Quelles sont les passerelles vers le métier d’accueillant familial ?

PDF - 45.6 ko
Fiche code rome K1302

L’accueil Familial Accueil familial Mode d’accueil alternatif au maintien à domicile et au placement en établissement spécialisé : les personnes handicapées ou âgées sont prises en charge au domicile de particuliers agréés et contrôlés par les conseils départementaux (ou par des établissements de santé mentale). est répertorié

En première place (par ordre alphabétique) - voir www.metiers-fonctionpubliquehospitaliere.sante.gouv.fr/spip.php?page=metiers et la "fiche métier" correspondante

PDF - 47.8 ko
Répertoire des métiers de la fonction publique hospitalière
Accueillant familial (novembre 2014)

Famille : SOCIAL, EDUCATIF, PSYCHOLOGIE ET CULTUREL

Sous-Famille Assistance à la mise en œuvre des projets socio-éducatifs

Code Métier : 10I30

DÉFINITION : Accueillir à son domicile, pour un temps donné, et prendre en charge au quotidien, des personnes âgées ou handicapées (physiques et/ou psychiques) adultes dans le cadre d’un contrat de gré à gré ou géré par un établissement

AUTRES APPELLATIONS Famille d’accueil

SPÉCIFICITÉ : Accueillant familial thérapeutique

PRÉREQUIS : Agrément (ajouté par Famidac : par le directeur d’un établissement de soin ou) par le président du conseil général du département de résidence de la personne ou du couple demandeur avec le plus souvent une formation initiale diligentée par le Conseil Général.

Activités

  • Accueil des personnes (patients, usagers, familles, etc.)
  • Accueil et installation du patient, aménagement de l’environnement (confort et sécurité)
  • Élaboration et rédaction de projets individuels
  • Rédaction et mise à jour du dossier patient
  • Tenue d’entretiens avec des personnes (patients, familles,...)

Savoir-Faire

  • Accompagner une personne dans la réalisation de ses activités quotidiennes
  • Adapter son comportement, sa pratique professionnelle à des situations critiques / particulières, dans son domaine de compétence
  • Créer et développer une relation de confiance et d’aide avec le patient et/ou la personne accueillie et / ou son entourage
  • Gérer ses émotions, son stress
  • Reformuler une demande (d’information, de renseignement, etc.), en résumer les points-clés et synthétiser les informations relevant de son domaine d’activité professionnelle

(lire la suite de cette fiche...)

Qu’est-ce que ça change ?

Pour l’instant, rien, mais

  • c’est une reconnaissance supplémentaire de notre profession
  • le projet de Loi Santé qui devrait être voté en 2015 prévoit un Article 13 - renforcement de l’organisation territoriale de la santé mentale et de la psychiatrie ; si, pour l’instant, ce projet n’en parle pas, ce serait l’occasion ou jamais de dépoussiérer le statut des accueillants familiaux thérapeutiques !

Pour mémoire : Ce que nous écrivions en novembre 2007 :


Les "nouveaux accueillants"

Pendant trop longtemps, la faiblesse des rémunération cantonnait l’accueil familial au rang d’activité complémentaire : papa travaille, maman arrondit les fins de mois en s’occupant d’adultes handicapés ou de personnes âgées.

Depuis la loi du 17 janvier 2002 et la publication, fin 2004, de ses décrets d’application, l’accueil familial se professionnalise, avec des exigences en matière de formation. Avec deux ou trois personnes accueillies, un(e) accueillant(e) peut "s’en sortir" financièrement ; attention toutefois aux aléas de cette activité, et aux pertes de revenus liées au départ ou au décès d’une personne accueillie.

Conclusion : ces dernières années, de plus en plus de nouveaux accueillants sont qualifiés et expérimentés. Des auxiliaires de vie, aides soignants, infirmiers, éducateurs spécialisés, AMP, psychomotriciens ... abandonnent le travail en établissement, "à la chaîne", pour se consacrer pleinement à deux ou trois accueillis.

Des "passerelles" entre différentes professions

Leurs appellations sont variées ; ces différents métiers ont pourtant de nombreux points communs :

  • Accueillant(e) familial
  • Accueillant(e) familial thérapeutique
  • Agent de service hospitalier
  • Aide à Domicile (AD)
  • Aide familial
  • Aide médico-psychologique (AMP)
  • Aide soignant (AS)
  • Assistant(e) de vie
  • Assistant(e) maternelle ou Assistant(e) familiale (ex "assistante maternelle à titre permanent")
  • Auxiliaire de gériatrie
  • Auxiliaire de gérontologie
  • Auxiliaire de vie, Auxiliaire de Vie Sociale (AVS)
  • Auxiliaire familiale
  • Conseiller un économie sociale et familiale (CESF)
  • Educateur spécialisé
  • Employé(e) à domicile
  • Garde-malade
  • Gouvernante en maison de retraite ou "famille gouvernante"
  • Infirmier
  • Intendant(e)
  • Maîtresse ou Maître de maison (de retraite, de lieu de vie...)
  • Monsieur ou Dame de compagnie
  • ...

Parmi les nouveaux adhérents de Famidac, quasiment toutes ces professions sont représentées (plus plein d’autres, non listées ci-dessus).

Tous ces professionnels assistent des personnes en difficulté passagère, en perte d’autonomie et/ou dépendantes, dans l’accomplissement des gestes essentiels et ordinaires de la vie quotidienne, des activités domestiques, du maintien de la vie sociale et relationnelle.

Activités de base

  • entretenir des relations de confiance avec la personne accueillie, ses proches et les services de suivi
  • prendre en charge les achats, la préparation de repas, les prises de rendez-vous, les déplacements courants de proximité…
  • aider, si nécessaire, la personne accueillie à réaliser les gestes de sa vie quotidienne (habillage/déshabillage, lever/coucher, marche, déplacements, prise de repas, apport en hydratation, …),
  • entretenir les espaces de vie : chambre, sanitaire, cuisine … (ménage, lessive, rangement, vaisselle…)
  • aider à la réalisation des soins d’hygiène corporel et de confort de la personne accueillie : aide au lavage des mains, à la toilette, en prenant en compte les prises en charge réservées aux personnels qualifiés (soins infirmiers) ;
  • encourager la participation de la personne accueillie à des activités de la vie quotidienne (repas, petites tâches ménagères, jeux, lecture, sorties, activités culturelles, …) ;
  • procurer à la personne accueillie les éléments de confort, de réconfort, de sécurité et d’assistance médicale...
  • observer l’état de santé de la personne accueillie, de relever les modifications de comportement, d’états dépressifs, d’évolutions perceptibles, d’évènements marquants, … et d’en informer, le cas échéant, les interlocuteurs concernés (famille, tutelle, médecin, infirmiers …) ;
  • vérifier la prise de médicaments en fonction de prescriptions médicales, sachant que la préparation et l’administration de médicaments sont réservés aux professionnels de santé
  • accompagner ou d’organiser les déplacements de la personne accueillie lors de ses promenades, sorties rendez-vous (famille, médecin, coiffeur, service de proximité, …)
  • participer à l’identification des besoins et attentes de la personne et d’organiser ses activités (repas, animation, loisir, …)
  • ...

Compétences, connaissances nécessaires ou utiles

  • Gestes d’urgence et de secours
  • Techniques d’écoute active
  • Techniques d’entretien du linge et de la maison
  • Manipulation de produits nettoyant et d’entretien
  • Règles sanitaires et d’hygiène
  • Règles de sécurité domestique

Le cas échéant :

  • Pathologies et comportements liés aux handicaps
  • Pathologies et comportements liés au vieillissement
  • Principes d’ergonomie
  • Éléments de base en gérontologie
  • Éléments de base en diététique et hygiène alimentaire
  • Règles d’hygiène corporelle (toilette, change, habillage)
  • Gestes et postures de déplacement de personnes
  • Utilisation de matériel de gériatrie
  • Démarches administratives
  • ...

Le parcours inverse est également possible

Certains accueillants familiaux accueilant familial
accueillants familiaux
Agréés pour prendre en charge à leur domicile des personnes âgées ou handicapées adultes n’appartenant pas à leur propre famille, les accueillants familiaux proposent une alternative aux placements en établissements spécialisés.
ont recours à la validation des acquis de l’expérience (VAE) pour faire reconnaître leur expérience professionnelle, afin d’obtenir des diplômes, titres ou un certificats de qualification professionnelle listés ci-dessus. Précisions sur www.travail.gouv.fr.

Post Scriptum

PDF - 45.6 ko
Fiche code rome K1302
PDF - 131.1 ko
Acceuillant familial
Fiche réalisée par les équipes de l’académie de Paris

Voir également

Dernière mise à jour : vendredi 21 octobre 2016

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP

11 visiteurs (dont 7 sur le forum)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP