Apprentissage : désigne tout autant le fait d’apprendre que le processus qui y conduit. L’accueil familial Accueil familial Mode d’accueil alternatif au maintien à domicile et au placement en établissement spécialisé : les personnes handicapées ou âgées sont prises en charge au domicile de particuliers agréés et contrôlés par les conseils départementaux (ou par des établissements de santé mentale). nécessite un apprentissage permanent...

Attestation : remise au stagiaire à l’issue d’une formation. Indispensable pour les assistantes maternelles soumises à l’obligation de formation afin d’obtenir le renouvellement de leur agrément.

Bon sens : difficile à acquérir au cours d’une formation, et parfois mis en danger par l’excès de professionnalisme... des formateurs. Qualité prisée chez les accueillants...

Chosier : ensemble de "choses de la vie" inexplicables, donc inaccessibles à la formation. Par exemple, l’adéquation d’un accueilli avec des accueillants est un véritable chosier.

Co-formation : forme de travail qui suppose la formation en commun des différents professionnels de l’accueil familial.

Compréhension : la bienveillante compréhension du formateur contribue à faciliter l’appréhension de ce qu’il tente de faire comprendre...

Connaissance : forme de savoir. L’acquisition de connaissances est l’un des résultats attendus d’une formation. Mais la formation doit-elle se limiter à la distribution de connaissances ?

Contenu : à quoi former en accueil familial ? Quelles connaissances partager ? Seul le contenu des formations obligatoires des assistantes maternelles est défini par la loi. Tout comme l’auberge espagnole, le contenu de la formation dépend de ce qu’y amènent stagiaires et formateurs.

Coût : assuré par l’employeur dans le cadre de la formation continue, ou après agrément pour les accueillants (exception faite des particuliers agréés dans le cadre de la loi du 10/07/89 pour lesquels le coût est supporté par les conseils généraux).

Curiosité : réputée être un "vilain défaut". Originairement, évoque le soin, la préoccupation. Qualité naturelle recherchée chez les accueillants, facilite beaucoup l’appétence pour les formations.

Déformation : redoutée pour les accueillants, valorisée pour les intervenants. Mais la formation peut-elle réellement déformer le quotidien, la vie familiale, la permanence psychique, outils des familles d’accueil ?

Dialectique : les allers-retours entre les savoirs des stagiaires et ceux des formateurs sont constitutifs d’une réelle formation.

Diplôme : attestation officielle d’un titre ou d’un grade. Difficile à conjuguer avec une famille : il y aurait des accueillants de 1er, de 2ème grade... en fonction de quels critères ?

Échange : la réciprocité dans la communication est l’un des fondements de la formation, en particulier en accueil familial.

Écoute : cordage qui permet d’orienter une voile... pour garder le bon cap dans la relation de formation.

Enseignement : manière de transmettre des connaissances. En accueil familial, il n’est pas exceptionnel que les accueillants aient à enseigner certaines réalités de leur travail aux formateurs.

Épistémophilie : désir de savoir qui prend source dans les toutes premières relations mère-enfant. Attention à ne pas y répondre par une "formation - nourissage" en souvenir des premiers liens... qui ne favorisent pas toujours l’autonomie de pensée.

Équivalence : n’existe pas pour les formations des accueillants qui voudraient accéder à d’autres métiers du champ médico-social.

Expérience : accumulation de savoirs pouvant résulter entre autres d’une formation. Désigne aussi les applications pratiques, par exemple : quelle expérience préfèreriez-vous, former un accueillant ou accueillir un formateur ?

Évaluation : phase essentielle des processus de formation, préalablement pour évaluer les besoins, et à l’issue de la formation pour évaluer son déroulement et ses apports.

Formateur : professionnel qui tente de donner une forme à sa déformation car nul n’est formateur sans expérience.

Formation : du latin formare : donner une forme, concevoir par l’esprit. La formation des accueillants et des intervenants doit les aider à élaborer les spécificités de leur activité.

  • continue : financée par une cotisation patronale sur salaire en complément des formations initiales
  • en cours d’emploi : c’est notamment le cas pour les accueillants
  • initiale : désigne la formation, généralement validée par un diplôme, suivie par les professionnels pour exercer leur profession
  • obligatoire : les accueillants doivent être formés dès lors qu’ils sont agréés. Enfin, les intervenants ne sont pas tenus de suivre une formation spécifique en accueil familial ; leur formation initiale suffirait...
  • préalable : certaines formations sont organisées préalablement à l’accueil. Mais à quoi former les accueillants qui ne pratiquent pas l’accueil ?
  • qualifiante : la formation des accueillants n’est pas reconnue par l’obtention d’un diplôme.

Information : renseignement porté à la connaissance de quelqu’un. Informer n’est pas former, mais des informations peuvent être partagées dans un processus de formation.

Instruction : action et résultat d’une transmission de connaissances nouvelles qui enrichissent l’expérience ou le savoir, surtout dans le domaine scolaire. Vouloir trop instruire est un piège de la formation, surtout en accueil familial, car laissant trop peu d’espace à l’échange.

Inter-formation : le formateur et le formé sont dans un processus dialectique d’échange inter-formateur.

Intra : se dit des formations assurées dans les établissements employeurs des stagiaires.

Know-how : manière qu’ont certains formateurs "branchés" d’aboyer qu’ils ont un savoir-faire inspiré d’outre-Atlantique.

Malappris : ne pourrait se dire que d’un formateur mal élevé, donc malformant, ou par conséquent d’un accueillant "malformé"...

Naïveté : qualité quand elle désigne la spontanéité naturelle et originelle des accueillants dont la pensée, les actes et les affects ne sont pas "déformés" comme ceux des professionnels qui les encadrent. Peut aussi virer au ridicule d’une crédulité excessive. La question est de savoir si la formation détruit ou renforce la "naïveté" des accueillants.

Objectif : partie d’un système optique permettant de visualiser un objet, et par extension l’objet lui-même. Une formation doit avoir des objectifs.

Pédagogie : "science de l’éducation... des enfants" (Grand Larousse de la Langue Française). Toute formation implique une méthode pédagogique... plus ou moins éducative...

Professionnalisation : résultat plus ou moins attendu de formations adaptées. Les accueillants, à travers la formation, construisent la professionnalisation de leur activité en accueil familial. Qu’en est-il des autres professionnels ?

Programme : sorte de menu qui se digère d’autant mieux qu’il est adapté à l’accueil familial.

Reconversion : lorsqu’elle est professionnelle, nécessite toujours une nouvelle formation. Les personnes formées à l’accueil familial souhaitant exercer un métier autre, impliquant la "relation d’aide", doivent acquérir une nouvelle formation... et réciproquement !

Savoir : ensemble de connaissances nuancées de sagesse dont disposent accueillants et formateurs dans des domaines souvent complémentaires, d’où l’intérêt du concept d’inter-formation.

Savoir-être avec : ensemble de compétences des accueillants à accompagner les accueillis au quotidien. Forme de savoir à s’efforcer de transmettre aux formateurs.

Savoir-faire : "habileté à faire réussir ce qu’on entreprend (dans le domaine des relations sociales)" (Grand Larousse de la Langue Française). Expérience dans l’exercice d’une profession. Comment s’y former en accueil familial ?

Sensibilisation : véritable objectif de la formation. S’emploie souvent pour désigner des pré-formations initiatrices permettant à eux qui y goûtent de tester leur désir... de se "mettre à table".

Supervision : forme de contrôle permettant, dans un travail sur les relations d’aide, l’éclairage contenant d’un tiers expérimenté sur les phénomènes psycho - affectifs et interactionnels en jeu. Peut contribuer à la formation.

Transmission : manière par laquelle une chose passe d’une personne à une autre. L’inter - formation dialectique est une transmission interactionnelle souvent fructueuse.

Travaux pratiques : partie de la formation concernant ses applications dans la réalité. Comment, en accueil familial, un formateur peut-il organiser des travaux pratiques ? Merci par avance de vos réponses.

Vaticinateur : formateur mal inspiré qui prétend prédire l’avenir d’un accueil, d’après des critères aussi arbitraires que prétendument scientifiques.

Zoïle : critique maladroit, ce que peuvent croire certains accueillants que sont les formateurs, ou bien ces derniers lorsque ce qu’ils proposent est contesté par les accueillants...

Dernière mise à jour : mardi 8 mars 2005

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP

21 visiteurs (dont 12 sur le forum)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP