Forum Accueil familial social

Réservé aux échanges sur l'accueil familial de personnes handicapées adultes (de 18 à 60 ans) ou âgées de plus de 60 ans, dans le cadre d'agréments délivrés par les Conseils Départementaux.

Avant de poster une question ou de créer un nouveau sujet, vérifiez si votre question - et ses réponses - ne s'y trouvent pas déjà, en utilisant le bouton rechercher. Il vaut mieux développer les sujets existants plutôt que de multiplier les discussions sur le même thème. Merci d'avance !

Aller à :

Forum > Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Aller à la Page  1 2 Page précédente Page courante: 1 parmi 2

Etienne - 03/09/11 10:37 - Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonjour,

Ce sujet est régulièrement évoqué sur ce forum, mais malheureusement "dilué" dans d'autres sujets de discussion.
C'est pourquoi je vous propose d'y consacrer une discussion à part entière, à partir de quelques extraits de nos échanges constructifs avec Evan, contractuel au sein d'un Conseil général au service Accueil Familial :

Extraits du sujet Ex accueillants : pourquoi avez-vous arrêté ?

Evan - 23/08/11 13:28

Bonjour à toutes et à tous,

Je viens souvent sur le forum famidac pour trouver des réponses à mes questions, mes interrogations, mais aussi pour comprendre le fonctionnement, les doutes, les craintes des accueillants familiaux.

Je suis contractuel au sein d'un Conseil général au service Accueil Familial.
J'aime mon métier et j'ai la prétention d'affirmer que oui j'aide les accueillants dans leurs démarches d'agrément, je prends le temps de les écouter.

Et oui mon travail revêt aussi des côtés ingrats, nous mettant dans une position difficile notamment en enclenchant la procédure de retrait d'agrément... qui est génératrice de stress aussi bien pour notre équipe que pour l'accueillant ainsi que ces accueillis.

Au sein de notre département beaucoup de choses ont été mises en place, vu que le poste que j'occupais était "en friche". Nouvelles procédures, nouveau contrat, nouvelles législations, nouveau support de communication pour promouvoir cette activité.
La relation entre le services et "nos" accueillants sont basés sur la parole et non pas un rapport de force. Certaines fois nous rappelons que nous ne sommes pas là pour "fliquer" mais pour échanger : les accueillants nous font remonter leur problèmes, en contrepartie nous veillons au respect et à la dignité de la personne accueillie ainsi qu'aux difficultés de l'accueillant.

Je n'ai pu m’empêcher d'agir sur ce forum, notamment au post de Marion " cg qui n'a plus de moyens et qui le plus souvent est d'une incompétence à pleurer (ceci explique cela)"

Juste une petite intervention d'un contractuel adorant son métier.

Bonne journée.

Famidaquement. Evan


Etienne - 23/08/11 17:52

Bonjour,

Les agents de la fonction publique territoriale étant tenus à un devoir de réserve, ils s'expriment trop rarement ici. Merci Evan, pour votre franchise et pour votre implication smiling smiley

C'est par une communication franche, ouverte mais non agressive, par une meilleure compréhension réciproque que "Famidac, l'association des accueillants familiaux et de leurs partenaires" tente de faire évoluer le statut et la reconnaissance des accueillants.

Eh oui, on ne peut pas généraliser : les accueillants familiaux ne sont pas tous parfaits, pas plus que le personnel des Conseils Généraux ... et les élus qui leur donnent des directives. Certains départements gèrent l'accueil familial de façon calamiteuse thumbs down, d'autres vont dans le bon sens thumbs up (voir notre rubrique "Départements" ).

Dans tous les cas, la priorité des accueillants familiaux doit être la même que celle des Conseils Généraux : assurer la protection et le bien-être des personnes dépendantes, tout en respectant leur liberté de choix - maintien à domicile, accueil familial ou établissement. Ce qui n'est, malheureusement, pas encore le cas dans tous les départements...


Courtoisement, Étienne

marion - 23/08/11 17:57

Vous aimez votre métier, et c'est tout à votre honneur. Des contractuels nous en avons vu passer un certain nombre à notre domicile, et le dialogue était loin d’être un dialogue de confiance.
Vous avez de la veine de travailler pour un cg qui semble se préoccuper des accueillants ! Ce n'est pas le cas dans bien des départements, loin s'en faut. Vous avez certainement remarqué sur le forum les problèmes de harcèlement des cg, des suivis, des tutelles, bref tous ces braves gens qui jugent, mais qui pour rien au monde ne passeraient 1 semaine avec nos accueillis et qui ne se rendent pas compte du travail accompli.
Pour peu qu'on veuille prendre la parole, et dire (un peu) la réalité du quotidien, tout le monde se bouche les oreilles et vous prie de bien vouloir la fermer ! Et comme dit l'autre "le premier qui dit la vérité devra être exécuté".
C'est pour toutes ces raisons que j'envisage de stopper le métier, sinon on pourra mettre comme épitaphe sur ma tombe : " l'accueil m'a tuer" (en rouge sang.....)
Je blague..... Sincèrement, Marion.


Evan - 24/08/11 12:41

Bonjour,

Je suis, si je puis dire, tout en bas de l'échelle : je m'occupe principalement de l’organisation des instances consultative d'agrément, des dossiers des accueillants et des accueillis, je renseigne par téléphone, j'entends les envies, les espoirs mais je dépêche aussi des situations d’urgence et de détresse profonde.

Nous sommes réellement une équipe pluridisciplinaire en charge de l'accueil, la communication est essentielle que cela soit dans notre équipe, celui avec l'organisme assurant le suivi médico-social qu'avec les accueillants familiaux.

Nous prenons conscience de la difficulté de cette activité souffrant du manque de reconnaissance et de la législation française n'encadrant pas suffisamment cette activité. Cette encadrement permettrait une harmonisation des pratiques au niveau des cg mais aussi des procédures à engager dans telle ou telle situation. J'avoue à demi-mot que notre travail n'est pas estimé à sa juste valeur.
Néanmoins nous travaillons petit à petit à faire connaitre cette activité et aussi le travail des accueillants.

Comme Étienne a justement souligné, il y a de bon et de mauvais accueillants, idem pour le personnel des cg.
Les dossiers que nous analysons ne sont pas des chiffres mais des situations particulières.

Marion, au sein de votre département aucune association d'accueillant ne s'est créée ? Elle permettrait une réelle "confrontation" des idées, chaque protagonistes écoutant les prétentions de l'autre. Un rééquilibre de la force si je puis dire. Je suis peiné que cette expérience vous a donné une mauvaise image de l'administration publique. Mais il est vrai qu'il faut se préserver dans un certains sens. (rf : "l'accueil familial m'a tué" ).

Sachez que Famidac est utilisé aussi par le personnel du CG car c'est une bonne source d'info.

Famidaquement.
Evan

PS: vous comprendrez que ce devoir de réserve m'oblige à user d'un pseudonyme et de ne pas divulguer l'identité de mon Département.


marion - 24/08/11 23:11

Bonsoir,

Comme vous l'écrivez plus haut, nous avons une association d'accueillants familiaux que je remercie au passage, car en cas de besoin elle est assez efficace et disponible,et cette association nous incite à prendre la parole et à rectifier le tir quand problème il y a.
Pour apaiser ce débat, j'ajoute qu'au sein du cg il y a 1 personne avec qui les rapports sont plus confiants, mais elle est assez isolée et dépend de la politique de sa hiérarchie ; néanmoins c'est mieux que rien. Je regrette qu'il n'y ait pas plus d'Evan dans notre région : les accueillants seraient sans nul doute moins découragés qu'à présent ! Il est vrai que l'ambiance qu'il règne au sein de beaucoup de professions est épouvantable, et il faut le prendre en considération.
La prochaine fois que vous aurez à transiger ou discuter d'un accueilli quel qu'il soit et quelle qu'en soit la cause, écoutez la petite voix en vous qui vous gardera des jugements expéditifs et la personne que vous aurez devant vous, vous en sera reconnaissante au centuple !
Marion


Evan - 25/08/11 12:24

Bonjour,

Le manque d'harmonisation est réellement un problème dans la pratique des différents CG.

Nous ne prenons pas de décision trop importante tant que nous n'avons pas reçu au sein du siège l'accueillant familial, car c'est bien de son activité, son "gagne pain" dont nous parlons : il est aisé de se baser sur un unique discours, confronter les différents récits est bien plus ardu mais essentiel. Le retrait d'agrément est quelque chose qui vient en dernier recours lorsque la situation est particulièrement urgente (maltraitance avérée), et c'est dur aussi psychologiquement. Nous marchons sur des oeufs à vrai dire.

Aujourd'hui j'avoue avoir eu chaud au coeur car j'ai appelé un accueillant pour lui envoyer son dossier dans le cadre de son renouvellement d'agrément et me convie avec plaisir chez lui boire un verre à son domicile pour me présenter ses accueillis si je passe près de sa commune, cela semble rien mais c'est une certaine reconnaissance. (...)

Famidaquement
Evan


Extrait du sujet "Cumuler un emploi et un accueil familial" :

Evan - 02/09/11

Bonjour Patoche,

Comme j'ai pu vous le signaler précédemment toute plainte ou signalement déposé dans une administration doit faire apparaitre l'identité du plaignant. Il en est de même dans les services tel que la Caisse d'Allocation Familiale etc...

Pourquoi cette démarche ?

Tout simplement car nous savons que des intérêts sont en jeux mais aussi que la délation permet d'assouvir une vengeance bien plus personnelle.
Nous avons eu récemment un cas de signalement d'une personne maltraitée chez un accueillant, le plaignant ne souhaitait pas décliné son identité et nous nous sommes aperçus qu'elle a des intérêt à agir. A nous de "mener l'enquête" si je puis dire.

Par une visite à domicile, une rencontre avec mes supérieurs pour apporter les différentes versions de cette histoire.

(...) Nous "connaissons" nos accueillants (sans prétention aucune), ceux où nous savons que l'accueil se déroule très bien et d'autre où des situations problématiques apparaissent. Nous avons une relation de confiance, certains m'appelle pour des renseignements, des demandes spécifiques etc....

Le problème est lorsque cette relation est endommagé par ce genre de manoeuvre : après nous avons tendance à crier au loup.

Je vous dépeint ce qui se déroule au sein de notre administration. Nous ne connaissons pas ou peu les pratiques des autres Département (sauf dans le cas d'une demande pratique comme des procédures administrative).

Bien à vous, et bon après-midi

Famidaquement.
Evan


Voir également, sur ce thème,
- Notre Référentiel de l’agrément et du suivi des accueillants familiaux à l’usage des Conseils Généraux
- L'article "Quelles sont les limites des contrôles exercés par les Conseils généraux ?"
- L’accueil familial en revue N° 07 - accompagnement, contrôle, suivi, soutien en accueil familial, et tout particulièrement l'article "Du contrôle au suivi : le soutien de l’accueil"
- Notre Annuaire de l’accueil familial social par départements, agrémenté de quelques smiling smiley et, malheureusement, de trop de sad smiley angry smiley ...

... et n'hésitez pas à poster vos réactions ici !

Précision : ce forum n'est pas un défouloir ni un champ de bataille : merci d'avance pour vos contributions et témoignages constructifs
smileys with beer (nous ne validons pas ici les messages anonymes, diffamatoires et/ou insultants).

Merci d'avance !
Famidaquement, Étienne

Ginette Gonzalez - 05/09/11 11:36 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonjour

En début de rentrée de vacances je viens apporter une note optimiste de notre travail, dure certes je n'en conviens pas, mais tellement merveilleux si nous mettons l'amour de notre prochain.
J'ai aimé lire les quelques lignes de Evan, je suis accueillante familiale depuis 9 ans bientôt et dans notre maison quelques évaluatrices de mon département son passées me voir, et je dois dire que jamais je n'ai jamais ressentis de désagrément vis de vis de ces personnes, POURQUOI ?? tout simplement parce que chaque personne qui est en face de moi je la respecte, je la regarde comme une personne faisant son travail, je ne me sens pas fliquée comme certains A.F, ma porte est toujours ouverte et il y a toujours une tasse de café ou tout simplement un verre d'eau.
Je ne fais pas "du lèche botte" : si les choses ne me conviennent pas nous en discutons ouvertement et je pense que la personne qui est face de moi, ressent une reconnaissance vis à vis de l'estime que j'ai pour leur travail qui je crois n'est pas simple.
Oui c'est vrai parfois nous nous sentons en manque de reconnaissance vis à vis de cette société, toujours pas au code du travail, les Conseils Généraux ont du mal à cerner nos demandes et accepter nos revendications. Alors nous continuons à demander et à redemander, nous "existons" et de temps en temps on tape à la porte "nous somme là à nous occuper de personnes vulnérables ne nous oubliez pas, la société a besoin de nous et aura encore besoin de nous demain". Je suis formellement convaincue de cette réalité. l

Bonne rentrée à tous.
GIGI

bernadette pernet - 05/09/11 16:57 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

bonjour à tous et bonne rentrée aussi, je suis af depuis +de 4 années maintenant, je travaille très sereinement avec mes accueillis, et j'en ai deux, et les dits "contrôles ".

mon problème ce n'est ni mes accueillis, ni les "contrôles" mais mes bulletins de paie ; il y a toujours quelque chose qui ne se passe pas bien. Je dois à chaque fois vérifier et comme l'on m'a appris à les lire avec un ami comptable, je réclame, mais c'est extrêmement déplaisant, et voilà la partie noire de mon métier ! tous les mois pour moi c'est donc la grande question "que se passe t'il encore madame la moiraude ? " (dessin animé très connu des années 70) ;
bon, en général, j'obtiens satisfaction, mais bon !

ceci dit, autrement, par le dialogue et le la compréhension, tout se passe bien pas trop mal ; bon courage à tous ; Nane;

Evan - 05/09/11 17:44 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Merci Étienne d'avoir ouvert cette conversation, je pense que les relations entre les accueillants et les Conseils généraux peuvent être souvent sources de tension.
Nous sommes là pour s'assurer que l'accueil se passe bien, et les accueillants sont présents pour apporter sécurité, et bien-être aux personnes âgées et/ou en situation de handicap. Dans certains cas le suivi peut être perçu comme l'intrusion dans la sphère privée, dans d'autre cas il peut y avoir des abus de certains agents dû à un vide juridique entrainant la rupture de la communication accueillants/service public.

Je suis sûr que les discussions qui vont suivre seront très intéressantes.

Famidaquement, Evan

loulou62 - 06/09/11 07:57 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonjour a tous,
personnellement, j'ai la chance d'avoir une équipe de CG extra ! Elle n'est ni intrusive ni invasive, les rapports sont très cordiaux, nous pouvons tout lui dire. Nous parlons même de nos enfants respectifs, de notre vie en général, des travaux dans la maison etc. Si j'ai un soucis je peux en discuter et obtenir une aide, dernièrement mon père étant très mal ; il m'a été proposé de les contacter pour trouver une famille "provisoire" pour mes accueillis !
Je sais que tout le monde n'a pas cette chance dans mon entourage certaines amies FA prés de chez moi ayant une autre équipe ont bien des problèmes ! mais quand ça va bien il faut le dire ça remonte le moral "des troupes" et puis c'est vrai que leur boulot n'est pas facile non plus.
Alors bon courage à tous, FA et équipes de CG.

monique.triboy 14 - 06/09/11 09:43 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonjour,

J'apprécie aussi le suivi du CG du Calvados sa représentante, ses conseils son dévouement pour les personnes âgées

Je la tiens au courant de tous les changements bons comme mauvais, nous trouvons les meilleures solutions

Il faudrait au moins cela pour tous nos séniors!!!

Ginette Gonzalez - 06/09/11 11:57 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonjour Bernadette.

C'est bien je vois que ton problème ne vient pas du CG, mais de l' association Tutélaire, alors un conseil rencontre la personne qui est tout en haut de la pyramide. Prends le temps de lui exposer tes soucis réguliers de tous les fin de mois. Et bien sur si tu es adhérente à une association, passe par elle, c'est beaucoup plus facile d'obtenir un R.V. Vous écrivez vos problèmes clairement sur papier.
Je pense que ce n'est pas une mauvaise volonté de leur part, mais tout simplement une grande difficulté de communication. Fais toi expliquer le processus par rapport aux fiches de paies et tu verras que pour ces personnes tutrices là aussi rien n'est simple. Elles ont souvent plus de dossiers qu'il faudrait, et parfois le temps leur est compté. Tu verras comme les choses peuvent se régler plus facilement, il suffit de bonne volonté, un peu de patience, une bonne dose de détermination et tout les problèmes s'aplanissent.
Bonne Chance. Gigi

ALAIN GRAS - 22/09/11 22:54 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Je suis accueillant familial depuis maintenant 5 ans (en cours de renouvellement). Accueillant une personne agée etun adulte handicapé, je dois avouer que je n'ai jamais perçus les diverses visites de l' assistantes sociales du CG voir même les visites de la déléguées de tutelle (Association Tutélaire Calvadosienne) comme intrusives, mais plutot comme des visites constructives dans lesquels nous abordons les eventuels problèmes rencontrés avec nos accueillis entre deux visites, et j'ai toujours en face de moi des interlocutrices attentives à mes propos, et d'avoir des conversations de professionnels à professionnel, il faut dire qu'avant d'être accueillant familial j'ai occupé des fonctions de responsabilités dans un établissement d'hébergement pour personnes agées, (j'ai une formation d'aide médico-psychologique) c'est pour cela que l'on ne peux pas faire de mon cas une généralité...
Mais je souhaite sincérement aux AF d'avoir ce dialogue au moins d'écoute de leur "visiteurs", même si parfois cette écoute n'est pas toujours suivie d'effet car les remontées d'informations ne se font pas à cause de la lourdeur administratif de nos services public. Ce métier qui ne l'ai pas encore (car absent du code du travail....est malgré nos "bulletin de salaire" ) est un métier à risque nécessitant en dehors de la compassion nécessaire, une formation, des qualités de sang froid, d'initiative qu'ignore souvent nombre de personnel se lançant dans cette activité.
On ne peux pas exercer ce métier simplement parce qu'on a un "Coeur gros comme ça" il faut acquérir des compétences, d’où l'importance de session de formation continue pour les accueillants initié par les CG et pas simplement avant ou après l'agrément mais aussi en remise à niveau, car le "métier" change, les futures personnes agées accueillies (84 ans l'un de mes accueillants sait ce "servir" d'un ordi ) n'auront pas les mêmes aspirations que ceux d’aujourd’hui, bref voici parfois les sujets abordés (après évoqués ceux de mes accueillis) par mes serviteurs CG ou Tutelles, je souhaite à tous d'avoir ou de PROVOQUER ce genre de dialogue, car c'est comme cela que nous serons les artisans de la "professionnalisation" de cette "activité" qui fait que souvent l'on s'entend dire dans notre entourage "ce que vous faites moi je ne le ferai pas et en ce qui me concerne dans ses paroles j'y entend plus une incompréhension qu'un compliment compte tenu de CETTE société ou l'individualisme et de mise.... j'aimerai plutôt entendre "vous faites un beau métier" et je suis conscient que certains de nos responsables sont conscient du rôle social que nous jouons, à contrario de nos proches qui souvent ne comprennent pas cet "engagement"
salutations a tous

marion - 23/09/11 00:47 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonsoir,

Etienne nous dit que tout le monde il est beau, tt le monde il est gentil à propos du suivi et des contrôles dans ce forum...Alors nous serions tous dans un conte de fées, j'y crois moyennement!

Il y a tant à dire à ce propos, que parfois il vaut peut-être mieux garder le silence. Je suis persuadée qu'il y a des suivis et des contrôles dignes de ce nom, mais je sais également qu'il y a bcp d'abus dans ces moments là; et où le dialogue peine à s'installer. Tout le monde est stressé, et avant de pouvoir échanger sereinement il faut que la confiance s'installe: ce qui n'est pas une sinécure. Chacun peine à faire entendre son point de vue,pour peu qu'on soit un peu émotif l'agacement peut surgir, et les caractères ne sont pas correctement interprétés, ce qui est contre productif à cet instant T. Il est normal d'être contrôlé,mais en douceur ce serait mieux pour le moral.

Nous sommes des professionnels de l'accueil et non des serpillères, la nuance est immense n'est-il pas ?
Etienne, j'ai essayé de répondre le plus sereinement possible. Je pense sincèrement que le climat social est devenu violent et les rapports humains s'en trouvent altérés.

Tout le monde doit faire un effort et faire entendre sa voix sans brailler comme des veaux, courage et persévérance, c'est ce que nous souhaitons à tous!

Très bonne AG à vous: que l'inspiration et l'écoute des accueillants vous guident dans vos travaux et vos conclusions.Vous aussi avez besoin d'encouragements, bravo pour votre ténacité et votre patience...car le forum donne parfois envie de cogner, ou de pleurer selon le cas ! Je le sais car il m'arrive de pleurnicher sur mon sort... et je m'en veut après !

Amicalement à tous, Marion.

patoche86 - 24/09/11 14:32 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonjour,

Pour le suivi de notre personne handicapée, tout se passe à merveille. Le superlatif n'est pas excessif, vous allez comprendre :
- Rencontre 1x/semaine avec un membre de l'équipe, infirmière psy ou éducatrice
- Rencontre à la demande, avec le psychiatre
- Bilan bi-annuel avec toute l'équipe, du Département d'origine, et de notre CG
- RV dans les plus brefs délais, à notre demande quand le besoin se fait sentir (situation de crise)
- Contact téléphonique assuré, pas de répondeur, nous avons toujours quelqu'un à qui parler au besoin.
- Rencontre 1x/mois avec l'éducatrice de notre CG
Rien que ça.
Ensuite, ces intervenants sont à notre écoute, ce qui signifie :
- Si ça ne va pas, on peut le dire et c'est entendu.
- Si on souffre, si on n'en peut plus, si on en a ras le bol, on peut le dire et en retour nous avons des aides réelles, un vrai dialogue, une recherche concrète de solutions.
- Nous pouvons de temps en temps organiser des séjours de rupture, avec l'aide de toutes ces personnes et de la famille : le temps d'un WE, l'espace d'une semaine.
- Pas de langue de bois, communication optimale, soutien solide, prise en compte de la difficulté et de la complexité d'une telle prise en charge (pathologie lourde) et recherche mutuelle de solutions, sans délai.
- Enfin, connaissance parfaite et sur le terrain du travail des AF, ses tenants, ses aboutissants, ses contraintes.
- J'oubliais : une parfaite connaissance de la famille d'accueil, résultant de ce suivi régulier, au rythme soutenu, dans un respect mutuel, grâce à une écoute digne de ce nom et la volonté de chacun que tout se passe au mieux.
C'est LE suivi idéal.

Pour nos personnes âgées, c'est plus simple :
- Visite trois à quatre fois dans l'année.
- A l'évocation d'un quelconque problème, la réponse est imparable : "si c'est trop dur, vous arrêtez "
Je vous donne juste un exemple :
Lorsqu'une de mes grands-mères s'est mise à répandre de la crotte partout dans la maison, sur elle, ses vêtements,je ne me suis pas tournée vers l'évaluateur, puisque je connaissais d'avance sa réponse : "si c'est trop dur, vous arrêtez" eye popping smiley. La solution, je l'ai trouvée ici : l'achat une grenouillère !!!!! Mais un jour que j'avais mis la grenouillère à la personne en journée (avec vêtements de ville par dessus), l'évaluateur est passé. Il a vu le col de la grenouillère dépasser du pull Je ne me souviens pas si j'ai espéré quoi que ce soit à ce moment là, et si je l'ai fait, ce devait être dans un moment de naïve faiblesse. Car alors il m'a dit : "la grenouillère, ça fait maison de retraite j'aime pas trop, hein, mettez lui autre chose".
Je vous laisse juger.

Bonne journée
patoche

moka - 09/10/11 18:14 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Ouverture de parole à une petite nouvelle !
Il est rassurant pour moi de savoir qu'il reste des personnes motivées par leur travail au sein des conseils généraux.
Chez nous les visites à domicile, ressemblent plutôt à une descente de flics sans exagérer nullement.
Abus en tous genre, pression morale ... & immorale.
Et quand on demande, il est rare de recevoir, même si on monte plus haut,... toujours plus haut.
J'avoue, j'ai bien faillis jeter l'éponge, mais je vais ne battre,... toujours plus forte.
A mon avis, il leur faudrait une vraie formation, comme le remplacement d'une famille d'accueil une fois par an, pour savoir et ne pas oublier.

marion - 11/10/11 00:19 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Moka,

Vous avez trouvé le mot qui convient lors de certains contrôles du cg; celui de "descente de flics": c'est le terme que j'ai employé lorsque j'ai écris au cg, pour leur signifier mon indignation... ils ont avoué à demi-mots que je n'avais pas tort, mais ils n'ont pas dit que j'avais raison! Faut pas pousser...

J'ajoute tout de même qu'il y a des suivis plus humains que d'autres, et bien souvent ce sont des gens expérimentés qui s'occupent du suivi social dans le cadre d'une association et qui prennent la peine de vous écouter ou de vous amener à vous introspecter en douceur, car le quotidien peut user et vous faire oublier parfois l'intérêt de ce métier.

Il reste aussi le FACTEUR CHANCE: celui de tomber sur un cg qui souhaite promouvoir l'accueil familial, et les autres cg qui se fichent comme d'une guigne des accueillants et de leur avenir! et ceci dans le plus grand silence.... et la souffrance des accueillants.

Amicalement, Marion.

Moka - 13/10/11 14:07 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

En parlant avec quelques collègues, nous avons souligné le fait que bien des personnes de notre entourage proche, ne comprenaient pas notre manière d'agir avec nos accueillis.
Et force est de constater que le contrôle du C.G. n'en comprenait pas beaucoup plus (chez nous).
Malheureusement elles voudraient des machines qu'il suffirait de régler, elles n'ont pas compris que nous travaillons avec des humains, fait de chair et des sentiments.
Mais je reste positive, s'il y a quelqu'un qui peut changer cela, c'est nous, petites ou grandes associations : chacun à notre niveau, on peut et on doit changer les choses, pour les bien de tous !
Famidaquement.

cris - 25/10/11 00:14 - Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

bonsoir,

je suis famille d'accueil depuis plus de 3 ans, j'ai 2 enfants qui ont maintenant 10ans et 7 ans. ils ont été vus lors de la demande d’agrément en 2008 par l'AS : pour l'instant rien a dire.

lors de sa 1er visite l'agent de suivi du CG, a demandé de rencontrer les enfants et discuter avec eux, j'ai dit pas de problème. on a déménagé en 2009 et elle a encore voulu parler avec eux, pour voir si tout va bien pour eux.
mais à ce jour (fin 2011), est elle en droit de voir les enfants et de les questionner ?

a sa derniere visite pour l'APA d'une mamie où elle a pu rencontrer la famille naturelle et leur a dit que mes enfants, elle ne les a pas vus depuis longtemps ; la famille naturelle lui a répondu que les enfants sont très bien. la famille naturelle a était choquée par sa façon de parler du début a la fin (abus de pouvoir, qui cherche toujours a déstabiliser, qui a des paroles très négatives sur les FA, mais j'en parlerais ailleurs...).

peut-elle demander à voir les enfants ?
merci pour vos réponses

cat - 25/10/11 12:23 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonjour Cris,

Vos enfants faisant partis du projet d'accueil, il est évident que les voir avant de donner l'agrément est très important.

Par contre, ensuite, le suivi du CG s'adresse à vos accueillis. Vos enfants sont à votre charge et c'est donc à vous de savoir gérer les soucis qui pourraient être liés à votre métier. Il n'est aucunement nécessaire à votre CG de les voir, et même cela risque de les perturber.

Cordialement,

Claribel

patoche86 - 25/10/11 21:36 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonsoir,

Personnellement, mes enfants n'ont pas été questionnés par l'évaluateur, et d'ailleurs je ne l'aurais pas autorisé. Demander avis à un enfant si jeune (7 et 10 ans), sur le futur métier des parents, et sachant que leur "avis" pourrait peser dans la balance (agrément accordé ou pas), ça me choque terriblement.
En revanche, nous, parents devons en discuter avec nos enfants qui vivent sous notre toit, car devenir FA n'est pas une décision à prendre à la légère, sachant les répercussions que ce métier a sur la vie de famille.
Enfin, je demande aux personnes que j'accueille, si la présence d'enfants les gêne ou pas. Car il arrive, il m'est arrivé, de refuser ou de mettre fin à un accueil car la personne n'aimait pas les enfants. Mais c'est un autre sujet.

Ce n'est que mon humble avis :-)

Bonne soirée,
patoche86

Cris - 13/11/11 17:06 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

bonjour,

merci a vous Claribel et Patoche86, avec du retard. j'ai décidé de rencontrer au CG en début d'année 2012, le médecin du service des AF pour savoir s'il serait pas mieux de travailler dans un climat plus calme, moins menaçant et accusateur qu'il ne l'est a l'heure d'aujourd'hui.
Pour ne plus vivre ces moments de visites où l'on nous parle avec la suprématie ; ce style de comportement nous tue les unes après les autres.
Alors, je vais préparer la rencontre avec d'autres collègues pour avoir une meilleure communication avec le service par la suite, enfin je l'espère.
Si vous avez des idées sur comment mener a bien notre rencontre avec le CG, des idées constructives, je prend.

merci a tous, Cris

marion - 07/12/11 23:56 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonjour à tous,

Je viens donner un petit conseil quant aux suivis, contrôle et accompagnement.

Quand j'ai une demande à formuler, un renseignement à demander, une question à poser; je poste un e-mail à la personne concernée , et je n'hésite pas à faire une copie d'envoi aux autres intervenants de l'accueil suivant ma requète.

J'ai pu constater que c'était efficace et que la transparence dans les échanges était rassurante: à la fois pour mon travail, pour le suivi, et la tutelle qui intervenaient.
En ce qui concerne le CG, je le pratique avec plus de circonspection!

Cordialement, Marion.

jojotte - 21/05/12 21:58 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

bonjour !

je me demande pourquoi ces AS du CG nous manquent de respect.
notre chambre à coucher ainsi que celles de nos enfants sont contrôlée qu'il n'est mentionné nul part que lors de leur passage elles doivent y accéder c normalement privé violer notre intimité ainsi que l'intimité de nos enfants imaginons que le mari soit couché en tenue légère quel traumatisme que cela peut engendrer !
nous sommes très mal considérés par elles. le travail n'est respecté et ni reconnu
jojotte de la Guadeloupe

francine jacquin - 23/07/12 05:04 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

bonjour
mais jusqu'où peuvent allez les infirmières sociales dans leurs rapports ?
lors des visites de l'infirmière sociale à notre domicile on s'est aperçu que nos moindres propos étaient notés
jusqu'où peut elle aller dans ses questions et ces notes ?
après avoir répondu dans l'affirmatif de mon éventuel départ en vacances la question immédiate a été où
je sais qu'il faut signaler nos dates de vacances et le nom de la remplaçante qui vient à la maison pendant ce temps mais je trouve qu'elle n'a pas à savoir ou nous allons
sur la santé de nos conjoints qu 'elle demande si celui ci va bien après une intervention me parait normal mais que cela soit noté dans son rapport je trouve comme la question du lieu de nos vacances un peu intrusif
une collègue et amie a reçu sa visite et cette infirmière sociale a détecté une mauvaise entente entre mon amie et son mari, elle lui a demandé lors de son renouvellement d'agrément de consulter un psy pour voir si le problème ne venait pas d'elle
plus le temps passe plus elle rentre dans notre vie privée et note, le climat de confiance n'est plus de mise , que peut elle faire et quelle valeur juridique ces notes ont elles ?
si quelqu'un peut me répondre
merci d'avance

hugonnier - 23/07/12 17:52 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonjour,
je vois qu'il n'y a pas que dans les Pyrénées Atlantiques qu'il y a des problèmes avec les infirmières et autres .... Demain je rencontre une personne du conseil général et ai bien l'intention de faire une mise au point car actuellement nous travaillons toutes dans une climat malsain... et cela ne peut plus durer... climat qui finit par être du harcèlement moral...
je vous donnerai des nouvelles dans les jours à venir..
Bon courage à toutes

patricia - 20/12/14 10:43 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonjour

J'ai reçu une convocation par lettre recommandée AR de mon service de suivi
cette lettre me dit que je doit présentée dans leurs bureaux ; elle mentionne que c'est pour me rencontrer
j aimerais savoir sommes-nous tenues de nous présenter chez eux car l'article 9 précis que nous sommes tenue de les accueillir chez nous
A savoir actuellement je n'accueille personne chez moi
Leurs travail et bien de se présenter chez les accueillantes
merci pour une réponse

PS : Je précise que cet entretien n'a rien avoir le renouvellement de mon agrément, mais juste pour le suivi des accueillantes
J'aimerais savoir :
- sommes nous vraiment tenues de nous déplacer ?
- sommes nous tenues d'être suivies lorsqu'on n'accueille aucun pensionnaire ?
merci a vous

Etienne - 22/12/14 11:28 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonjour Patricia,

Si vous n'accueillez actuellement aucun pensionnaire, il ne me semble pas anormal que le service de suivi vous invite dans ses locaux plutôt que de se rendre à votre domicile.
Le seul truc qui me semble étrange confused smiley c'est qu'il vous invite par lettre recommandée avec accusé de réception...
A votre place,
- je leur demanderai directement, sans plus attendre, quelques précisions ou explications
- j'honorerai ce rendez-vous ... au moins par curiosité spinning smiley sticking its tongue out.

Famidaquement, Étienne

lilette - 22/12/14 16:14 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonjour Patricia,
pour être passé par là, je ne pense pas que cette convocation soit une simple prise de contact avec vous, confronté a ce genre de chose, j'ai essayé de savoir la raison de cette convocation et rien obtenu avant d'être sur place !!!
dans ce courrier y a t-il une référence quelconque a un article de loi concernant l'accueil ?
Il peut y avoir eu un courrier même anonyme qui leur est parvenu et dans ce cas même sans personne chez vous actuellement vous devrez vous justifier et savoir vous défendre ! j'espère pour vous que cette rencontre restera vraiment un contact de courtoisie car sinon il vous faudra être battante !!
bon courage a vous et Bonne fêtes de fin d'Année
Lilette

lydie - 26/02/15 10:07 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

bonjour,
j'ai reçu la visite du CG (contrôle) à 12h 30 un midi ; je voudrais savoir s'ils sont dans leur droit de venir à cette heure et sinon, existe t-il un décret qui pourrais les en empêcher ?
de plus ce n’était qu'une infirmière et elle leur a posé le même questionnaire que pour les GIR soit-disant que c'est en accords avec le CLIC
bonne journée
Lydie

prineau viviane - 06/03/15 15:49 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Un contrôle inopiné du conseil général peut il être effectué à notre domicile en présence de notre remplaçante, lorsque nous sommes absents ?

Etienne - 07/03/15 11:33 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonjour,

Pour Viviane : Le Conseil général est chargé
- de contrôler l'activité de l'accueillant et de ses remplaçants grinning smiley
- d'assurer le suivi médico-social des personnes accueillies.
Il est donc normal que votre service de suivi vous visite, sur rendez-vous ou non, même en votre absence.

Pour Lydie : même si aucun texte réglementaire ne l'interdit, une visite du CG à 12h30 perturbe vos repas, votre vie familiale et surtout la tranquillité de vos accueillis. Cette infirmière manque de savoir-vivre et de respect pour les personnes dont elle est sensée prendre soin... eye rolling smiley
Vous pouvez, très courtoisement, le faire remarquer aux responsables de votre service d'accueil familial.
A charge pour lui de "recadrer" ses intervenants ! eye popping smiley

Famidaquement, Étienne

Jérémie - 19/06/15 13:11 - Accusé à tort de mauvais traitements sur une personne accueilli

Bonjour,

je suis accueillant familial depuis un peu plus de 2 ans et aujourd'hui je mesure le risque que l'on fait prendre à sa famille en exerçant ce métier.
Comment prouver que l'on ait de bonne foie à partir du moment ou une des personnes accueillies vous accuse de maltraitance ?
Les tuteurs sont là pour le protéger et ne cherchent pas plus loin. Ils n'ont la plupart du temps que peu de recul sur la personne dont il s'occupe.
L'alerte est donnée, et on se retrouve suspecté par nos reponsables (AS du CG), qui par mesure de sécurité place l'accueilli dans une autre famille.
Je ne remets pas en cause les procédures, mais on se rend bien compte que la présomption d'innocence n'existe pas ou peu.
De petits évènements ont conduit la personne que j'accueillais à faire ces déclarations calomnieuses.
Entouré par sa famille qui souhaite le protéger et qui abonde dans son sens dans la mesure ou ils ont toujours déconsidéré mon travail d'accueillant familial.
De cette triste expérience, je garderais comme impératif une bonne relation avec la famille de l'acueilli pour faire un accueil sur de bonnes bases.
Une bonne relation avec l'accueilli est insuffisante, voir peut être la source de problème futur.

pola - 22/07/15 17:25 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonjour,

Il me semble qu'il faudrait une instance supérieur pour juger les actes du CG et de AS , pour pouvoir avoir des réponses concrète )thumbs up pour les accueillants sachant que ce travail n'est pas de tout repos et que des tensions extérieurs comme les visites inopiné d'AS ou d'autres personnes
ainsi que des réflexions du style "nous ne sommes pas là pour vous aidez mais pour contrôler" elles peuvent aller loin dans des réflexions désobligeante en vers l'accueillante thumbs down
(donc avoir une personne pour savoir nos droits et recours parfois serait idéal)thumbs upwinking smiley

Pola

Domi18 - 22/07/15 22:26 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonsoir "pola",

"(donc avoir une personne pour savoir nos droits et recours parfois serait idéal) thumbs upsmiling smiley"
L'association FAMIDAC et ses administrateurs bénévoles sont là pour vous aider 7/7 jours, 365/365j via ce site, ce forum et, plus efficacement encore, si vous êtes adhérent(e), au moyen de votre page de communication personnelle privée et/ou par téléphone de 8h30h à 18h30 (ou plus, pour les plus graves urgences). Vous n'êtes pas seul(e) !
Courtoisement,

noel - 24/10/15 14:12 - garder contact avec une accueillie après les vacances

les éducatrices d'un foyer de vie ont elle le droit d'empecher un accueillie de téléphoner a l'accueillant après son séjour de vacance et vis versa malgré son désir de garder contact plusieurs fois par semaine?

karole - 26/10/15 14:45 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonjour,
Non, personne n'a le droit d'interdire une relation amicale, si il n'y a pas de contrindication, de mesure de justice etc...
Chartre des droits et des libertés des personnes accueilies
Si la personne que vous avez accueilli est sous mesure de protection, vous pouvez vous adresser à l'organisme de tutelle, pour demander de ses nouvelles et demander de pouvoir garder contact.
Karole

Célia - 02/12/16 12:25 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonjour Marlène,

Nous avons un très bon contact avec celle qui s'occupe de la réception de demande de placement ou d'agrément. Mais elle n'a aucun véritable pouvoir. Ceux qui l'ont c'est les SAAf. Nous avons défendu notre representante de SAAF face à toutes les critiques de nos collègues, durant les différentes formations. Car oui elle etait présente et à l'écoute.

Pour nous les SAFF, les CG, les service hospitaliers psy ou autres, les assistantes sociale, les services tutoriaux et nous même devons faire partie d'une même équipe. Nous devons travailler en commun, à l'écoute des un et des autres pour nous entre-aider et ainsi mieux suivre nos pensionnaires pour les faire progresser d'un leur projet de vie.
Nous devrions avoir des concertations communes, et non être une pièce rapportée que l'on appel en fin de réunion pour nous exposer ce qu'ils ont statué sur Notre pensionnaire... Nous vivons tout de même 7jours sur 7 24h/24 avec eux. tandis qu'eux ne l'ont que 10 minutes à plusieurs jours mais en discontinu. Avec un pensionnaire qui veut plaire pour obtenir ce qu'il veut.
Nous n'avons pas à subir une mise en doute de nos propos face à Notre pensionnaire qui passait son temps à essayer de se mettre en danger. Nos collègues nous disent que nous avons trop prévenu les bureaux concernés sur l'avancé de ce cas. Car eux ne disent rien, et se débrouillent seul. Mais les textes nous demandent de les informer. Et puisque nous sommes entrés à plusieurs reprise et de manières très répétées dans les conditions où ils nous demandent de les informer.. On fait quoi.?...
Après 7 mois de galère, Notre pensionnaire semble enfin stabilisé, mais bon nous savons pertinemment qu'il va repartir dans l'autre sens à un moment ou à un autre..... Durant les visites, nous faisons comme les autres, tout va bien... Et lorsqu'on en aura vraiment marre nous mettrons fin au contrat et puis c'est tout...

Mais c'est pas tout: Vu le coup qui nous a été fait avec notre dernier accueil. Où nous avons été pris pour les derniers des imbéciles. Les blocages de progression lorsque nous trouvions un contact en demande pour leurs protégés, et ce à plusieurs reprises, parce que je les informais sur l'avancée de mes recherches dans le but d'avoir un soutien et non une sanction.... Nous ne sommes plus sous le charme......
Nous avions été prévenu par nos collègues, mais nous ne voulions pas les croire...

Donc oui nous travaillons maintenant en sous-marin. Et nous donnerons le résultat final lors de la signature. Puisque de toutes façons ils ne nous trouvent pas d'accueilli. Puisqu'il y aurait trop de FA par rapport au nombre de placement possible. Et après en entendant certains services, vous avez des saaf qui sont dans une demande inverse mais qui souhaitent pas déléguer leur dossier à d'autres saaf. Sauf quand cela les arrange.... J'en ai la preuve à la maison......

Et le pire dans tout cela c'est que les progrès faits par nos pensionnaires surprennent et sont très appréciés. Donc preuve que nous nous impliquons dans notre job....
Nous avons eu une collègue qui a été poursuivi par un organisme de la santé ( de mémoire la sécu) qui lui demandait plus de 2000€ d'indemnité, car elle fait travailler son pensionnaire pour qu'il retrouve une facilité dans la marche (il faisait un tour de maison en marchant tous les jours). Et cela posait en problème cf heure de kiné...

Alors que feriez vous à notre place ?
Bonne journée
Cordialement
Célia

Marlène - 03/12/16 08:39 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonjour Célia,
Je crains de prendre l'habitude de vous répondre par des questions!drinking smiley
"....Ceux qui l'ont c'est les SAAF." Mais qui est-ce??

Ensuite, c'est vraiment dommage, mais je peux comprendre votre propos.
Nous faisons un métier formidable, vos accueillis font de grands progrès, mais il se trouvera toujours des "professionnels" qui nous remettront à la place bien inconfortable de "famille d'accueil-qui-n'y-connait-rien-et-qui-fait-cela-pour-le-fric-n'est-ce-pas"
Le grand défi que nous avons à relever (impossible?) est que les CD de France accordent enfin leurs violons, que le gouvernement reconnaisse nos droits, et que nous soyons considérés comme des professionnels de l'accompagnement.
Sur ce dernier point, je ne peux qu'insister sur les écrits : les écrits que l'on nous demande nous permettent de montrer notre professionnalisme et donc, de clouer le bec à certains "dénigrants".

Mais, effectivement, d'un bout de la France à l'autre, les CD n'ont pas les mêmes pratiques, les tuteurs, les contrôleurs, les infirmières font leur tambouilles comme ils le veulent...
Paie-t-on des décennies d’accueil non professionnel et bricolé ?
(ma propre grand-mère accueillait des gamins et, malheureusement, elle était d'une méchanceté et d'une maltraitance incroyables! perso, je suis marquée à vie...)
Pour ma part, je ne suis pas si naïve. Je sais que si, aujourd'hui, mes accompagnements sont salués unanimement, ma grande g.....pourrait faire virer le vent en un claquement de doigts et je serai vite indésirable et "démontable" grinning smiley

Mais, entre temps, j'aurais accompli ce que je pense être le mieux pour mes accueillis et peut-être (si j'y arrive) pour notre profession.
Je veux bien me bagarrer un peu mais pas contre des moulins à vent spinning smiley sticking its tongue out
Et si ras-le-pompon, je change de boulot. Basta.

A bientôt pour votre explication !
Belle journée
Marlène

Célia - 03/12/16 10:30 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonjour Marlène,
Les SAAF sont les Services d'Accompagnement d'Accueil Familial, dans notre département nous en avons trois, puisque notre département est divisé en trois zones.
Théoriquement vous devriez avoir le même type de structure chez vous, non?
Ils travaillent sur le terrain au nom du CG pour contrôler les accueillis mais également les accueillants. C'est eux qui décident chez quelle famille va aller tel pensionnaire ou accueilli. Et c'est eux qui doivent dans la logique infomer les changements de placement de tel ou tel personne....Mais la réalité malheureusement est autre.... malgrés des débuts prometteurs à notre égard. nous restons sur notre faim voire très déçu....
C'est un beau projet mais pour le moment ce n'est qu'un projet. nous verrons peut être des changement dans l'avenir, qui sait. Ils sont encore jeunes car mis en place depuis le début de cette année...
Et je n'exprime que du vécu.
Voici pour te répondre.
Bon weekend
Célia

Marlène - 04/12/16 08:09 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonjour Célia et les autres,

"C'est eux qui décident chez quelle famille va aller tel pensionnaire ou accueilli."
Waouh! Çà c'est fort!!
Et ça m'agace un peu, je le confesse...
Nous signons des contrat de gré à gré, non ? Et nous accueillons au sein de notre propre famille !
Et il se trouve des services de CD qui décident pour vous qui va entrer dans votre famille??
Effectivement, si l'accueil commence comme cela, c'est la porte ouverte à tous les abus...

Pardon, Célia, mais ça m'énerve tellement que j'en reste sans voix (oui, ça m'arrive spinning smiley sticking its tongue out)
Bon courage !
Avec tout mon soutien.
Marlène

isabelle43 - 04/12/16 17:11 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonjour,

j'ai un avis assez partagé sur ce sujet...
Effectivement, en théorie, les CD ont pour mission d'agréer les familles d'accueil, de les contrôler et d'assurer le suivi médico-social de la personne accueillie.

En pratique, il s'avère que les CD s'accordent deux missions supplémentaires :
- "filtre" : ils éliminent les "candidatures qu'ils jugent inaptes" à une place en famille d'accueil sans même concerter les familles d'accueil. Nous avons l'impression que certains dossiers sont trop facilement rejetés, sans argumentation.
- "adéquation" : le CD propose d'orienter une demande d'accueil vers la famille qui semble correspondre le mieux en fonction de l'accueilli et du profil de la famille d'accueil (ville, campagne, avec ou sans enfants...)

Le discours du CD : "protéger les familles d'accueil et éviter de les mettre en difficulté". "Nous (le CD) ne sommes pas là pour éteindre le feu"

Lorsqu'on a une demande d'accueil je trouve cela intéressant/rassurant d'avoir l'avis de professionnels avant de se lancer dans l'aventure.
Le problème dans notre département c'est qu'il véhicule l'idée que les demandes d'accueil doivent obligatoirement passer par le CD et ça c'est assez embêtant ...

Marlène - 05/12/16 08:18 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonjour Isabelle,

Si cela vous rassure que des professionnels du CD donnent leur avis avant que vous vous lanciez dans l'aventure, soit.
Mais, nous sommes des professionnels signant des contrat de gré à gré. Et il me semble que nous payons assez cher cette "indépendance" qui fait de nous des salariés mais sans droits, assimilés à des professions libérales...

Je dois avoir la grande chance :
-d'avoir de très bonnes relations avec le CD
-d'être formée au handicap

En pratique, le CD me contacte pour certains accueils, qu'il pense correspondre à mon accompagnement.
Je rencontre la personne, la famille, le tuteur assez longuement et ensuite, je décide seule.
Et je ne vous cache pas que j'ai refusé pas mal de monde...
Je considère que ce choix m'appartient (Et je n'en démordrai pasangry smiley). Nous accueillons chez nous, au sein de notre famille.

Et la liberté de choix de la personne accueillie dans tout cela?
Que le CD ne valide pas certaines demandes (aberrantes!) d'accueil familial émanant de l'HP du secteur, c'est compréhensible et effectivement, certains accueillis nous mettraient en grave difficulté. cet HP semble d'ailleurs nous considérer comme des placements d'urgencesad smiley (Pour ma part, je leur ai demandé d'oublier mon n° de téléphone drinking smiley)

Et mon dernier accueilli est arrivé à la maison sans être connu du CD de mon département. Il arrivait d'un autre département et il avait l'orientation de la MDPH, tout simplement.
Encore une fois, le choix de l'accueillir n'appartenait qu'à moi et je me félicite de cette décision, d'ailleurs. Après des débuts difficiles, il est aujourd'hui heureux, souriant, et fait partie intégrante de mes petits soleils à la maison!!
L'infirmière de mon secteur est juste venue, après coup, faire sa connaissance et demander un dossier médical à la tutrice. Tout simplement.

Vous parlez de "filtre" et d'"adéquation" : Ne sommes nous pas capables, en véritables professionnels de l'accueil, de nous donner ces missions??
A méditer...et surtout, malheureusement, à mettre en miroir avec certaines pratiques de certains CD....

Célia - 05/12/16 09:38 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonjour,

Marlène, bien sûr que nous sommes capable de dire non, de faire le tri, mais faut avoir de la matière pour pouvoir le faire.
Les candidatures proposés sont toujours refusables, on a le choix, mais vu le peu de monde proposé, la réalité est autre.

J'ai secoué tous les cocotiers autour pour trouver des pensionnaires mais étant loin des grandes villes c'est très compliquer de trouver quelqu'un de gré à gré...Et les C H ne sont pas intéressés car nous ne sommes pas dans la zone appropriée.

Nous sommes en train de voir pour un cumul d'agrément pour pouvoir avoir un peu plus de "liberté" de choix. C'est peut être là encore un mirage, nous verrons bien...

Bonne journée
Célia

Note des modérateurs : nous discutons ici d'Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil - en principe, nos liens de coopération avec les services départementaux. smiling smiley
Pour parler de ce qui fâche (abus de pouvoir, intimidation, freins, liens de subordination...sad smiley ) RDV dans le sujet Liberté de choix & pouvoirs des Conseils Généraux !

Marlène - 05/12/16 19:14 - Re: Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil

Bonsoir Célia,

Je suis de tout coeur avec vous!
Et je rigole en voyant la note des modérateurs, normale!, mais n'avons-nous pas pris toutes deux l'habitude de converser via le forum???smileys with beer
Marlène
Aller à la Page  1 2 Page précédente Page courante: 1 parmi 2

Intervenir dans cette discussion

IMPORTANT : Si votre message est sans rapport avec ce sujet (Accompagnement, contrôle, suivi, soutien de l'accueil), recherchez le sujet adéquat ou proposez un nouveau sujet.

Votre nom: 
Votre adresse électronique: 
Sujet: 
Mesure anti-SPAM :
Résoudre la question mathématique et saisir la réponse dans le champ ci-dessous. Cette mesure sert à bloquer les robots informatiques qui tentent de polluer ce site.
Question : que font 23 plus 17?
Votre message restera caché jusqu'à ce qu'il soit approuvé par un modérateur, s'il est en rapport direct avec l'accueil familial d'adultes handicapés et de personnes âgées. Sinon, il sera supprimé.