Les personnes suivies régulièrement pour troubles psychiques ou mentaux

DREES - Études et Résultats n° 231, Avril 2003

Résumé :

L’enquête Handicaps - incapacités - dépendance (HID) permet d’estimer à environ 1,2 million le nombre de personnes vivant à domicile qui déclarent consulter régulièrement pour "troubles psychiques ou mentaux", soit 2,1 % des personnes interrogées.

Outre des déficiences psychiques, les personnes suivies régulièrement pour troubles psychiques ou mentaux déclarent plus souvent des déficiences physiques, motrices ou viscérales que les autres personnes. Les difficultés cognitives et les restrictions d’activité sont aussi plus fréquentes parmi elles, avec des conséquences sur la vie quotidienne, les tâches domestiques et les déplacements.

Ces difficultés génèrent un besoin d’aide important et près d’un adulte sur deux, entre 20 et 79 ans, déclare être régulièrement aidé pour accomplir certaines tâches de la vie quotidienne. Seules 40 % des personnes de 20 à 59 ans suivies pour troubles psychiques exercent en outre une activité professionnelle et le taux de chômage est très élevé en leur sein (45 % pour les hommes).

Leurs loisirs sont aussi plus limités et leur isolement affectif plus fréquent. Le quart des personnes régulièrement suivies pour des troubles psychiques ou mentaux perçoit une allocation pour raison de santé. 6 % sont placés sous protection juridique.

Extraits :

56.000 personnes hospitalisées

La première enquête « HID en institution » a ainsi permis de décrire les personnes hospitalisées en institution psychiatrique, dont le nombre s’élève à environ 47.000 (hors services de psychiatrie des hôpitaux généraux, estimées à environ 9.000 personnes). Le second volet de cette enquête, réalisé en 1999 auprès des personnes vivant à leur domicile, permet d’estimer la fréquence des recours déclarés aux soins pour troubles psychiques et mentaux : ainsi, 2,7 % des personnes vivant à leur domicile, soit près d’1,6 million de personnes, déclarent avoir consulté « pour troubles psychiques ou mentaux au cours des trois derniers mois 3 » (...)
Les troubles les plus fréquents : troubles de l’humeur, et déficiences intellectuelles pour les bénéficiaires de l’AAH

(...) pour des raisons diverses tenant à la fois à la complexité du diagnostic en santé mentale, à la difficulté de son énoncé, mais aussi à une certaine forme de tabou, quatre personnes régulièrement suivies pour troubles psychiques ou mentaux sur dix ne peuvent indiquer la nature précise de leurs troubles.

Dans notre société, le terme « dépression » correspond au trouble mental le plus avouable 7 ; ainsi, les troubles de l’humeur sont les plus fréquemment déclarés 8 par les personnes suivies régulièrement pour troubles psychiques : près de la moitié déclarent en être affectées (46 %).

Les troubles du comportement toucheraient près de 5 % de ces personnes et les déficiences intellectuelles, 15 %. Ces dernières sont plus courantes après 60 ans (32 %) et, avant cet âge, parmi les bénéficiaires de l’Allocation aux adultes handicapés (AAH). En effet, les bénéficiaires de l’AAH ayant un recours régulier aux soins pour troubles psychiques ou mentaux déclarent des déficiences intellectuelles dans 34 % des cas, et des troubles du comportement, pour 22 % d’entre eux.

Télécharger ce document (format pdf, 391 ko)

Dernière mise à jour : samedi 6 août 2005

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP

5 visiteurs (dont 3 sur le forum)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP