Forum Accueil familial social

Réservé aux échanges sur l'accueil familial de personnes handicapées adultes (de 18 à 60 ans) ou âgées de plus de 60 ans, dans le cadre d'agréments délivrés par les Conseils Départementaux.

Avant de poster une question ou de créer un nouveau sujet, vérifiez si votre question - et ses réponses - ne s'y trouvent pas déjà, en utilisant le bouton rechercher. Il vaut mieux développer les sujets existants plutôt que de multiplier les discussions sur le même thème. Merci d'avance !

Aller à :

Forum > Re: Tutelle et accueil familial

Aller à la Page  Page précédente 1 2 34 5 6 Page précédente Page courante: 4 parmi 6

patoche86 - 10/07/14 14:00 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour Karole,

Si vous donnez pour consigne à votre remplaçant(e), de ne pas faire entrer les services de l'UDAF chez vous en votre absence, ils ne rentreront pas. Il existe des lois sur le droit à la vie privée, au respect de celle-ci, qui n'ont rien à voir avec notre statut, et qui concernent chaque citoyen.
Faites le mettre noir sur blanc, et signer par la personne qui vous remplace, comme quoi elle s'engage.
Confirmez par écrit, et en recommandé avec AR, à l'UDAF, qu'ils ne viendront pas chez vous contre votre gré. Un mail, ça va, ça vient, ça s'efface......
La loi nous protège.

Personne ne peut entrer chez nous, contre notre gré (à part la police ?)
Après, l'UDAF fera ce qu'elle veut de ce refus.
Mais au moins, vous serez parés.
En tout cas, moi c'est ce que je ferais à votre place.

Bon courage, j'espère que vous aurez d'autres conseils.
Patoche.

karole - 10/07/14 15:00 - Re: Tutelle et accueil familial

Merci Patoche pour la réponse rapide.
Nous avons pris contact ce jour avec le chef de service de l'organisme qui nous suit dans le cadre de l'AF. Ce sont eux qui ont placé la personne chez nous. Il a convenu comme nous que ce n'était pas normal, il doit prendre contact avec l'udaf pour aplanir les choses, car il sent, comme nous une attitude belligérante sad smiley. Il se propose d'être un médiateur thumbs up
Nous attendons de ses nouvelles d'ici demain.
Bonne journée !

karole - 10/07/14 15:13 - Re: Tutelle et accueil familial

Voilà, nous pouvons partir en vacances sereinement, la tutelle repousse sa visite à septembre >grinning smiley<
Ouf ! Nous espérons que grâce à cette médiation, nous pourrons travailler ensemble, sereinement et en bonne intelligence, pour le bien être de la personne que nous accompagnons, ce qui est le plus important au fond !
Karole

Etienne - 25/10/14 09:42 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour,

Article publié le 24 octobre 2014 dans [www.letelegramme.fr] :

Pommerit-le-Vicomte (Côtes d'Armor) : Un homme accusé d'avoir dépouillé son frère de 35.000 €

Alors que son frère handicapé est placé en famille d'accueil, un homme âgé de 58 ans est accusé de lui avoir soutiré plus de 35.000 € de janvier 2007 à août 2013, à Pommerit-le-Vicomte. Il était en charge de sa tutelle, mesure retirée depuis. Parmi les biens acquis avec cette somme, un tracteur, un quad, une remorque. « Des achats compulsifs », a plaidé le prévenu, hier au tribunal correctionnel de Saint-Brieuc.
En invalidité et père d'une fillette, il s'est défendu, indiquant avoir dû longtemps s'occuper de ses frères, alors que son père était alcoolique.
« La famille d'accueil dit que vous ne venez le voir qu'une fois par an, que le salaire n'est pas réglé et que vous ne répondez jamais au téléphone », a noté le président, François Heinisch. Le procureur, Alain Le Coz, a argué qu'un tuteur était là « pour protéger » et non pour « dépouiller ».
Sa réquisition ? Une peine de six mois de prison avec sursis, que le tribunal a suivie, ajoutée aux 35.190 € de dommages et intérêts à verser.

Mossion - 09/01/15 20:27 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour,

je suis accueillante agréée pour trois résidents ; ma dernière résidente est arrivée en avril 2014. Son fils qui est tuteur ne donne pas de nouvelles il répond à peine aux mails et pas du tout au téléphone.
Mon souci c'est que mon salaire est versé mais ma résidente étant Incontinente je paie ses changes, ses cigarettes, les visites chez le médecin...
Le Conseil Général a fait un signalement au juge des tutelles de son département et je l'ai fait également il y a quelques jours. Je fais moi même mes fiches de paie, la demande d'APA pour elle mais comme je dis à tout le monde : si l'argent va sur son compte cela sera pareil. Son fils me doit plus de mille euros je ne peux plus continuer à avancer de l'argent.
Si j'envoie mon préavis que va t il se passer s'il ne vient pas la chercher ?
Merci de me renseigner je suis dans une impasse

Domi18 - 24/01/15 20:51 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonsoir Mr Mme Mossion,

Il vous faut attendre la réponse du Juge des Tutelles. C'est lui qui est souverain en la matière.
S'il juge que le fils n'est pas apte (ce qui semble être le cas ici) à gérer les comptes de sa mère, il nommera une autre personne, voir un organisme de tutelles, à sa place.
Un Tuteur ne doit pas mettre son protégé, volontairement, en situation de dettes.
C'est également au tuteur de faire les démarches nécessaires, auprès des organismes compétents, pour que sa protégée bénéficie des aides financières auxquelles elle peut prétendre, afin d'agir aux mieux de ses intérêts.
Il est bien évident qu'il doit aussi vous faire vos fiches de paie et faire les déclarations auprès de l'URSSAF.
Pensez à adresser toutes vos réclamations et relances en lettres recommandées AR même les courriers que vous adressez au Juge.
Cordialement

Alberte - 06/02/15 18:11 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour , mon accueilli (depuis trois ans) a changé de tutrice c'est une mandataire de l'état, chaque fois qu'elle vient le voir et sans tenir compte de mon vécu avec mon accueilli qui a le syndrome de korsakoff, s'enferme dans sa chambre ce que je trouve un manque de respect pour la professionnelle que je suis, même le conseil général dans ses contrôles n'a jamais agi de la sorte et me demandent toujours ce qui en est avant de parler avec mon accueilli et toujours avec la porte de la chambre ouverte. Que puis je faire pour que cela change?
Merci de me répondre
Je vous remercie par avance de votre aimable réponse
Bien cordialement.

Etienne - 06/02/15 18:21 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour Aberte,

Relisez l'article 2, "Obligations de l’accueillant familial" de votre contrat d'accueil :
L’accueillant familial s’engage :
Vis-à-vis de la personne accueillie, à : (...)
- lui permettre de recevoir de la visite, préserver l’intimité de ces visites, dans un respect mutuel vis-à-vis de l’accueillant et des autres personnes accueillies, (...)


Il est donc normal que votre accueilli puisse avoir des entretiens "à porte fermée" avec sa tutrice : vous n'êtes pas en droit de vous y opposer.

Famidaquement, Étienne

Aberte - 06/02/15 19:30 - Re: Tutelle et accueil familial

Permettez moi de ne pas être d'accord avec vous Étienne,loing de moi l'envie de ne pas vouloir perserver la privacite et intimité des mes accueillis, et pour cela j'ai des pièces à cette fin pour toute visite qu'il puisse avoir, sachez aussi que chaque accueillant créé son règlement interieur., et cela ne fait de lui un mauvais profissionnel.
si vous avez bien lu la question, elle était la suivante:
"Bonjour , mon accueilli (depuis trois ans) a changé de tutrice c'est une mandataire de l'état, chaque fois qu'elle vient le voir et sans tenir compte de mon vécu avec mon accueilli qui à le syndrome de korsakof (ce Serait la moindre des choses de demander le vécu avec ce monsieur avec son syndrome?)
Bien cordialement

Domi18 - 06/02/15 20:24 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonsoir Alberte,

"sachez aussi que chaque accueillant créé son règlement intérieur..."
Ce "règlement intérieur" ne peut et ne doit en rien porter atteinte aux droits de l'accueilli. Dans ce cas présent "le respect de l'intimité de ses visites". Si votre "règlement intérieur" comporte de clauses contraires à la loi et aux textes règlementaires, celles-ci sont abusives et réputée non écrite.

"sans tenir compte de mon vécu avec mon accueilli qui à le syndrome de korsakoff (ce serait la moindre des choses de demander le vécu avec ce monsieur avec son syndrome?) "
J'ai moi-même eu un accueilli, pendant plusieurs années (donc un vécu assez long) qui avait ce syndrome, mais lorsque ses enfants ou autres venaient le voir "je ne m'imposais pas" et ne cherchais pas à connaitre la teneur des conversations ou échanges privés qu'il avait avec ses visiteurs.

"chaque fois qu'elle vient le voir..." Et bien oui, c'est lui qu'elle vient voir... pas vous !
Cette dame est la tutrice de ce monsieur, elle a surement des choses personnelles à lui dire, elle n'est pas une employée du Conseil Général qui vient faire un contrôle et souhaite connaitre votre vécu à tous les deux ( Bien que la personne qui vous contrôle pourrait, elle aussi, souhaiter s'entretenir en privé avec lui, ce qui n'aurait rien de choquant )

Si la tutrice a des choses à vous demander, elle vous les demandera, soyez en sûre.
Cordialement

Cat. - 08/02/15 19:56 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonsoir,

Bien que je sois totalement d'accord avec le fait que chaque accueilli ait droit au respect de sa vie privée, je peux également comprendre les inquiétudes d'Alberte.
En effet, ayant moi-même accueilli une personne atteinte du syndrome de Korsakoff, je sais pour y avoir été confronté, que ces personnes peuvent raconter des choses fausses, c'est même un des troubles de ce syndrome.

Bon courage Alberte

alberte - 10/02/15 06:05 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour cat,
merci beaucoup de votre encouragement cela m'a fait chaud au coeur. Bien des personnes qui on le syndrome de korsakof ne fabulent par plaisir, et malgré son syndrome il est très respectueux .
Ce que je ne comprenais pas et c'était ma question (peut-être c'est de ma faute , je me suis mal exprimée) : avant de voir mon accueilli, on ne devrais pas me demander mon expérience avec ce type de personne ?
Et bien, en parlant avec son psychiatre, c'est ce qui aurait dû être fait.
merci encore cat et bon courage à vous aussi
Bien cordialement

PS - un "petit rappel" : avant de venir à Famidac avec "deux Pierres" dans la Main sachez que si on fait ce métier qu'on aime quand on vient dans vos forums très instructifs et intéressant, c'est que quelque part on a besoin de réconfort, on est des professionnels mais aussi des êtres humains.
on n'a pas toutes les formules dans nos poches smiling smileycool smiley sinon on serait des scientifiques.
En tout cas en avril 2015 je serais à nouveaux au rendez-vous monsieur Étienne.
Bien cordialement

Martine S. - 02/03/15 14:36 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour,
Je suis depuis peu Accueillante Familiale (pour des accueils temporaires) et j'ai pris enfin le temps de lire différents avis, différentes situations complexes dans nos accueils. Effectivement, travailler avec "l'humain", c'est aussi travailler dans "l'imprévu". Cela demande bcq de patience, de tolérance, de bienveillance, mais aussi de détermination, envers nos accueillis, mais surtout envers nos partenaires. Je dis souvent qu'à partir du moment où nous avons des connaissances acquises, de par nos expériences, nos formations, nous pouvons défendre, apporter des éléments concrets suite à des désaccords éventuels. C'est vrai, cela demande de l'énergie, de la cohérence dans nos propos, cela demande aussi une préparation, une réflexion à ce que nous voulons défendre ou échanger. Cela nous permet ainsi à prendre un peu de recul dans nos actions,et d'être moins dans une colère (qui peut être justifiée, je peux le comprendre), dans un ras-le-bol, dans l'incompris.
Je rencontre les mêmes difficultés avec certains partenaires, comme un organisme tutélaire !!! Je me présente en tant que professionnelle, mon diplôme d'éducatrice dans le champ de la Protection de l'Enfance, du Handicap m'aide bcq, je l'avoue. J'informe que dans le cadre de ma formation, je connais le rôle et les missions avec leurs responsabilités d'un mandataire judiciaire.
Et lorsque certains essaient de me déstabiliser en me parlant du Juge des Tutelles ou autre, je vais dans leurs sens ! Qu'effectivement, il est préférable d'informer le Juge. En général, les arguments que je peux avancer permettent d'atténuer des exagérations, ou des incompréhensions. Je remarque alors l'avancée !!!
Leur rappeler que le protocole doit être respecté, comme le contrat d'accueil signé entre les 2 parties, en temps et en heure !!! C'est encore compliqué aujourd'hui, en 2015 !
Lorsqu'une personne est accueillie dans un foyer de vie, un EPAHD, ... le représentant légal (quel qu'il soit) doit signer un contrat d'accueil, le projet d'établissement.... avec un règlement intérieur.
Alors, soyons logique !!! placement en foyer, placement en famille d'accueil, nécessite un respect des conditions, des clauses administratives, législatives, institutionnelles, professionnelles, tout simplement. Même si on me répond : "oh, mais c'est pas pareil Madame !" . Je me permets d'énumérer les tâches, les missions, les responsabilités quotidiennes de l'accueillante familiale. Une équipe pluridisciplinaire à une personne !!!! pour 24 H. de prestation/jour !!!!
Je vous encourage tous et toutes à continuer dans cette démarche : nous sommes des professionnels dans l'accueil. D'autres sont professionnels dans la gestion, dans la prise de décision..... et non dans l'intrusion. Pour conclure, je me permets également d'insister : sur l'importance des mots à utiliser face à l'Autre !!!!
En espérant avoir apporté une petite aide dans votre parcours, vos inquiétudes, vos questionnements. Mais je n'ai pas non plus la "science infuse".
Martine S.

Jeffy01 - 17/03/15 16:25 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour,

Depuis quelques mois, nous subissons un "drôle de personnage" répondant au nom de TUTELLE.
Nous accueillons un monsieur qui nous a été présenté comme étant : gentil, sociable mais peu bavard, malentendant, calme, aimant marcher et parfois demandant à aller faire un tour dans un magasin. Ces seuls centres d'intérêt sont fumer, fumer, encore fumer et boire des cafés. Après tout pourquoi pas si ça le rend heureux ! Il a également un régime pas facile puisque sans œuf.... Nous avons accepté cette personne car il ne semblait pas plus compliqué que tous ceux que nous avions eu auparavant.

La tutelle et les services médicaux nous avaient précisé qu'il n'avait pas de problème (ils ont tendance à nous prendre pour des imbéciles car nous savons ce que ça cache). Mais nous nous adaptons car c'est notre métier de faire face à de nombreux soucis.
Durant 15 jours, il nous entendait, bien que dur d'oreille, il était souriant, sortait marcher plusieurs fois par jour...

Et puis au bout de ces 15 jours, il a commencé à changer.
- Flatulences assourdissantes nuit et jour
- S'est mis a roter à table, la morve au nez qui tomberait presque dans l'assiette si nous ne lui disions pas de se moucher (nous avons cessé de manger avec lui)
- Ne sort plus, seulement pour retirer son argent et acheter ses cigares (mais il ne fait pas 100M pour y aller)
- Ne veut jamais sortir, donc nous sortons chacun notre tour (SUPER la vie de famille)
- Agressif (vis à vis d'une personne qui voulait simplement le saluer)
- Nous l'avons vu battre notre chien et nous répond que ce n'est pas vrai
- Tous ces pantalons sont incrustés de caca (ça date d'avant son arrivée chez nous et ceux qui l'ont placé ne pouvaient pas l'ignorer), il nous répond que ce n'est pas lui qui a fait ça !
- Il ment beaucoup et raconte des choses que nous aurions dites alors que ce n'est pas vrai. C'est quand même dangereux !
- Totalement asocial
- Nous passe à côté 20 fois par jour sans même nous regarder
- Ne nous parle que pour nous dire s'il a pu ou non aller aux toilettes, aujourd'hui il a mal à la tête, avant hier c'était l'estomac et demain ce sera à une jambe.....
- Ne fait jamais l'effort de comprendre ce qu'on lui dit, mais si vous lui demandez si il veut du RAB ou si vous lui dites qu'il va sortir retirer son argent, IL ENTEND !!!
- A une mauvais influence (involontaire) sur notre autre accueilli qui aurait tendance à l'imiter (ne rien faire...) et qui surtout se sent frustré de cohabiter avec quelqu'un qui ne lui adresse jamais la parole malgré tous les petits services qu'il lui rend, et l'ignore tout autant que nous.

Nous avons très vite évoqué ces différences entre la présentation qui nous avait été faite et la réalité. On nous a répondu : ce n'est pas possible.
Comment pourraient ils le connaitre mieux que nous ? Eux se contentent d'un bonjour le matin, vous allez bien + distribution de médicaments. Toute la journée, il erre (et évidemment ne fait pas de bruit et dérange personne). Puis a midi médicaments et un petit mot.... et le soir idem le matin. Bonsoir. Nous, nous vivons avec cette personne, alors la critique est un peu facile !

Alors après toutes ces semaines difficiles, nous avons décidé de le mettre en famille relais 2 semaines.
Nous avons averti la tutelle par téléphone et avons confirmé par écrit. Elle est ensuite passée à la maison 5 jours avant son départ en famille relais. TOUT ETAIT OK AVEC ELLE.

Le samedi il était donc sur son lieu de vacance et le lundi la tutelle nous appelait faisant un scandale, nous demandant de le ramener au centre où il se trouvait avant d'arriver chez nous. Elle a appelé les personnes chez qui nous avions placé ce monsieur les engueulant limite insultant... Au fil de ses coups de fil avec nous, le ton montait car elle nous accusait de "lui avoir fait un petit dans le dos". Elle a refusé d'établir un contrat et nous a dit de nous débrouiller.

C'est donc ce que nous avons fait, la facture du séjour a été faite à notre nom et nous avons réglé sur nos deniers. A SA DEMANDE, la fiche de présence a été faite sans mentionner d'absence.
Mais à réception de la fiche de salaire, elle avait DEDUIT LA DIFFERENCE ENTRE MA REMUNERATION ET LE COUT DE LA FAMILLE RELAIS. Nous avons réclamé, mais n'a rien voulu savoir.

Mais dans notre dos, elle a alerté le service social prétextant qu'elle ne savait pas où il était, que nous l'avions perdu.... UN VRAI CAUCHEMAR.
Nous n'avons pas cédé et l'avons laissé dans cette famille tout à fait habilitée à l'accueillir.

Mais mi-janvier, nous avons été tenu d'emmener ce monsieur chez un médecin généraliste, choisi par cette tutelle. Seulement à l'arrivée, c'était un RDV chez un psy car d'après elle il avait des envies suicidaires, ne mangeait plus, restait prostré.... (elle aurait compris ça lors de sa visite avant son départ en famille relais) On croit rêver quand on sait qu'il mange tant qu'il y en a, est heureux de vivre même si ses journées sont vides... C'est d'ailleurs ce qu'il a dit au psy, et ça l'a bien fait rire (pour une fois) ne comprenant pas ce qu'il faisait là. Envie suicidaire ? AH AH AH pas du tout, je veux vivre moi, et je mange très bien dans ma famille d'accueil....a t-il répondu.

Mais fin janvier, nous avons eu droit a un contrôle au vu du comportement que nous aurions eu avec ce monsieur. Cette personne avait une feuille entière de récriminations. Après 2H de discussion, quelle opinion avait elle de cette tutelle ? Nous sommes quand même connus depuis des années pour tous les cas difficiles que nous avons accueilli, nous débrouillant seuls, sans jamais avoir fait parler de nous. Et tout à coup d'après cette tutelle nous nous serions mis a faire n'importe quoi : le rendre suicidaire, le mettre dans un gite (c'est ce qu'elle a dit).... DU GRAND N'IMPORTE QUOI !

Mais ce monsieur n'est finalement pas adapté à une famille d'accueil (ou du moins la nôtre), il est tellement asocial qu'il finirait pas nous déprimer et nous avons un autre accueilli qui demande à ce que nous restions en forme.

Alors nous avons pris la décision de nous en séparer, et malgré le comportement de cette tutelle, nous lui avons donné 3 mois de préavis plutôt que 2 car il sera surement difficile de lui trouver une place en maison de retraite. Pourtant d'après ce qu'elle nous avait dit, elle a fait des demandes depuis plus d'un an !!!
Nous avons reçu l'accusé de réception de notre courrier et elle s'est permis un commentaire : INCROYABLE !! souligné 2 fois. Mais de quel droit se permet elle ce mot. Que je sache, nous sommes libres de rompre un contrat quand nous le souhaitons. De plus, notre courrier aurait pu être autre chose qu'une rupture de contrat.

Que pensez vous de cette tutelle ? sacré personnage...
A bientôt de vous lire

Martine S. - 18/03/15 16:02 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour,
Je viens de lire la situation précédente et j'en suis sidérée d'après ce que j'en ai compris.
Je pense qu'à ce niveau-là, il serait peut-être intéressant d'adresser un courrier avec AR au Directeur de l'organisme tutélaire expliquant clairement cette situation complexe. En même temps, lui transmettre tous les écrits : les vôtres et ceux du mandataire judiciaire, représentant légal de la personne accueillie. Et surtout ne cachez pas vos ressentis, vos inquiétudes, et ce manque d'indécence à votre égard. Je pense que vous avez de quoi à argumenter. Effectivement, cette personne a des responsabilités, mais elle a aussi des limites dans son pouvoir de tutelle. Respecter le travail et les responsabilités des autres est essentiel dans l'intérêt de la personne que nous accueillons.
Si je peux aider, je suis à votre disposition
Cordialement
Martine

Jeffy01 - 27/03/15 08:11 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour,

Merci Martine pour votre message qui nous a fait chaud au cœur.

Certaines tutelles ne sont pas à leur place, et font trop de zèle. Souvent, nous ne sommes pas entendus et compris car du fait de notre métier d'accueillant familial nous devrions être en capacité de supporter des cas extrêmement complexes.

Nous avons pourtant accueilli des personnes violentes, psychopathe, schizophrène, violeur, un qui a tenté de nous tuer...... mais ce papi, c'est irrespectueux et relève d'un manque de compétence ou de lucidité de nous placer des personnes comme lui. Il nous mine et serait capable de rendre les gens dépressifs.

Mais les gens qui nous les placent ne s'en rendent pas compte. Lorsque nous avons rencontré l'assistante sociale, la tutelle et une infirmière du centre, nous leur avons demandé d'être francs car nous avions l'habitude qu'on nous cache beaucoup de choses. On nous a répondu droit dans les yeux "avec ce monsieur, vous aller un peu respirer et il ne vous posera aucun problème. Il ne fait pas de bruit".

Ah c'est sûr : tout le laisse indifférent !!!
Sa place est en institution et non en famille où les personnes doivent être un minimum sociables. Après, tout dépend des familles d'accueil, mais depuis ces derniers mois aucune sortie ensemble n'a pu se faire à cause de son asociabilité (nous ne pouvons pas obliger les autres à supporter son agressivité....) et que je sache nous sommes famille d'accueil et non gardiens de prison.

Heureusement que nous aimons ce métier sinon nous aurions pu baisser les bras depuis longtemps et j'en connais qui se sont arrêtés très rapidement. Je ne crois pas qu'en confiant des personnes aussi difficiles, ce métier puisse donner envie à d'autres familles d'accueillir. A notre niveau, ça veut dire aucune vie sociale et aucun autre métier ne demande autant d'abnégation et de sacrifice.

Aucune famille d'accueil ne reprochera à un malade d'avoir tel ou tel problème, ce sont les tutelle et autre service administratif ou médical qui devraient réviser leur copie afin d'éviter tout placement qui à un moment ou à un autre mènera droit dans le mur.

Bonne journée à tous et bon courage

Queron Aurélie - 13/04/15 17:20 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour,

ma mère est famille d'accueil d'un adolescent de 18 ans qu'elle a accueilli quand il avait 18 mois. Aujourd'hui elle a fait un contrat jeune majeur qui va lui permettre de s'occuper de lui jusqu'à ses 21 ans.
Peut-elle devenir sa tutrice ou sa curatrice et continuer à l'accueillir à la maison au-delà de ses 21 ans ?

Merci d'avance pour votre réponse

Etienne - 14/04/15 09:23 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour Aurélie,

De nombreuses assistantes familiales demandent un agrément d'accueillante familiale pour pouvoir continuer à accueillir un de leurs "jeunes" devenu majeur.
Mais relisez les premiers messages de ce sujet : il n'est pas recommandé de mélanger les genres en devenant tuteur ou curateur d'une personne accueillie.
Cette possibilité est encadrée par le code de l'action sociale et des familles, Article L443-7 (Loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002 art. 51).
Mais l'existence d'un tuteur extérieur est un gage de confidentialité. Il est de plus extrêmement bénéfique, pour préserver son autonomie, d'obliger le majeur protégé à dialoguer régulièrement avec une tierce personne...

Famidaquement, Étienne

Jeffy01 - 16/05/15 10:49 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour,

Si vous permettez, je vais vous raconter la suite de notre histoire avec le papy que nous accueillons.

Donc, depuis l'envoi de la lettre à la tutelle afin de l'informer de la rupture de contrat, nous n'avons jamais eu de nouvelle. Elle a accusé réception le 13 mars quand même !!!
Malgré tout, nous avions de nouveau RDV avec le psy, afin de voir l'évolution de ce monsieur. Bilan, n' a eu aucun regard et n'a même pas salué la famille que nous sommes... et 10 minutes d'entretien avec notre accueilli.
L'assistante sociale a surgi de nulle part afin de nous parler. Et là, nous sommes en droit de nous poser des questions.
"J'ai appris que vous aviez rompu le contrat et nous ne comprenons pas bien car ce monsieur n'est vraiment pas difficile".

Ce à quoi nous répondons qu'il est juste invivable pour toutes les raisons invoquées dans le chapitre précédent. N'y croit pas du tout. Les bruits lorsqu'il est aux toilettes ? C'est NOTRE MAISON QUI N'EST PAS ADAPTEE A SON CAS ET PAS SUFFISAMMENT INSONORISEE. Alors là, que pouvons nous répondre si ce n'est qu'il laisse la porte des WC ouverte, ce qui est particulièrement désagréable.
Réponse : IL A SUREMENT PEUR, c'est vrai que les WC sont en face de sa chambre à 2 enjambées !!!
D'autre part, nous lui rappelons que c'est un gros gros gros menteur. IMPOSSIBLE et si pourtant. Nous nous en rendons compte chaque jour un peu plus.
Autre exemple. Nous avons reçu des gens chez nous et étions en train de discuter avec eux tranquillement. Il arrive à 16 heures pétantes pour son café. Et là, nous poursuivons notre conversation, car ce monsieur est passé à côté d'eux sans les regarder et sans les saluer. Il est allé s'assoir quelques instants, mais voyant que nous ne bougions pas, est venu s'installer dans l'encadrement de la porte, piaffant d'impatience. Est retourné s'assoir pensant avoir fait passer le message qu'il s'impatientait.
Est revenu une 2ème fois se mettant au même endroit. Nous lui avons servi son café.
A l'évocation de cette attitude, la réponse de l'assistante sociale est : c'est PARCE QU'IL N'ENTEND PAS BIEN. C'est vrai qu'être malentendant autorise à ne pas regarder ni saluer les gens.
Finalement, on trouve à ce monsieur toutes les excuses possible !
Pour finir, elle n'est pas contente car le médecin traitant a fait un rapport pour la maison de retraite avec lequel elle n'est pas d'accord car à la lecture de celui-ci, l'établissement refusera de l'accueillir. Et bien ce serait à cause de nous, car tout ce qui est écrit EST FAUX. Mais le médecin n'a pas besoin de nous pour se faire une idée de ce monsieur. NON et NON, tout est vrai, mais ils n'en savent rien. Mais, ELLE A TOUT ARRANGE, faisant passer le médecin pour un incompétent finalement...
Nous sommes abasourdis devant tant de déni, de mensonges, d'incompétences...
Et le pire, c'est qu'à aucun moment elle nous a demandé comment nous vivions cette situation. AU CONTRAIRE, elle a demandé à ce que nous PROLONGIONS L'ACCUEIL car pour l'instant ils n'ont PAS DE SOLUTION.
On nous a conseillé d'aller voir le juge des tutelles afin d'exposer tous nos soucis, mais nous ne voulons pas envenimer la situation. Nous attendons juste avec une grande impatience, son départ. Et là, nous pourrons enfin respirer et nous concentrer sur un prochain accueil qui nous l'espérons sera moins compliqué.
Nous voudrions seulement une personne un peu plus sociable, nous ne demandons pas grand chose. Après, les handicaps, nous savons les gérer, nous en avons eu beaucoup et tous différents. Mais le manque de sociabilité est vraiment le plus difficile à vivre.

Merci d'avoir lu ce message,
Bon courage et bon week end à tous
Jeffy

Martine Siegrist - 27/05/15 12:37 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour à toutes et à tous,

Afin d'apporter une cohérence de travail avec différents partenaires dans l'intérêt des personnes que nous accueillons, j'aimerais alerter les personnes concernées, en l'occurrence les Mandataires Judiciaires, ainsi que les Responsables des organismes tutélaires.
Il est important de se rappeler que la complémentarité des compétences et des responsabilités respectives sont nécessaires pour la prise en charge d'un accueil dans les meilleures conditions.
J'ai rencontré des difficultés auprès d'un Mandataire Judiciaire ces derniers mois en raison d'un manque d'informations et de communications cohérentes et franches.
En effet, la mise en place d'un dossier du résident demande du temps (demandes d'aides sociales, CAF...) au Mandataire Judiciaire mandaté par le Juge des Tutelles. Ses responsabilités dans la prise de décision pour un accueil est d'informer avec clairvoyance l'Accueillant Familial de la complexité de la situation, et dans celle-ci, l'aspect financier. Il est alors de ses compétences de reporter l'accueil, afin d'éviter les désagréments et préjudices subis à l'Accueilli, à l'Accueillant et sa famille.
Nous avons donc tous connu une période difficile en raison du manque de rémunération (l'AF), d'argent de poche (la résidente). Sans ressources régulières, ces préjudices ont bien évidemment engendré des inquiétudes, des pressions sur nous tous. Et je m'interroge alors sur la qualité de l'accueil dans ces conditions : la bienveillance, l'accompagnement, la sécurité, le bien-être, le respect de la dignité des personnes.

J'aimerais signaler également que le protocole est encore souvent peu respecté : contrat d'accueil signé et envoyé avec retard par le Mandataire Judiciaire, fiche de salaire non conforme au contrat gré à gré. Et par conséquent, je suis souvent dans des requêtes de régularisation demandant de l'énergie et du temps qui pourraient être épargnés.

Il serait temps en 2015 ! d'avancer, de respecter les compétences de chacun avec leurs responsabilités. Assumons nos missions respectives avec professionnalisme, et évitons ces discours à se renvoyer les fautes, les manquements de part et d'autre.

Parallèlement, je pense qu'il serait intéressant d'apporter une réflexion sur les "lourdeurs" administratives du Conseil Général. En particulier, une situation complexe demandant une attention particulière, peut être traitée dans l'urgence. Ce qui éviterait d'exposer les Accueillis et les Accueillants à de grandes difficultés.

Dans ce message, mon intention est d'interpeller et non de porter un jugement, dans le but d'apporter ensemble une amélioration sur certains dysfonctionnements.

Au plaisir de lire vos réactions !
Martine Siegrist

Jeffy01 - 01/06/15 14:29 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour,

Suite de l'histoire.... Nous aurions besoin de conseils car nous sommes toujours dans l'impasse avec une tutelle.
Nous avons rompu le contrat d'accueil et la personne doit nous quitter le 30/06. Sachant combien notre accueilli est un gros menteur, nous sommes allés exposer la situation au CG qui a su nous écouter et comprendre nos difficultés ; à tel point que la personne nous a conseillé de nous en séparer avant le 30 Juin.
Nous arriverons à le gérer, c'est plutôt les mensonges qu'il va raconter et ce que tutelle et assistante sociale vont entendre, car la difficulté avec cet accueil, c'est le manque de confiance, de dialogue, de compréhension avec cette tutelle. Elle traduit ce qu'elle voit et entend (ou n'entend pas), à son gré, elle fabule, brode l'histoire : l'horreur.

Enfin bref, aujourd'hui nous venons de recevoir un courrier qui nous conforte dans notre idée de celle-ci, car rien de ce qu'elle dit dans cette lettre ne s'est passé. On ne va pas bouger et réagir, ça n'en vaut pas la peine.
Alors, notre question est :
- Est elle tenue de venir le chercher le 30 JUIN ?
- Peut-elle nous demander de le ramener, sachant qu'elle ne l'avait déjà pas accompagné chez nous lors de son installation. Cela montre déjà son investissement.
- Si par cas, elle ne vient pas le chercher, que DOIT ON FAIRE ?
Le problème est que nous en avons un peu marre de cette tutelle qui en 9 mois n'a jamais passé un coup de fil pour savoir comment il allait (et encore moins comment nous gérions), qui a toujours tout compris de travers. Alors faire son boulot une fois de plus en nous déplaçant n'est pas pour nous mettre de bonne humeur, surtout après le courrier de ce jour.

Merci pour vos conseils.
Bonne journée,
JEFFY

karole - 10/06/15 12:11 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour,
1/ Normalement, la tutelle devra avoir trouvé un solution pour le 30/06 (c'est à ça que sert les deux mois de préavis) et devra venir chercher son protégé à la fin de votre préavis le 30.

2/ Elle peut effectivement vous demander de le transporter quelque part, dans ces conditions, il vous faudra lui adresser une note de frais Voir ici pour le calcul des frais de déplacement

3/ Si le tuteur ne vient pas chercher son protégé à la fin de votre préavis, je ne vous vois pas le mettre dehors et si vous y pensiez, je vous le déconseille smiling smiley Si le tuteur n'a pas fait son job, qu'il n'a pas trouvé une solution de remplacement à votre accueil, il va vous falloir attendre en écrivant au juge des tutelles, aux supérieurs du tuteur et essayer de trouver au plus vite un terrain d'entente.

Bon courage, ce n'est jamais simple.... sad smiley

Jeffy01 - 12/06/15 08:05 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour,

Je vous remercie Karole pour tous vos bons conseils. Rassurez vous, il n'a jamais été dans nos intentions de mettre ce monsieur à la porte.

Néanmoins, nous sommes dans une impasse. Comme vous l'avez souligné, la tutelle a déjà eu 3 mois pour trouver une solution, et pourtant nous n'avons à ce jour toujours pas d'information, aucun coup de fil, aucun courrier. Mais nous ne sommes même pas surpris, sachant que le dialogue avec cette personne est impossible depuis le début. Elle et son protégé [...] ne comprennent que ce qui les arrange et transforment le reste à leur convenance.

Enfin bref, il va falloir trouver une solution. Nous sommes donc allés au CG demander conseil. La responsable nous a conseillé de récupérer un bon de transport par le médecin et de renvoyer notre accueilli vers son précédent centre en taxi. Nous allons donc informer la tutelle par courrier RAR afin qu'elle prépare son retour.

Je pense qu'il faudrait également que nous informions le juge des tutelles.

Que pensez vous de ces démarches ? Sommes nous dans le vrai ? C'est la première fois que nous sommes confrontés à une telle situation, et heureusement car c'est difficile à gérer.

Merci à tous, bon courage
JEFFY

Domi18 - 12/06/15 12:14 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour Jeffy 01,

Il serait préférable, avant de mettre votre accueilli dans un taxi :

1) d'aviser, par courrier recommandé avec AR, le Juge des Tutelles des difficultés récurrentes que vous rencontrez avec cette tutrice,
2) que vous en avisiez également son employeur, le Directeur de cette organisme de tutelle,
3) la tutrice elle-même, des conseils de votre Conseil Général,
4) prévenir l'ancien centre, ou se trouvait votre accueilli, de son imminent retour dans leur établissement.

C'est seulement une fois reçu (par écrit : courrier ou mail) le "feu vert" de l'ancien l'établissement de l'accueilli que vous pourrez le mettre dans un taxi.
Bon courage !
Courtoisement,

Note de la modération :
Quelle que soit votre décision quand à l'avenir de cet accueil, vous pouvez également consulter l'article : Comment gérer une rupture de contrat

Jeffy01 - 12/06/15 17:20 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour Domi18,

Merci de m'avoir lu et de me donner ces quelques conseils.
Comme indiqué précédemment, je vais envoyer lundi un courrier avec AR à LA TUTELLE lui mentionnant que c'est le CG qui nous conseille de le renvoyer dans son précédent centre.
La tutelle travaille au sein de ce centre.
La juge des tutelles sera également informée ce lundi.

Ce matin nous avons reçu un nouveau coup de fil de l'assistante sociale nous demandant de nouveau de bien vouloir prolonger cet accueil. Mais elle a beaucoup de mal à comprendre que nous n'avons rien contre les personnes âgées ; c'est ce monsieur que nous ne voulons pas garder ; ce n'est quand même pas la même chose. Et nous parlons bien français que je sache !!!
Nous sommes quand même très pessimistes, car nous avons été plus que corrects en lui donnant 3 mois de préavis plutôt que 2 et aujourd'hui, nous sentons que ça va être compliqué pour qu'il soit parti le 30. Être correct n'est pas EUX ce qui les caractérise au risque de nous mettre dans la panade !

Merci encore et bon week end
JEFFY

percheron68 - 10/11/15 13:23 - Tutelle et accueil familial

bonjour,
le tuteur de ma patiente m'impose un mode de fonctionnement qui change régulièrement !
il ne veut actuellement plus payer les produits d'hygiène spécifiques de la patiente et prétend qu'ils seraient à ma charge ?
l'argent de poche doit être justifié par des facturettes ?
pour les bons d'achats : ils sont très détaillés par exemple pour le coiffeur : coupe shampoing coiffage pas de brushing !!!!!
le tuteur me dit que le budget de la patiente est déficitaire ! est-ce possible ?
Je trouve que le bien être de la patiente n'est pas respecté !
la patiente est perturbées par tout ça et moi aussi !
qui pourrait démêler toutes ces bizarreries ?
je vous remercie de vos réponses.
Cordialement

martine siegrist - 10/11/15 16:12 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour Percheron,

Votre message pose question effectivement !!! D'après ce que j'en comprends, plusieurs "bizarreries" sont à constater.
En ce qui concerne les produits d'hygiène, c'est bien à la charge de la personne que vous accueillez. Elle choisit ses produits ! Elle peut avoir aussi des produits dermatologiques spécifiques, et ce n'est pas à votre charge ! Par contre, vous devez l'aider à garder tous les justificatifs de ses dépenses, et à les transmettre à son tuteur.
Question : Est-ce un Mandataire Judiciaire ou un membre de la famille ??

"Le tuteur me dit que le budget de la patiente est déficitaire". Alors premièrement, il ne s'agit pas d'une patiente (il n'est pas médecin ou professionnel de la santé), mais d'une résidente, ou d'une personne accueillie. Deuxièmement, il est de sa responsabilité de gérer au mieux le budget de la personne. Si il est déficitaire, non seulement ce n'est pas normal. Il aurait dû effectuer les démarches et demandes d'aides nécessaires. Et ce n'est pas à vous Accueillant Familial, de subir ce déficit, de payer de tels achats.
Question : Sur votre contrat d'accueil, qu'avez-vous stipulé exactement ?
(NB : voir, pour l'exemple, l'article Détail des frais d’entretien courant)

Si le tuteur est salarié auprès d'un organisme tutélaire, je vous conseille d'informer le Directeur de cet organisme par courrier avec AR, avec un maximum d'éléments. Vous pouvez également informer le Juge des Tutelles de la situation.

En tant que professionnels dans l'Accueil Familial, nous devons accueillir ces personnes dans les meilleures conditions, pour leur sécurité, leur bien-être. Nous devons également : rassurer, expliquer avec clairvoyance ce genre d' "anomalies"

J'espère avoir répondu au mieux à vos interrogations.

Cordialement
Martine

percheron68 - 11/11/15 17:09 - Re: Tutelle et accueil familial

merci Martine pour tous ces renseignements,

Pour répondre à votre question il s'agit d'un tuteur salarié de l'hôpital pour lequel je travaille.
La pensionnaire est donc considérée comme hospitalisée ! cela change-t-il quelque chose ?

Dans notre contrat de travail il n'y a rien de stipulé, mais la DRH suite à nos questions nous demande de suivre
le détail de frais d'entretien qu'ils ont trouvé sur FAMIDAC.

Faut-il mettre en place un contrat concernant cette pensionnaire vu les difficultés rencontrés avec le tuteur ?

merci par avance de vos réponses.
Cordialement.

Etienne - 11/11/15 18:05 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonsoir Percheron,

Quel méli-mélo eye popping smiley
Si vous n'êtes pas accueillant(e) familial(e) sociale (agréé(e) par votre conseil Départemental, pour des accueils de gré à gré) mais accueillant(e) familial(e) thérapeutique (donc employé(e) par un établissement hospitalier), je vous invite à poster un message dans le forum dédié à l'AFT.

Dans tous les cas : il me semble qu'il faudrait clarifier les relations entre vous-même, votre patiente, sa tutelle et l'hôpital pour lequel vous travaillez...
Qui vous emploie ? Qui décide de quoi, pour qui, quand, comment ??? confused smiley

En accueil
- de gré à gré), la relation est binaire, avec un contrat d'accueil signé par l'accueillant et la personne accueillie (ou son représentant légal) puis contrôlée par le Conseil Départemental
- en accueil familial salarié (rare car menant à des situations calamiteuses) la relation est triangulaire, entre l'accueillant, son employeur (qui est lui-même également agréé et contrôlé par le Conseil Départemental) et la personne accueillie (ou son représentant légal)
- en accueil familial thérapeutique, la relation est également triangulaire, entre l'accueillant, son employeur (un établissement hospitalier) et la personne accueillie ou son représentant légal

Encore faut-il bien baliser les rôles et responsabilités de chacun... y compris ceux des tuteurs, sensés préserver les biens et les intérêts de leurs protégés, et ceci qu'ils soient pris en charge en établissement ou en AFT.
Il y a du ménage à faire... Car pour une seule et même personne, qu'elle soit hospitalisée ou prise en charge en AFT, rien ne justifie une différence de traitement.

Famidaquement, Étienne

courbet - 01/06/16 09:25 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour,
Je me permets de vous écrire car je viens de vivre l'humiliation de ma vie.
Depuis 2013 j ai obtenu 3 agréments pour un accueil en appartement séparé dans notre cour ; un accueil un peu atypique mais pour lequel il y a de la demande.
Les personnes peuvent garder leur maximum d autonomie tout en étant entourées, aidées et sécurisées. Depuis qu'une nouvelle élue au département est arrivée; elle ne cache pas son opposition totale à ce fonctionnement, donc je rencontre beaucoup de difficultés depuis quelques temps.
Il y a un accueilli qui est un peu déficient mental, il est arrivé depuis décembre 2014 par un foyer de vie voisin, tout se passe bien entre nous, il est très actif et s'occupe beaucoup.
Hier pour la mise en place de son projet vie (après 1 an 1/2) avec sa nouvelle tutrice, le conseil départemental et 2 personnes du tiers régulateur.
Tout de suite après avoir rencontré l accueilli seul, sa tutrice nous a fait part de son désir de partir dans une autre famille pour se rapprocher d'une nouvelle amie qu'il a rencontré dans le bus, le weekend précédent lors de sa visite chez sa maman.
Après discussion et sans l'intervention de ce dernier, elles l'ont emmenés, il parait pour son bien être, en vacances chez sa maman. Celui-ci est vulnérable et a de grosse difficulté de compréhension.
J' ai le sentiment d' avoir vécu un kidnapping, ou l'humain ne compte pas ou je passe pour quelqu' un de maltraitant;
Ce procédé est il normal quand sa sœur et les travailleurs sociaux du foyer d' ou il vient, m avaient précisé de limiter ses séjours chez sa maman car il y règne une très mauvaise influence (alcool, argent...)
je ne sais que faire
mme courbet fleury

Oubet christian - 02/06/16 09:58 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour,

La première des choses à faire, est de relater l'événement au Président du CD, par lettre recommande avec accusé de réception.
Si la situation venait à tourner mal, d’après vos écris il y a de fortes présomptions, votre responsabilité ne pourrai être engagée.
La seconde : voir votre contrat d'accueil sur la rupture du contrat et consulter toutes les informations sur le sujet sur ce site (article Comment gérer une rupture de contrat ?).

Cordialement

patoche86 - 10/06/16 19:25 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonsoir,
Je voudrais vous conter la mésaventure que je suis en train de vivre :

J'accueille depuis août 2013 une dame très âgée. Sa fille s'occupait de gérer ses finances, me réglait, me déclarait, ainsi que ma remplaçante. Son fils a été tenu à l'écart dès le début à la demande de la dame, car il tentait de lui soutirer de l'argent (avenant au contrat).

Février 2016 : la dame fait une chute et se casse le col du fémur. Elle est hospitalisée. Quelques jours après, sa fille décède........

Je ne perçois donc pas mon salaire de février (ni les suivants !)
La petite dame devenant depuis quelque temps très dépendante, je décide de rompre le contrat. Elle est prise en charge par l'hôpital, je pense qu'on va lui trouver une place en maison de retraite ou ailleurs, elle est en de bonnes mains.
Problème : à qui envoyer le courrier ?
Je contacte l'assistante sociale du CH, qui, très gentille, m'explique qu'il faut demander à nommer un mandataire judiciaire. Celui ci « prendra le relais », et réceptionnera le courrier de rupture.

J'entreprends les démarches, le mandataire est nommé le 2 mai 2016. C'est l'APAJH. J'envoie alors mon dossier complet à l'APAJH : feuilles de salaire (le contrat court toujours à cette date), celles de ma remplaçante, expliquant que je souhaite être réglée, et la lettre de rupture.
Réponse : nous ne sommes pas en mesure de réceptionner la rupture de contrat !
Il faut attendre qu'elle soit entrée en maison de retraite, et là, me dit-on, vous pourrez envoyer votre courrier.
L'APAJH m'apprend dans le même temps que le fils, qui est aux abonnés absents, dont je n'ai plus jamais eu de nouvelles, a entamé les démarches pour faire entrer sa mère en maison de retraite. Laquelle ? Dans quelle ville ? Je ne sais pas.

Alors j'attends, les semaines passent....et je reçois ce jour, un courrier du juge des tutelles : convocation dans le cadre de la procédure engagée aux fins d'ouverture d'une tutelle pour la dame, le mois prochain. Car il faut protéger cette personne, quoi qu'il arrive.
Voilà où j'en suis.
Salaires non réglés, non déclarés. Contrat qui court, frais qui s'accumulent.Chambre « bloquée » par les affaires de la dame
Impossibilité de mettre la pièce à disposition pour une autre personne

Et j'attends. Je sais que ça va être long encore. Mais ça rajoute à (ma) notre précarité, notre isolement, notre détresse parfois.........sans aucune garantie !!
Quelqu'un a-t-il déjà vécu pareille situation ?
Vos témoignages sont les bienvenus:-)
Patoche

calbet - 11/06/16 08:08 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour Patoche, situation difficile effectivement à vivre .
Nous préconisons à nos adhérents lors de la rédaction d'un contrat dans un cas comme le vôtre : un membre d'une fratrie ne peut gérer les revenus d'un de ses ascendants sans l'aval écrit des autres membres de la fratrie.
La fille de cette dame aurait donc dû dès l'entrée de sa maman en AF faire une demande de protection juridique auprès du juge des tutelles. Celui-ci aurait déterminé si elle pouvait exercer cette mesure ou bien s'il la déléguait à un mandataire spécialisé.
Voilà encore un cas d'école ou l'accueillant doit être polyvalent et hypercompétent : ajoutons à nos talents celui de juriste. De solution à vous proposer je n'en ai pas ; nous travaillons essentiellement sur la prévention des risques et malgré cela rien n'est jamais sûr !
Ne vous découragez pas et à bientôt. Cordialement.

Oubet christian - 11/06/16 09:29 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour,

Difficile de vous conseiller précisément sur votre situation, si nous comprenons les événements, il manque les dates exactes du décès de la fille, de l'hospitalisation de l'accueillie, de la rupture de contrat etc........ et ce n'est qu'avec ces précisions que vous pourrez faire valoir vos droits et sortir de l'impasse.
Néanmoins, si les délais de rupture de contrat sont dépassés et que la mamie ne reviendra pas à votre domicile, vous pouvez récupérer sa chambre en la vidant et surtout faire un inventaire complet et précis avec un ou deux témoins (indépendants) signataires de l'état.
De plus nous savons bien que le mandataire judiciaire qui va assurer la succession, s'il peu éviter de payer votre dû il le fera, surtout si l'accueillie n'avait que les minimas sociaux.

cordialement

Titoun - 07/07/16 11:47 - Tutelle et accueil familial

Bonjour,

Et voilà, malgré nos nombreuses années de travail en tant que famille d'accueil et notre méfiance mise à rude épreuve vis à vis des tutelles, nous sommes de nouveau face à l'incompétence, l'indifférence et disons le, le mépris de notre travail !

Depuis Octobre 2015, nous étions en relation avec la tutelle de notre accueilli. Celui ci devait arriver en novembre, puis en décembre.... pour finalement arriver en mars. Elle nous avait dit s'occuper de l'aide sociale afin que tout soit en ordre à son arrivée, car elle était révoltée que les familles d'accueil ne soient pas payées régulièrement.

Bien que méfiante, comment faire autrement que la croire ????
Fin mars : règlement salaire OK

Fin avril A CAUSE DU RETARD DU VERSEMENT DE L'AIDE SOCIALE, pas de salaire possible . Elle fait donc signer à notre accueil un ordre de virement d'un compte sur lequel se trouvent ses économies et ce pour une durée indéterminée. Elle va même jusqu'à pousser le zèle de mettre en virement automatique une somme le 4 du mois suivant afin que nous soyons payés. Le solde étant régularisé à réception du bulletin de salaire. Fin avril, règlement OK.
Idem fin mai.

Début juin, pas de règlement au 5/07. Je la contacte et là, sans aucun scrupule, elle me répond par mail que le versement automatique n'a pas pu avoir lieu, car il n'a plus d'argent. Ben oui, et alors ?
Et bien, la demande d'aide sociale n'a pas été envoyée dans la bonne commune, alors il faut attendre. Combien de temps elle n'en sait absolument rien. Et pendant ce temps ? silence radio... Elle s'en moque. Dans une semaine elle sera en vacance pour 3 semaines.

Tant qu'à notre accueilli, il n'a pas touché un centime d'argent de poche depuis le mois de mars. La tutelle devait demander une carte de retrait.... mais là encore la demande est restée dans le dossier. Donc la demande ne date que de 15 jours. Il n'a plus d'argent, il fume, mange des bonbons à longueur de temps. Mais qui paie ???? silence de la tutelle.
Cette tutelle savait depuis le début qu'elle ne pourrait pas payer, et pourtant elle a signé le contrat sans aucun remord, regret, compassion....
Je ne comprends pas que des gens comme cette tutelle travaillent, alors que temps de gens compétents restent sur le pavé. Pourquoi tant d'indifférence, tant de manque de respect.
Nous faisons un boulot très difficile, et n'avons droit qu'à peu de considération.
Que faire ? Le juge des tutelles ?

Merci de m'avoir lue, ce fut un petit "coup de gueule", et bon courage à tous.
Titoun

sema - 07/07/16 15:18 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour Titoun,

J'ai lu avec bcq d'attention votre message qui ne peut que m'interpeller : j'ai connu une situation similaire à la vôtre l'an dernier.
Effectivement, nous pouvons constater des incohérences/incompétences de certains professionnels. Et de la part des organismes tutélaires, j'ai envie de dire que ce n'est pas la 1ère fois !

Je pense qu'il est important de se rappeler que les écrits restent : n'hésitez pas à adresser un courrier avec AR au responsable de l'organisme, expliquant clairement la situation, ainsi que vos ressentis. Le non-respect de l'engagement signé par les 2 parties, le manque d'informations au début de l'accueil, etc....
Et en fin de courrier, vous vous autorisez à informer le Juge des Tutelles de la situation. A éviter sur ce courrier-là, le jugement, la critique !!! Vous apportez les éléments concrets, en lui proposant également la possibilité de lui faire parvenir toutes les traces écrites des 2 parties (e-mails, courriers, etc ....)

Il faut savoir qu'un Mandataire Judiciaire doit avoir l'autorisation de ponctionner sur un compte bancaire de leur "protégé", qui plus est, un compte épargne. Il doit rendre compte au Juge, expliquer les raisons qui motivent une telle opération, c'est la procédure. C'est aberrant, c'est inadmissible qu'un tel procédé existe encore aujourd'hui avec autant de légèreté et d’insouciance ! Ce Mandataire devrait relire ses cours de droit, lors de sa formation de CMC (financier, patrimoine, etc...)

Je pense que plus les Juges des Tutelles sont informés de telles incohérences, incompréhensions, plus les retours seront en notre faveur. Nous avons la responsabilité d'apporter bien-être, sécurité, bienveillance à la personne accueillie à notre domicile. Dans des situations comme celles-ci, il est bien sûr difficile de répondre au mieux aux besoins des personnes.

Je me suis autorisée à informer la Juge des Tutelles d'une situation récemment, et qui m'a répondu ! Donc écoutez !
Elle a fait son enquête auprès de l'organisme pour comprendre les incohérences ! J'ai ressenti certaines "tensions" dans les écrits de la Mandataire par la suite, mais je passe outre.

Autre faute professionnelle : manque ou non versement d'argent de poche à la personne protégée. Inconcevable ! Il y a un barème obligatoire en fonction des revenus du "protégé".
Oui, vous pouvez le dire et je cautionne : manque de professionnalisme, de respect envers les autres professionnels (nous), mais aussi irresponsable vis-à-vis de son protégé!

Je vous encourage à aller jusqu'au bout de vos démarches. Nous sommes des professionnels, non ?
Courage Titoun
A bientôt
Sema

renée carpentier gambier - 29/08/16 11:50 - Re: Tutelle et accueil familial

MC a écrit:

bonsoir
peut on être tutrice d'une personne handicapée et être son accueillante familiale ?
merci de vos lumières

Etienne - 30/08/16 08:29 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour,

Oui mais ... relisez ma réponse du 17/11/04 et le code de l'action sociale et des familles, Article L443-7 (Loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002 art. 51) :

"Dans le cas où le bénéficiaire de l'agrément est tuteur de la personne qu'il accueille, le contrat prévu à l'article L442-1 est conclu par le subrogé tuteur ou, à défaut de subrogé tuteur, par un tuteur ad hoc nommé par le juge des tutelles. Le contrat doit être homologué par le conseil de famille ou, en l'absence de conseil de famille, par le juge des tutelles. L'homologation du juge des tutelles est également requise si le juge a autorisé le majeur protégé à conclure lui-même le contrat avec son tuteur en application de l'article 501 du code civil ou lorsque le bénéficiaire de l'agrément est le curateur de la personne accueillie."

Famidaquement, Étienne

patoche86 - 06/10/16 11:57 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour à tous,

La suite de mon message du 10 juin 2016

Finalement, la dame est décédée, donc la procédure de mise sous tutelle n'a pas abouti. Les salaires et factures sont toujours impayés.
J'ai tenté, sans succès, de contacter le fils, ainsi que la plus proche amie de la mamie. Aucune réponse.
Je n'ai jamais su quand ni où la mamie a été enterrée.

J'ai donc commencé des recherches, notamment tenter de savoir qui est le notaire chargé de la succession. Et j'y suis parvenue.
Dans le même temps, j'ai contacté notre assurance juridique CFDP, et la machine est désormais en marche. L'avocat m'a appris que l'APAJH, mandataire judiciaire, aurait dû me régler mes salaires, et que ça n'était pas à moi de demander une mise sous tutelle, mais bien eux. « Vous avez été mal conseillée, et ça n'est vraiment pas sérieux de leur part ». Je ne peux qu'être d'accord.
Je ne m'étonne plus de rien, je m'attendais même à quelque chose dans ce style, vu comme ils m'ont baladée pendant de nombreux mois. Bref.

J'ai toute confiance dans les services de la CFDP, qui m'a déjà sortie de mauvaises passes, plusieurs fois déjà. Je ne saurais que trop conseiller, d'adhérer à Famidac, donc à cette assurance juridique. Car lorsque les problèmes surviennent, et il y en a toujours, il est trop tard....

Nous n'avons pas de statut, ni de reconnaissance, mais nous avons des droits et les moyens de nous défendre.
Dans le cas qui me concerne, on parle quand même de plus de 6.000€ d'impayés. Alors il ne faut rien lâcher !

Bonne journée à tous
Patoche

Lilette - 06/10/16 16:20 - Re: Tutelle et accueil familial

Bonjour,
j'ai une question, je suis en période de rupture de contrat pour Novembre, je me pose la question de savoir dans le cas d'une tutelle, qui vient chercher la personne qui part et se charge de son transfert et de ses affaires ?
a ce jour aucunes informations ne m'a été donnée.
Merci
Aller à la Page  Page précédente 1 2 34 5 6 Page précédente Page courante: 4 parmi 6

Intervenir dans cette discussion

IMPORTANT : Si votre message est sans rapport avec ce sujet (Tutelle et accueil familial), recherchez le sujet adéquat ou proposez un nouveau sujet.

Votre nom: 
Votre adresse électronique: 
Sujet: 
Mesure anti-SPAM :
Résoudre la question mathématique et saisir la réponse dans le champ ci-dessous. Cette mesure sert à bloquer les robots informatiques qui tentent de polluer ce site.
Question : que font 6 plus 2?
Votre message restera caché jusqu'à ce qu'il soit approuvé par un modérateur, s'il est en rapport direct avec l'accueil familial d'adultes handicapés et de personnes âgées. Sinon, il sera supprimé.