Forum Accueil familial thérapeutique

Réservé aux échanges sur l'accueil familial thérapeutique de personnes souffrant de troubles mentaux.

Avant de poster une question ou de créer un nouveau sujet, vérifiez si votre question - et ses réponses - ne s'y trouvent pas déjà, en utilisant le bouton rechercher. Il vaut mieux développer les sujets existants plutôt que de multiplier les discussions sur le même thème. Merci d'avance !

Aller à :

Forum > therapeutique Schizophrénie en accueil familial

Aller à la Page  1 2 3 Page précédente Page courante: 1 parmi 3

Farid - 12/01/03 17:23 - therapeutique Schizophrénie en accueil familial

Bonjour,

Il y a environ 1 mois, j'ai répondu à une annonce en haute savoie pour mon frère schizophrène qui vit chez mes parents. J'ai pris contact avec la famille (figurant dans les annonces de votre site) puis avec l'assistante sociale de l'hopital psychiatrique local pour cet accueil. Elle m'a répondu que cette famille n'était pas agréée par l'hopital et que dans tous les cas mon frère n'était pas prioritaire car il n'est pas interné à l'hopital psychiatrique.

Pouvez vous me dire comment je dois procéder pour bénéficier de l'accueil thérapeutique, est-il possible d'être accueilli sans passer par les hopitaux ?

Merci pour votre aide et votre réponse
Meilleurs salutations, Farid

Étienne - 12/01/03 18:18 - Re: Trouver un accueil therapeutique

Bonjour,

Les hôpitaux psychiatriques ont la possibilité de recruter des familles d'accueil thérapeutique, réservées à leurs propres patients. Ils ne font malheureusement pas tous cette démarche. Pour un placement familial thérapeutique, il faut forcément passer par l'intermédiaire de l'hôpital ayant agréé cet accueillant.

Mais votre frère peut également être pris en charge par une famille d'accueil "social" (agréée par le Conseil Général, pour l'accueil d'adultes handicapés), que vous choisissez librement, sous réserve qu'elle ait une place disponible.

De plus, certains accueillants ont un double agrément, thérapeutique + social (comme cette famille de Haute Savoie).
Vous trouverez plus de précisions sur ces 2 formules dans le menu de gauche...

Pour trouver un accueil familial, servez-vous de la rubrique "Annonces" smiling smiley "

Cordialement,
Étienne

Nadia - 17/02/06 09:49 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil therapeutique

Bonjour,
J'ai un frere malade depuis 1998 il a aujourd'hui 27 ans, depuis tout ce temps il était souvent hospitalisé. Il y a quelque temps il est sorti et sa tutrice lui a trouvé une chambre d'hotel, ca a duré un peu plus d'un mois puis il a rechuté. On s'est apercu qu'il n'était pas capable de vivre tout seul a l'exterieur, il a besoin d'encadrement pour le traitement et les gestes de la vie quotidienne. L'hopital nous fait comprendre qu'il ne peut pas y rester eternellement et on le pense aussi car ce n'est pas une vie dans cet endroit.
Moi je ne peux pas l'accueillir, avez vous une idée à nous communiquer pour qu'il puisse vivre à l'exterieur de l'hopital sans soucis? Existe-t-il une structure qui puisse l'accueillir ? Car on ne sait plus vers qui se tourner.
Merci de bien vouloir prendre le temps de me repondre.

Henri - 17/02/06 14:32 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil therapeutique

Bonjour,

Effectivement, l'accueil thérapeutique peut être une piste pour aider un malade psychique à reprendre pied avec la réalité. La personne vit à un rythme "normal" (par ex. se lever, manger à heures fixes...) et se réhabitue aux codes sociaux (par ex. se laver, manger correctement...), aux actes de la vie quotidienne (rencontrer des gens, faire les courses...).
Il vous faut donc voir si l'hôpital en question favorise ce type d'accueil... Sinon, lire la réponse d'Etienne un peu plus haut.

Il existe d'autres possibilités : les appartements thérapeutiques, gérés par l'UNAFAM, permettent aussi une réinsertion sociale et éventuellement un retour au travail, par ex. en "entreprise d'insertion" (autrefois appelée "atelier protégé"). Voir leur site :
[www.unafam.org]

Il existe aussi des lieux de vie. Mais ils sont encore plus rares. Voir s'il existe une liste dans votre département.
Site : [www.fnlv.org]

Ce qui est certain, c'est que la solitude est anxiogène pour ce type de malades, et que c'est un des facteurs de rechute... Et dans sa propre famille, la cohabitation devient souvent invivable...

Bon courage, Henri

nadia - 19/02/06 19:07 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil therapeutique

Merci beaucoup Henri pour toutes ces informations. C'est gentil d'avoir pris le temps de me répondre.

Joëlle - 20/02/06 16:22 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil therapeutique

Bonjour Nadia, Farid,

L'accueil familial thérapeutique n'est pas encore suffisamment développé en France et tous les Centres hospitaliers spécialisés ne sont pas pourvus d'une telle structure. Pourquoi ? Tout simplement pour des raisons économiques. Les budgets des hôpitaux ne sont pas extensibles à l'infini et il y a des choix à faire. Dans un accueil familial thérapeutique, c'est l'hôpital qui paye la famille d'accueil, le patient étant pris en charge en totalité par la collectivité. Parfois, il ne paye même pas le forfait hospitalier et perçoit la totalité de l'AAH (Allocation Adulte Handicapé). On peut comprendre aisément pourquoi toutes les personnes atteintes de schizophrénie en France ne peuvent pas bénéficier de ce mode de prise en charge.
Alors, pourquoi certains et pas d'autres ? Comment faut-il s'y prendre pour en bénéficier ? Il doit falloir, à mon avis, faire la "bonne rencontre" : un médecin psychiatre favorable à ce genre de prise en charge qui va faire une demande d'admission auprès d'un service d'accueil familial thérapeutique existant dans le département. J'ai moi-même accueilli deux personnes qui, précédemment à l'accueil, n'étaient pas hospitalisées : l'une vivait à l'hôtel, l'autre chez sa mère mais elles étaient toutes deux suivies par un médecin psychiatre convaincu qu'elles pouvaient tirer un réel bénéfice d'une telle expérience.
Ne baissez pas les bras et bonne chance dans vos recherches.
Joëlle

nadia - 01/05/06 22:24 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil therapeutique

je vous écris aujourd'hui car je suis déçue par l'hopital Charles PERRENS, à BORDEAUX qui refuse de garder mon frère hospitalisé depuis longtemps car ça coute cher à la société. J'aimerais temps que mon frère n'y mette plus jamais les pieds et qu'il soit à l'extèrieur "comme tout le monde" or il est incapable de vivre seul ,il ne se débrouille pas du tout pour les gestes de la vie quotidienne ni pour prendre son traitement seul. Du coup, ils ont mis la pression à sa tutrice pour qu'il sorte.

RESULTAT : il est sorti avec un traitement retard qui ne lui convient pas du tout, il dort toute la journée dans sa petite chambre d'hotel, il sort très peu, il n'a pas d'amis, pas de famille à part moi qui souffre de le voir dans cet état.

Le pire c'est qu'on a bien spécifié à sa tutrice que meme en cas de rechute, il ne serait pas admis à l'hopital.

J'aimerais avoir votre avis sur ce sujet.
MERCI

Joëlle33 - 02/05/06 12:30 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil therapeutique

Bonjour Nadia,

On aurait pu, je vous l'accorde, vous présenter la chose d'une autre manière plutôt que de vous dire "ça coûte cher à la société" ... Depuis plusieurs années, l'hôpital tend à devenir un lieu dans lequel on traite uniquement les urgences. Si votre frère quitte l'hôpital, c'est une bonne nouvelle et cela signifie que son médecin psychiatre estime qu'il est stabilisé, que le maintien à l'hôpital ne lui apporterait rien de plus au contraire, çela risquerait au contraire de le chroniciser, de le maintenir dans une totale dépendance et de l'empêcher à jamais de retrouver une vie quasi normale. Maintenant, le passage de l'hôpital à la vie normale crée obligatoirement un moment de "flottement" et les réactions de votre frère ne me surprennent pas. Il doit s'adapter de surcroît à son nouveau traitement, cela prend du temps. A mon avis, ce temps de laisser-aller et de repli sur soi est une réaction normale qui va évoluer. Si votre frère est suivi par l'équipe du CMP de son lieu d'habitation, vous devriez essayer de la rencontrer pour parler avec eux de l'orientation décidée par la COTOREP et des besoins de votre frère. Il existe de nombreuses alternatives à l'hospitalisation, il faut trouver celle qui est la plus adaptée : hôpital de jour, foyer occupationnel, accueil social, accueil familial thérapeutique, appartement thérapeutique, etc ...
Cordialement,

nadia - 07/05/06 15:39 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil therapeutique

Merci beaucoup JOELLE pour votre réponse qui me permet de voir les choses différemment, quelque part ça me rassure de savoir que c'est une réaction "normale" que vit mon frère. Je vais me rapprocher du CMP comme vous me le conseillez.

Noëlle - 22/10/06 19:56 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil therapeutique

Je decouvre ce site. Cela fait 11 ans que mon fils est diagnostiqué schizophrène. Cela fait 11 ans que je galère, la famille est brisée et mon fils régresse à vue d'oeil. Est t'il envisageable qu'il soit pris en charge par une famille ?
Qu'en pense le groupe ? Merci pour vos réponses, j'espère me sentir moins
seule.

Oriane - 23/10/06 09:14 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil therapeutique

Pouvez vous m'indiquer très clairement ce à quoi a droit comme aide une personne schizophrene reconnu à 80% pour lui permettre d'être accueillie dans une famille d'accueil, cette personne dépend du conseil général de l'yonne. Ces personnes s'adaptent t'elles réellement dans ce type d'accueil ?. J'attends un maximum d'infos, car j'ai beaucoup de familles dans le désarroi le plus total.
Merci à vous tous.

Joëlle33 - 23/10/06 09:57 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil therapeutique

Bonjour Noëlle et Oriane,

J'ai personnellement accueilli une personne atteinte de schizophrénie qui s'est parfaitement adaptée à notre famille. C'était dans un contexte d'accueil familial thérapeutique c'est-à-dire un accueil encadré et rémunéré par un centre hospitalier spécialisé et non par la personne elle-même. Les personnes handicapées mentales perçoivent l'AAH à taux plein ainsi que l'allocation logement ce qui peut leur permettre de financer un accueil social dans une famille agréée par le Conseil Général. Le problème, c'est qu'il y a beaucoup moins de demandes d'agrément pour l'accueil de personnes handicapées que pour l'accueil de personnes âgées d'où la difficulté de trouver des places disponibles. Mais, il ne faut pas hésiter, dans l'un et l'autre cas à passer une annonce gratuite sur le site.
Cordialement,

Etienne - 23/10/06 10:06 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil therapeutique

Bonjour

Pour Noëlle : vous trouverez des réponses dans les messages précédents...

Pour Oriane :
Les aides dont peut bénéficier cette personne sont listées à la rubrique "Adultes handicapés, personnes âgées" de [www.famidac.fr]
Oui, une personne souffrant de schizophrénie peut parfaitement "s'adapter à l'accueil familial" à condition :
- de le souhaiter ...
- d'être "stabilisée" par un traitement adapté
- d'être suivie par les services "psy" du secteur.
J'accueille moi-même, depuis 10 ans, en accueil familial "social", une à deux personnes schizophrènes. Après un premier temps d'adaptation (un à deux mois), ça se passe généralement très bien : prise de confiance en soi, diminution des médicaments, développement de l'autonomie et des prises d'initiative...
Après des années d'hospitalisations à répétition, ces personnes apprécient un mode de vie tout à la fois stable, rassurant et ... "ouvert" !

Cordialement, Etienne

Henri - 25/10/06 12:28 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil therapeutique

Bonjour Noëlle & Oriane,

L'accueil familial ne fait pas mieux que la famille naturelle. Mais l'avantage de l'accueil est qu'il n'y a pas la dimension affective qui relie les personnes. Du coup, la relation est moins passionnelle, non empreinte de culpabilité : la personne schizophrène est prise telle qu'elle est, sans ambition démesurée. Alors que l'apathie ou l'inefficacité d'un enfant malade est souvent irritante pour la famille...

Je pense qu'une période passée hors de la famille peut favoriser un certain apaisement et permettre de renouer des relations sur de nouvelles bases...

Un site que je trouve bien fait sur le sujet : [www.schizosedire.com]

Bon courage, Henri

noelle - 27/10/06 13:11 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil therapeutique

Encore merci à Joelle, Etienne et Henri pour leurs réponses. Je tente l'aventure avec mon fils. nous avons pris contact avec une famille et nous nous rencontrons dans 8 jours. Sebastien part chez eux quelques jours. Nous verrons bien. Merci à Etienne pour le message concernant le reportage d'antenne2, je l'ai regardé, c'était en tout point remarquable.

Catherine Desse - 16/01/07 14:16 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil familial thérapeutique

Emmanuel COROMINA a écrit (dans le sujet "Bonnes fêtes", sur [www.famidac.fr]) :
-------------------------------------------------------
> Merci pour vos bons voeux, certains vont passer de joyeuses fêtes, nous âgés de 75 ans nous les
> passons seuls avec un enfant schizophrène hospitalisé et avec mon épouse grippée, voilà
> notre fête, mais souhaitons à tous nos meilleurs voeux sachant qu'il y en a toujours de plus
> malheureux que nous.
Bonjour, j'ai moi aussi un fils schizophrène hospitalisé actuellement. Nous avons un énorme problème et peut- etre pouvez-vous m'aider : mon fils m'aime beaucoup mais, lors de ses crises imprévisibles, il se voit en train de me tuer. Il a 19 ans et est passionné d'informatique. Le médecin envisage de le mettre en famille d'accueil. Qu'en pensez-vous ? Merci de me répondre et de m'informer du cout de l'accueil.

Etienne - 17/01/07 00:42 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil familial thérapeutique

Bonsoir Catherine,
L'accueil familial pourrait effectivement être une bonne solution ... à vérifier, à condition que votre fils soit "partant".
Concernant les tarifs, consultez la rubrique "Adultes handicapés" de [www.famidac.fr]
Cordialement, Étienne

MF57 - 17/01/07 08:40 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil familial thérapeutique

A Noelle et Catherine,

Nous accueillons nous mêmes une pensionnaire schizophrène depuis 9 mois. La situation avec la famille était violente, destructrice pour tous. Le placement a permis à tous de s'apaiser, entre autres choses.
Quoi qu'il en soit, les fêtes de Noël auprès de sa famille, se sont passées avec beaucoup de joies et les relations reprennent normalement, sans tension. Chacun vit "sa" vie sans peser sur l'autre.
Pour nous, c'est un placement social, une fois le patient stabilisé et, bien sûr, partant pour la famille d'accueil... smiling smiley

bon courage, Marie

dupuy - 20/01/07 08:53 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil familial

bonjour, je suis famille accueillante dans le Gers, avec grand jardin, j' ai l' agrément handicapé et personne agée, je viens d'avoir une personne handicapée (qui n'avait pas un traitement approprié), elle ne veut pas revenir
moi je sais que je suis prête à mon m'occuper d'une personne (femme) et que je peux apporter beaucoup de choses, en loisirs etc...... et l'entourage familial ; mes enfants sont très près de moi
à peut-être bientôt
monique

Noëlle - 20/02/07 08:59 - Schizophrénie : trouver un accueil familial

Bonjour,il y a quelques mois, après avoir découvert votre site par hasard, je me suis mise en relation avec le groupe et après plusieurs de vos conseils, j'ai joint une famille d'accueil avec laquelle nous avons mis en place l'arrivée de mon fils. A ce jour ,Sébastien va bien, il se pose, il est très entouré affectivement et surtout il ne meurt plus de solitude. A ce jour il ne régresse plus. Or ce matin l'Udaf me contacte en me disant que le Conseil général de l'Orne refusait son placement (raisons invoqués, sa maladie, il est schizophrène) sans plus de détails. Nous sommes effondrés,car il a fallu beaucoup de temps pour que notre fils accepte l'idée de quitter la famille et maintenant qu'il accepte d'avancer tout s'effondre encore pour lui. Que vais je lui dire ?
Pouvez vous me dire s'il y a des situations similaires à la mienne et quoi faire ?
Un grand merci à vous tous

marie-josette - 20/02/07 11:42 - Re: Schizophrénie : trouver un accueil familial

Bonjour Noëlle

Le CG n'a aucun pouvoir de sélection sur l'accueil.
Que ce soit dans le handicap ou autre. Il a juste le pouvoir de contrôler cet accueil de regarder si le contrat est conforme etc. Aucun texte de loi n'empêche un schizophrène de vivre dans une F.A, ou alors qu'il vous montre ce texte. Du moment que vous, et la famille d'accueil êtes d'accord et que celle-ci se sent capable d’assumer cette responsabilité. Que vous constatez une amélioration de l'état de votre fils, et qu'il reste suivi médicalement, personne ne peut vous interdire de placer votre fils dans cette famille. Ou alors je ne comprends plus rien. Que veut dire libre choix ?
Je sais ce que je ferai si j'étais confrontée à cette situation, A vous de combattre, ce qui vous semble injuste, ou de laisser les autres décider à votre place.
Je pense que votre fils est suivi par une équipe médical, ou un médecin qui a du voir le bienfait de cet accueil en famille, Faites vous appuyer par ces personnes.
Certains CG refusent l'accueil des Alzheimer, pourtant je connais des AF qui accueillent ces personnes souffrant de cette maladie. A nous Accueillants Familiaux de décider des personnes que nous sommes capable d'accueillir ou non, ne pas laisser les CG décider à notre place.
Vous êtes libre, avec la famille d'accueil, de refuser la décision du CG. Je pense que le tuteur de l'UDAF a vu également le changement de votre fils, et alors !!!! Est-il lui aussi sous les ordres du CG ? Et votre Fils n'a t-il pas droit lui aussi d'exprimer sa volonté de vivre ou bon lui semble ? Lui a t on supprimé toute décision ? n'a t-il pas droit de vivre sereinement!!!!!!!

Et notre avenir comment le voyons nous? Allons nous être privé nous aussi de vivre ou nous voulons, Vont-ils nous placer par tel ou tel catégorie ? Vous êtes malade ou vieux, alors vous n'avez plus aucun droit !!!!On vous met là et estimez vous heureux!!!!!

Je pense que ces personnes qui refusent le bonheur aujourd’hui aux autres, par des critères plus ou moins aberrantes vieilliront elles aussi, ou seront un jour elles aussi en état de dépendance, et j'aimerais bien qu'elles réfléchissent à ce que d'autres à leur tour pourront leur faire. En tout cas si cela continue sur cette lancée, nous serons bientôt plus maitre de notre vie et cela me fait froid dans le dos.

Bon courage et battez vous pour le bonheur de votre fils, écoutez-le. Donnez lui le choix.

Joelle 33 - 21/02/07 12:03 - Re: Schizophrénie : trouver un accueil familial

Bonjour Noëlle,

Je pense également que vous ne devez pas céder à la pression. A mon avis, il s'agit d'une histoire de financement. Le Conseil Général aimerait que les accueillis souffrant de pathologies psychiatriques relèvent plutôt d'un financement sécurité sociale donc d'un budget venant de l'Etat et non du Département.
Courage dans votre combat pour le bien-être de votre fils.
Cordialement,

noelle - 04/04/07 12:01 - nous y sommes arrivés

>grinning smiley< Juste quelques lignes pour vous dire à tous ouf !! enfin Sébastien a trouvé une famille d'accueil en cote d'or. Tout le monde a joué le jeu, conseil general udaf etc. Merci a vous tous, car de toute la France j'ai reçu des messages de soutien et une multitude d'infos.
Merci Etienne pour ce site vraiment SSSSSUPER;

marie-josette - 04/04/07 20:18 - Re: nous y sommes arrivés

Bonsoir Noëlle

Enfin une bonne nouvelle. Nous sommes trés heureux pour vous et votre fils.Votre combat n'a pas été inutile.
Félicitations à vous , qui n'avez pas baissé les bras,
Nous lui souhaitons beaucoup de bonheur dans sa famille d'accueil.

Amicalement

faure - 08/10/07 08:41 - therapeutique Schizophrénie en accueil familial

bonjour, je viens d'etre agréer et j'ai déja une proposition de placement par une tutrice d'une femme atteinte de schizophrénie je voudrais avoir l'avis de personne qui connaisse cette maladie , on me propose 900 euros tout compris de rémunération je pense que ce n'est pas le salaire dont nous avait parlé le conseil général merci pour vos avis

MF57 - 08/10/07 10:08 - Re: therapeutique Schizophrénie en accueil familial

Bonjour faure

nous avons une pensionnaire schizophréne depuis près de 2 ans, notre première accueillie également,
pas de problème particulier,stabilisée, avec un traitement approprié + une injection faite par un infirmier du centre toutes les 4 semaines et un suivi psy régulier. A part le fait qu'elle soit très "volubile" à certains moments et un besoin d'être rassurée, constant, la vie avec elle est plutôt "facile"

Quant à la rémunération, voyez la rubrique sur ce sujet, il y a d'une part la rémunération BRUTE qui pourrait correspondre à ces 900 euros (il faut y ajouter les frais d'entretien et le loyer).

cordialement
Marie

patricia - 08/10/07 10:29 - Re: therapeutique Schizophrénie en accueil familial thérapeutique

bonjour je viens d'etre agréer et l'on me propose de garder une personne schizophrène ne connaissant pas du tout cette maladie pouvez-vous partager votre expérience merci

patricia - 08/10/07 11:05 - Re: therapeutique Schizophrénie en accueil familial

a combien est estimé en mg la maladie la schizophrénie ? merci

MF57 - 08/10/07 11:35 - Re: therapeutique Schizophrénie en accueil familial

Bonjour Patricia

je suppose qu'il y autant de cas différents que de sujets schizophrénes...
comme je le disais, nous avons une pensionnaire schizo.
Pas de MG pour elle, elle est parfaitement "autonome" si on compare aux autres personnes qui sont chez nous, pas besoin d'aide pour s'habiller ou la toilette, nous gérons la prise de médicaments c'est tout.
En ce qui concerne notre accueillie :
Le "reste" c'est plus : lui donner un environnement sécurisant, besoin de répères constants, d'être rassurée, peur d'être oubliée, de se perdre, l'imagination est...galopante>grinning smiley< une odeur de fumée ? il y a un incendie forcément, la maison brûle, le village ensuite etc...tout est "catastrophique" pour elle et prend des proportions démesurées, peur constante de tout résume assez bien son "monde"
Mais elle en a parfaitement conscience et pratique assez bien l'autodérision grinning smiley
vous découvrirez très vite comment "fonctionne" votre accueilli...

sinon vous pouvez jeter un coup d'œil ici, cà résume assez bien :[psychiatriinfirmiere.free.fr] ...
et le traitement donné stabilise bien la maladie chez notre pensionnaire

cordialement
Marie

stephanne - 30/12/07 19:27 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil therapeutique

Bonsoir,
Lisant votre méssage je vous fais part de mon expérience.Ayant été contacté par une Famille touchée par le problème de la schizophrénie,je suis parti avec une personne souffrante hors des sentiers NORMAUX....outre-mer (chaleur/détente ect) et travaillé avec cette personne de ttes nos forces dans la vie normale et surtout active.Ayant testé les neuroleptiques(effets secondaires négatifs) nous les avons diminués de + en + et !!!! que de bonnes réactions. Je suis à nouveau disponible pour une prise en charge du même mode de vie.Expérience vécue 10 années.7/7
Bonne soirée.etienne

louvet jocelyne - 15/04/08 13:45 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil therapeutique

Bonjour,

Je suis famille d'accueil depuis de nombreuses années. J'ai eu des accueillis avec cette pathologies, et avec laquelle je n'ai pas eu plus de problèmes que d'autres accueillis
Si vous êtes toujours en demande il y a toujours une solution

(Note de la modératrice : Merci, Jocelyne, de faire un effort sur vos messages : il est beaucoup plus agréable de lire "Bonjour", que d'avoir à déchiffrer un "bjr" !!!! Et avouez que ce n'est pas très juste : pour le "bonjour" du début, vous avez tapé trois lettres (bjr) et moi j'ai dû en ajouter quatreconfused smiley !!!!)

Martoche - 25/06/08 20:30 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil therapeutique

Bonjour à tout le groupe
Je me sens moins seule en vous lisant. Ma soeur (jumelle), 42 ans a été reconnue schizophrène depuis pas mal d'années. Fille intelligente, jolie, diplômée, indépendante, elle subit des crises au cours desquelles elle devient potentiellement un danger pour elle-même: petites mutilations, délires, objets cassés, meubles déplacés etc. jamais suicidaire. Elle est alors accueillie (j'interviens au quart de tour quand c'est possible) au pôle psychiatrique de Marseille et elle est suivie pendant quelques temps. Quand "tout rentre dans l'ordre", elle retourne dans notre appartement, dans lequel elle vit seule (j'habite et je travaille à Nice). Elle n'arrive pas à trouver un travail, malgré toutes ses démarches quotidiennes, des amis, des amours, bref une vie digne d'intérêt. Elle végète et tourne en rond tous les jours, un jour sociable, l'autre totalement recluse. Je lui consacre tout ce que je peux, je n'ai pas d'autre famille ni relais, et malgré tout l'amour que je lui porte, je me sens impuissante. Pour la première fois, elle vient de faire une tentative de suicide, et c'est avec un sang-froid terrible qu'elle m'a raconté en détail, aujourd'hui, tout le scénario macabre de sa mise à mort. Elle va s'en tirer... pour cette fois, avec une prise en charge et un suivi médical. Elle est sous traitement. Elle retournera chez elle ensuite, à nouveau seule, et le cycle infernal va recommencer !!? Elle estime que son appartement est le bien le plus précieux, (elle y vit depuis l'âge de quinze ans) et n'envisage rien d'autre. Cette sale maladie ne se guérie pas. Plus le temps passe, plus elle prend de l'âge et plus j'angoisse. Je n'ai pas assez de place, chez moi, pour l'accueillir, et de plus, j'ai deux enfants en bas âge (4 et 7 ans). Que va t-il advenir d'elle ? Existe t-il des personnes pouvant se déplacer à domicile ou entrer en contact de façon régulière avec elle, afin de recréer du lien social, de maintenir un dialogue, de vérifier si le traitement est pris, de vérifier si tout va bien (et surtout le moral) ? Des lieux d'accueil? Outre les appels téléphoniques, je suis avec elle tous les deux mois, mais manifestement, c'est insuffisant !!! Enfin une pression sous-jacente pèse sur moi, celle de nos voisins, qui s'inquiètent de ses éventuelles actions portant atteinte à leur sécurité. Peuvent-ils m'obliger à la faire partir ? (nous sommes propriétaires) Que faire, j'ai peur qu'elle ne se rate pas la prochaine fois...Aidez-moi
Martine

MF57 - 26/06/08 08:32 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil therapeutique

Bonjour Martoche

Quelques questions en vous lisant : vous êtes vous rapprochée de son psy à Marseille, de l'équipe soignante qui s'occupe d'elle pour lui poser ces questions ? Comment s'organisera justement ce suivi à sa sortie ?

Mieux connaître sa malade, permettra de mieux l'aider smiling smiley ; en attendant vous pouvez consulter sur internet des sites spécialisés sur la schizophrénie : [psychiatriinfirmiere.free.fr], [www.doctissimo.fr] ou autres.

cordialement
Marie

Joëlle - 27/06/08 08:34 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil therapeutique

Bonjour Martoche,

Il peut y avoir un suivi infirmier régulier, c'est à voir avec son médecin psychiatre. Ensuite, vous pouvez vous rapprocher d'une Association locale de services à la personne pour qu'une auxiliaire de vie lui rende visite chaque semaine pour des missions définies à l'avance (payables en chèque emploi service), ce n'est pas obligatoirement du ménage mais cela peut être une heure de causette devant une tasse de thé ou bien faire les magasins... il n'est pas rare que des liens amicaux se tissent selon les affinités. A t'elle un animal ? Chat ou chien, nos amis à quatre pattes sont de merveilleux compagnons qui réveillent le sens des responsabilités et redonnent un but à la vie...
Bon courage,

Belén - 29/06/08 22:33 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil therapeutique

Bonsoir Martoche,

L'aide d'une association semble incontournable dans ce genre de pathologie. L'UNAFAM est fiable, efficace : constituée de proches et d'amis de malades, vous y trouverez à coup sûr du soutien. Voir de ce côté : [www.unafam13.org]

Bon courage, Mike

Celine - 15/11/08 04:51 - Re: therapeutique Schizophrénie en accueil familial

Bonjour,

Mon frère, 29 ans, est déclaré depuis 2 ans d'une forme de schizophrènie avec des passages de catatonie. Après une période en hôpital psychiatrique, il a pu redevenir indépendant au sens ou il a pu rentrer chez lui et subvenir à ses besoins sans pour autant se réintégrer socialement. Après plus de 6 mois chez lui, il a fait récemment une rechute catatonique et est à présent de nouveau hospitalisé. Je pense qu'il va dépasser de nouveau cette rechute mais cette première expérience nous montre qu'un retour direct à la solitude après l'hospitalisation est trop difficile à gérer pour lui. Depuis le début de sa maladie, il rejette toute aide de la famille proche, le lien affectif étant probablement trop fort, donc l'hébergement par mes parents est exclu et difficilement envisageable à court terme pour moi ou mon autre frère.
J'ai la conviction qu'un passage dans une famille d'accueil non liée à la famille pourrait l'aider à sa reconstruction et resocialisation.
Je m'excuse si les questions ont déjà été posées mais je n'ai pas trouvé dans le forum une réponse correspondant précisément à la situation.
Mon frère est hospitalisé dans un établissement qui dispose d'un service d'accueil familial thérapeutique.
- est-il nécessaire que mon frère donne son accord oralement ou par écrit pour pouvoir accéder à l'accueil familial? (en effet, bien que parfaitement sensé et conscient, l'etat de mon frère fait qu'il ne parle quasiment plus, cela dépendant des périodes, ni n'écrit)
- dans le cas ou un accueil soit possible, est-ce que cet accueil doit se faire obligatoirement dans le service de l'hôpital ou est-il possible d'être transféré dans un service dans hôpital proche de la résidence de mes parents?
Merci par avance de vos réponses.
Cordialement,
Céline

"La copine d'Henri" - 16/11/08 13:36 - Re: therapeutique Schizophrénie en accueil familial

Bonjour Celine,

Bien sûr, pour avoir accès à l'accueil familial thérapeutique, il faut l'accord de la personne malade. Je ne sais pas si votre frère est sous tutelle. Si c'est le cas, il faudra aussi l'accord de son tuteur(rice). Cela dit, normalement, c'est le médecin psychiatre coordinateur de l'unité d'accueil familial thérapeutique qui doit recueillir le consentement du malade. J'imagine que ce médecin sera en mesure de savoir si son patient est d'accord ou non, même s'il ne l'exprime pas oralement ou par écrit.
Pour ce qui est du lieu d'hospitalisation, je pense qu'il y a moyen de transférer un patient dans un autre hôpital. Par contre, il faudra que l'hôpital possède un service d'accueil familial, qu'il y ait des places disponibles et que la nouvelle équipe pose l'indication de l'accueil thérapeutique pour le cas de votre frère. N'oubliez pas que, même si vous considérez que l'accueil serait bénéfique pour votre frère, c'est toujours le médecin psychiatre, en coordination avec l'équipe soignante, qui décide de l'opportunité de l'accueil pour un malade.

Bon courage à vous
"La copine d'Henri"

frédo - 21/06/09 20:06 - Re: therapeutique Schizophrénie : trouver un accueil therapeutique

bonjour,

connaissant le problème, il lui faudrait pouvoir aller en accueil de jour dans les annexes de quartier des hopitaux psychiatriques (centre de jour) , là lui seront proposés des activités thérapeutiques, qui pourront lutter contre l'isolement, véritable fléau pour quelqu'un aux tendances schyzophrènes. La vie dans un domicile indépendant nécessite le soutien moral de la famille, les progrès d'autonomie y sont très lents..... Il faudra dans le cadre d'un logement indépendant vous armer de patience et d'une petite présence au combien nécessairement constante... Courage à vous !

dumont - 28/10/09 23:43 - Re: therapeutique Schizophrénie en accueil familial

bonjour,
voila 24 ans que j'assume la schizophrénie de mon fils Norbert car j'avais fait ce choix ne jamais le laisser tomber mais j'arrive a terme. je suis épuisée, vidée, fatiguée j'ai perdue 8 kgs en six mois. notre relationnel est devenu très mauvais. j'ai besoin d'aide URGENT.les listes d'attentes sont longues pour un placement.
existe t il des dérogations ?
dois je faire plusieurs demandes dans différents organismes ?
il ne faut pas qu'un bon suivi médical et un bon suivi familial de 24 ans se termine très mal.
avez vous une solution ?
un foyer de vie ou une famille d'accueil serait souhaité.
merci de me répondre.

Joëlle33 - 29/10/09 10:12 - Re: therapeutique Schizophrénie en accueil familial

Bonjour Mr Dumont,
Nous comprenons tout à fait votre épuisement car la schizophrénie est une maladie qui provoque, entre autres, de grandes perturbations dans les relations affectives. Votre fils trouverait certainement un apaisement à vivre dans une famille d'accueil où l'enjeu affectif n'est pas le même. Si votre fils est suivi par un médecin psychiatre, vous pourriez lui demander une orientation vers un accueil familial thérapeutique. Ce type d'accueil est organisé par un centre hospitalier spécialisé. Un accueil familial thérapeutique, cela se pense et se prépare à l'avance et la mise en place est progressive. Il faut que votre fils et vous-même soyez d'accord avec cette formule, cela ne peut réussir sans votre adhésion à tous les deux. C'est le travail d'une équipe médicale spécialisée que d'aborder, avec vous et votre fils, ce changement de vie. Votre fils ainsi que la famille d'accueil bénéficient d'un suivi et d'un soutien très rapproché des membres de l'équipe médicale. Cet accueil est limité dans le temps (quelques années tout au plus) et permet d'envisager une orientation en fonction des potentialités de la personne accueillie : foyer, appartement thérapeutique, appartement indépendant, accueil social.
Bon courage.
Aller à la Page  1 2 3 Page précédente Page courante: 1 parmi 3

Intervenir dans cette discussion

IMPORTANT : Si votre message est sans rapport avec ce sujet ((t) Schizophrénie : trouver un accueil therapeutique), recherchez le sujet adéquat ou proposez un nouveau sujet.

Votre nom: 
Votre adresse électronique: 
Sujet: 
Mesure anti-SPAM :
Résoudre la question mathématique et saisir la réponse dans le champ ci-dessous. Cette mesure sert à bloquer les robots informatiques qui tentent de polluer ce site.
Question : que font 15 plus 20?
Votre message restera caché jusqu'à ce qu'il soit approuvé par un modérateur, s'il est en rapport direct avec l'accueil familial d'adultes handicapés et de personnes âgées. Sinon, il sera supprimé.