L’accueil familial thérapeutique : un métier à reconnaître

Dr Pierre SANS, fondateur de "Contadour" -
L’évolution psychiatrique, 59, 3, 1994, page 491 (extrait)

[...] Où se déroulent ces phénomènes de création psychique, potentiellement thérapeutiques ?

Dans un cadre qui est celui de la maison, à la condition qu’elle soit "habitée". Dans l’espace délimité par ce cadre, folie et processus de cicatrisation, puis de symbolisation se déploient.

Dans ce contexte, la formation des assistantes en accueil familial Accueil familial Mode d’accueil alternatif au maintien à domicile et au placement en établissement spécialisé : les personnes handicapées ou âgées sont prises en charge au domicile de particuliers agréés et contrôlés par les conseils départementaux (ou par des établissements de santé mentale). et des assistantes maternelles n’a de chances d’être autre chose qu’un leurre et qu’un "produit", qu’en étant "liée", grâce à un difficile travail institutionnel. La formation n’a en effet de sens que si elle fournit aux personnes des moyens de tenir leur place dans cette chaîne symbolique qui constitue "La LOI" [...].

Toute leur place, rien que leur place, indispensable à tout accès possible à l’altérité. Grâce à quoi le patient aura, lui aussi, quelque chance de se sentir exister, en sécurité, puis de s’ouvrir au monde, puis à son histoire, dans la meilleure des hypothèses.

La formation ne saurait donc être un gadget de plus, permettant à bon compte de se dédouaner et de se déculpabiliser de déplacer ailleurs les processus d’aliénation et d’exclusion, loin des regards, loin des files dites "actives" et des fameux "plateaux techniques", sous couvert de "déchronicisation".

Point de tripatouillages et de manipulations visant à vouloir transformer les assistantes en accueil familial thérapeutique AFT
Accueil Familial Thérapeutique
Des personnes souffrant de troubles mentaux peuvent être prises en charge au domicile de particuliers formés, agréés et employés par des établissements psychiatriques.
et les assistantes maternelles en sous-éducateurs, sous-infirmiers, voire en sous-sous-thérapeutes au rabais.

Ce métier a suffisamment de grandeur et d’intérêt en lui-même sans qu’il ait besoin d’en singer d’autres. L’activité d’assistant en accueil familial est un réel métier, dont une des particularités est de s’appuyer sur des savoirs profanes.

Ce faisant et à côté d’autres préoccupations corporatistes, il gêne (si l’on me permet cet euphémisme) la plupart des professions classiques de soin et d’assistance. À nous d’avoir l’honnêteté et la lucidité de lui accorder sa place à nos côtés. Et peu importe, même si cela a une certaine importance, que l’on se serve pour ce faire de telle ou telle théorie ou pratique, psychanalytique, systémique, "bricolo-écologique", à la condition d’avoir un peu de bon sens et beaucoup d’éthique. Car cette formation touche à l’essentiel, à l’être.

Telle devrait être notre préoccupation, en cette époque délicate dans laquelle nos pseudo savoirs scientistes et nos certitudes vacillent, et dans laquelle nous cherchons souvent maladroitement notre propre place.


Du docteur Pierre SANS :

Dernière mise à jour : mercredi 23 février 2005

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP

10 visiteurs (dont 5 sur le forum)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP