pour en savoir plus...

27 juin, France2, JT de 13h : des accueils familiaux en Vienne

Avec Régine Ariston et Géraldine Hamann, accueillantes familiales dans deux Maisons d’accueil familial restaurées, avec l’aide du Conseil Général, par les communes de Ceaux-en-Loudun et Mouterre-Silly.


Des accueils familiaux en Vienne par Accueilfamilial

2014 : "Accueillant familial : une profession à découvrir"

Conseil Général du Loir et Cher, mars 2014 :

Avec, entre autres, les témoignages de Sylvie Déchêne et de Béatrice Merlet, adhérentes de Famidac. Film présenté le 2 juin 2014 au cours d’une réunion visant à "mettre en réseau" des accueillants familiaux accueilant familial
accueillants familiaux
Agréés pour prendre en charge à leur domicile des personnes âgées ou handicapées adultes n’appartenant pas à leur propre famille, les accueillants familiaux proposent une alternative aux placements en établissements spécialisés.
et à promouvoir l’accueil familial Accueil familial Mode d’accueil alternatif au maintien à domicile et au placement en établissement spécialisé : les personnes handicapées ou âgées sont prises en charge au domicile de particuliers agréés et contrôlés par les conseils départementaux (ou par des établissements de santé mentale). avec, entre autre, la publication d’une splendide plaquette présentant ce mode de prise en charge (à télécharger ici).

Voir également cet article d’Olivier Brosset, publié le lendemain dans www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2014/06/03/Accueillant-familial-un-metier-a-decouvrir-1932562 :


Accueillir quelqu’un chez soi – personne âgée, en situation de handicap – c’est un choix. Ceux qui l’ont fait en ont parlé hier ensemble, pour la première fois.

Un vrai choix de vie que devenir accueillant familial. Une vingtaine de personnes l’ayant fait ont participé lundi à la première rencontre départementale du genre, à la cité administrative de l’avenue Maunoury à Blois. Pour partager leurs expériences et discuter de la création d’un réseau d’accueillants familiaux.

Profession indépendante dans le médico-social, reconversion totale… c’est en tout cas une volonté d’envisager l’avenir autrement.

« Après vingt et un ans dans le bâtiment et un licenciement, je me suis tourné – avec mon épouse – vers le commerce, explique Thierry Chabert, accueillant depuis janvier 2010. Un multiservice cinq ans à Nouan-sur-Loire, puis un bar-tabac-presse-restaurant cinq ans encore à Mesland. J’ai ensuite fait dix-huit mois à l’usine, mais le contact humain me manquait. C’est à cette époque que j’ai découvert par hasard le métier d’accueillant familial. »
Comme ça s’est toujours bien passé avec les personnes âgées, Thierry se voit bien accueillir un retraité autonome. Il franchit le pas et obtient son agrément pour devenir accueillant familial. Six mois plus tard, en janvier 2010, Claude entre dans sa vie, ou plutôt dans celle de toute la famille. A 58 ans – dont quarante et un en psychiatrie – l’accueilli devient son nouvel employeur. D’un genre particulier puisque sous tutelle. « C’est sûr, au départ, les gens ont été surpris dans les rues de Montoire, où les deux hommes ne manquent pas d’aller boire le café chaque jour. Maintenant, ils ne font aucune différence. »

Les années passant et les deux enfants du couple prenant leur indépendance, Thierry sollicite et obtient un deuxième agrément. Patrick arrive à son tour aux Roches-l’Évêque. Quarante-neuf semaines par an.
« On est avec eux toute la journée, on est leurs repères. Il faut que le courant passe entre nous, parce que nous sommes toujours ensemble, sauf quand ils ont rendez-vous au centre d’accueil thérapeutique à temps partiel. » Un vrai travail à temps plein.
Pour quelle rémunération ? « Une personne, c’est un peu juste, concède Thierry. Deux c’est l’idéal. »

2013 : « Les oubliés d’Alzheimer »

Extrait d’un documentaire de 52 minutes, tourné par Aigue Marine C°, à l’attention des familles de personnes touchées par la maladie d’Alzheimer : l’accueil familial temporaire, séquentiel séquentiel
séquentiels
Les accueils séquentiels sont des accueils intermittents, dont la périodicité est librement déterminée.
Contrairement à un accueil temporaire, à durée déterminée de date à date, l’accueil séquentiel est une formule très souple reposant sur un contrat d’accueil à durée indéterminée (sans date de fin), précisant la périodicité de cette prise en charge.
ou permanent est une solution de répit pour les aidants "naturels".

Chez Christine BAREA, accueillante familiale au Pian Médoc, administratrice de Famidac :


Les oubliés d’Alzheimer par Accueilfamilial

Voir également la bande annonce de ce DVD - pour se le procurer, rendez-vous sur www.aiguemarine.org

2012 : Profession, accueillant familial

Vidéo publiée en septembre 2012 par le Conseil Général du Pas de Calais sur www.pasdecalais.fr/Pas-de-Calais-TV/Les-metiers-d-accueil-a-domicile-l-accueillant-familial : rencontre avec Pascaline Chavatte, Rosette et Jean-Michel Domergue, accueillants familiaux.


Les métiers d’accueil à domicile : l’accueillant... par cgeneral62

Jean-Michel Domergue est par ailleurs Président de l’association A.F.A.B.L.E. 62 et administrateur de Famidac.

2012, France 2 et France 5 : "Émission de solutions"

Un "clip" sponsorisé par la Macif, pour faire savoir que l’accueil familial ne concerne pas que les personnes âgées, mais également les personnes handicapées. En 40 secondes, on n’a malheureusement pas le temps de tout dire...


L’accueil familial, Émission de solutions -... par Accueilfamilial

« Quand les personnes âgées ou handicapées deviennent dépendantes, les solutions d’hébergement sont limitées. Nous avons créé l’association Famidac, pour faire savoir que des particuliers peuvent prendre en charge ces gens chez eux », explique Étienne Frommelt. Fondée en 1997, cette association réunit plus de mille familles d’accueil et fédère une cinquantaine d’associations locales. Elle estime représenter le quart des accueillants familiaux agréés. Étienne Frommelt et sa compagne, installés à Rocles en Ardèche, accueillent (à titre permanent) Pascal, 51 ans, ainsi que plusieurs autres personnes handicapées en accueils temporaires ou séquentiels.

2010 : Accueil familial de sans domicile fixe (Fondation RTE - FNCIVAM)


Fondation RTE : FNCIVAM (accueil des sans... par rte_france

La FNCIVAM (Fédération Nationale des Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) a lancé une expérimentation d’accueil familial en milieu rural pour aider les SDF à sortir de la précarité en rompant avec leur environnement. Il s’agit par ce projet de redonner un rythme et une structure à ces personnes en grande précarité, par des séjours d’une ou plusieurs semaines au sein d’une famille d’agriculteurs. Telles sont les ambitions de l’association FNCIVAM, qui met en place un réseau d’accueillants dans quatre régions (Auvergne, Midi-Pyrénées, Limousin, Rhône-Alpes).

2008 : Annick, Daniel, Patricia et les autres...

Ce magnifique film a été tourné chez Nathalie Desserteau (accueillante familiale en Côte-d’Or, membre de Famidac) et projeté le 18 mars 2008, au cours de la journée "l’accueil familial social, une solution d’avenir".

Alternative entre une autonomie totale à domicile et une prise en charge par une institution, l’accueil familial des personnes âgées ou handicapées est une offre d’hébergement ancrée dans la tradition. © CCMSA – mars 2008


Annick, Daniel, Patricia et les autres... par Accueilfamilial

2008 : Le voyage de Jean-Marie

Alternative entre le maintien à domicile et une prise en charge par une institution, l’accueil familial des personnes âgées ou handicapées est une offre d’hébergement ancrée dans la tradition.

Film projeté le 18 mars 2008 au cours de la journée "l’accueil familial social, une solution d’avenir".
© CCMSA


Le voyage de Jean-Marie par Accueilfamilial

2010 : Le Conseil Général de Loire Atlantique encourage le développement des accueils familiaux

Accueil familial des personnes âgées et handicapées


L’accueil familial en Loire Atlantique par Accueilfamilial

L’accueil par des particuliers permet de bénéficier d’un mode d’accueil intermédiaire entre le maintien à domicile et l’hébergement collectif en établissement : une réponse souvent plus adaptée à certaines personnes handicapées.

Source : http://www.loire-atlantique.fr/jcms/cg_10870/accueil-familial-des-personnes-agees-et-handicapees, avril 2010.

2011 : Portrait d’une famille d’accueil pour personnes âgées

Entretien avec Jacqueline Gilard, qui accueille à son domicile deux personnes âgées. Son quotidien, sa passion pour son métier encore peu connu. Un regard différent sur la prise en charge de la dépendance.

Source : ArmorVideoProduction

2012 : Le travail des accueillants familiaux (Connerré)

24 mars 2012, lemanstv : Marie-Rose Posson est accueillante familiale dans la Sarthe.

2003 : Famille d’accueil, d’abord c’est un art

Merci à Jean-Claude Cébula (IFREP) qui nous a autorisé à publier ici les témoignages de 4 accueillantes familiales sur

  • leur travail au quotidien
  • leur accès à cette activité
  • l’engagement et la permanence de l’accueil
  • les parcours, les difficultés et l’évolution des accueillis
  • les relations avec les familles des accueillis et avec les intervenants sociaux et médico-sociaux.


Famille d’accueil, d’abord c’est un art par Accueilfamilial

Film réalisé en 2003 avec le concours de l’IFREP, du Conseil Général des Yvelines, du Conseil Général du Morbihan.
Conception & réalisation : Jean-Claude Cébula. Tournage : Ehouam Valy, post-production Vincent Valluet.

Production : IPI, 50 rue Samson 75013 Paris - tél. 01.45.89.17.17 (organisme "mis en sommeil" en 2012).

Post Scriptum

Plus de vidéos :

Dernière mise à jour : samedi 12 mars 2016

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP

14 visiteurs (dont 9 sur le forum)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP