Forum Accueil familial social

Réservé aux échanges sur l'accueil familial de personnes handicapées adultes (de 18 à 60 ans) ou âgées de plus de 60 ans, dans le cadre d'agréments délivrés par les Conseils Généraux.

Avant de poster une question ou de créer un nouveau sujet, vérifiez si votre question - et ses réponses - ne s'y trouvent pas déjà, en utilisant le bouton rechercher. Il vaut mieux développer les sujets existants plutôt que de multiplier les discussions sur le même thème. Merci d'avance !

Aller à :

Aller à une discussion :

  • Page précédente
  • Suivant

Forum > Recruter des accueillants familiaux salariés confused smiley


Etienne - 21/12/11 10:01 - Recruter des accueillants familiaux salariés confused smiley

Bonjour,

Des organismes projetant de salarier des accueillants familiaux nous demandent régulièrement des conseils. Un exemple, parmi d'autres :

"Nous sommes une association (...) gestionnaire de trois EHPAD (...). Nous avons reçu agrément du Conseil général pour organiser un accueil familial. A ce titre nous avons réaliser des contrats d'accueil en prenant bonne note de tous les dossiers législatifs et dossiers présents sur votre site. Néanmoins, nous ne savons pas sous quelle forme embaucher les familles d'accueil que nous voulons salarier."

N'étant ni juriste, ni spécialiste en matière d'accueil familial salarié, je leur recommande de demander conseil aux responsables du Centre d’Accueil Spécialisé de FORCALQUIER, qui gère depuis 1990 un Service de Placement Familial Spécialisé - voir [www.famidac.fr] (précisions + coordonnées)

Avant de démarrer un tel projet, l'idéal serait de pouvoir se rendre sur place... Car aucun autre organisme, en France, n'a autant d'expérience et d'ancienneté en la matière.

Pour l'association Famidac,
Courtoisement,
Étienne Frommelt, Président

PS : voir également nos articles "Accueil familial salarié, une loi inapplicable ?" et "Accueil familial salarié : les décrets, en positif ... et en négatif"

Didi - 05/04/13 11:03 - Recruter des accueillants familiaux salariés

Bonjour

Salariée d'une collectivité territoriale, j'ai été chargée de réfléchir à la mise en place d'un accueil familial salarié. Malgré mes recherches, je ne trouve pas de projet similaire au notre déjà mis en place pour une prise de contact afin d'échanger.
Je me tourne donc vers ce forum pour voir si vous êtes en mesure de me dire si ce type de projet existe déjà et où ?
En vous remerciant par avance du soutien que vous allez peut être pouvoir nous apporter,
Bien cordialement

Etienne - 17/04/13 10:48 - Re: Recruter des accueillants familiaux salariés

Bonjour Didi,

Je vous recommande une lecture attentive des articles suivants :
- smiling smiley A Forcalquier, un Service de Placement Familial Spécialisé pour adultes handicapés thumbs up
- angry smiley Villas Edeniales : "qu’allons-nous tous devenir ?" thumbs down

... plus toute une sélection d'articles
- sur l'accueil médico-social (non commercial)
- sur l'accueil familial salarié moody smiley.

Bon courage ! eye rolling smiley
Famidaquement, Étienne

famil3 - 17/04/13 16:06 - Re: Recruter des accueillants familiaux salariés

Bonjour Etienne

Je viens de lire l'article sur les villas Edeniales (ça fait penser au jardin d'Eden... mais ça ne l'est pas !)
J'ai l'impression de lire ce que nous vivons aujourd'hui en tant que famille d'accueil salariée au sein d'un groupement identique, dans un autre département.
Les mêmes conditions, les mêmes miroirs aux alouettes, maintenant nous sommes dans l'incertitude, nous avons tout quitté, logement, travail et nous retrouvons dans une impasse totale !
Aujourd'hui nous pensons fortement rejoindre les famille indépendantes pour un "vrai" accueil familial, mais les moyens financiers nous manquent.

Nous avions eu aussi une formation adulte et pendant cette formation j'avais déjà vu tous les articles notamment concernant les villa familly et cela me faisait peur, je ne connaissais pas les villas Edeniales mais j'ai une question:
Pourquoi les communes continuent-elles à investir dans ce genre de projet, à faire croire aux familles que ce sera le rêve, et tout lâcher d'un coup ?
Ici ils ne parlent pas de fermer les maisons, mais à mon avis à un moment donné cela fera pareil.

Merci de nous ouvrir les yeux !

OMBOB13 - 18/04/13 10:41 - Re: Recruter des accueillants familiaux salariés

Dans le sud-ouest, les communes ne sont plus favorable à ce type de maisons, comme vous avez lu dans l'article, à Caze Mondenard, 4 villas sont achevées et la mairie refuse de signer le bail. Les mairies au début étaient favorables et ont signé un bail de 18 ans pensant que qu'à leurs tour elle loueraient et amortiraient aisément le bail. C'est peut-être compliqué à expliquer, je vais schématiser à échelle réduite.
D'un côté je trouve des investisseurs qui veulent faire de la défiscalisation, c'est à dire réduire leurs impôts tout en acquérant un bien immobilier (pour un investissement avoisinant les 130.000€ pour une chambre).
De l'autre côté, je trouve des petites mairie à qui je fais croire que je vais leurs construire une mini maison de retraite pour le maintien de la population dans la commune. Je dis qu'il faudra que les mairie signent un bail de 18 ans, c'est à dire que les mairies s'engagent à payer les loyers de toutes les villas pendant 18 ans avec tacite reconduction.
Ce qui n'est pas dit c'est que les taux de remplissage ne sont pas garantis et que louer des apparts pour des remplaçants 600€ par mois pour travailler 6,5 jours par mois n'est pas possible. C'est là que les déficits commencent.
Les mairies à leurs tours font la même choses avec les accueillants, elles louent les villas à des accueillants à des prix comprenant l'eau et l’électricité avec impossibilité de vérifier sa consommation puisque qu'il n'y a pas de compteurs à leurs nom et je trouve que c'est à la limite de la légalité.
Les mairies ou groupement de communes ne trouvent pas d'accueillis et de remplaçants or c'est ce qui devait distinguer ce statut de salarié. Au jour d'aujourd'hui, le promoteur immobilier a fait son beurre sans mettre une bille, les mairies accumulent les déficits et se perfectionnent dans la mauvaise foi et les coups tordus à l'égard des accueillants (la fin justifie les moyens, la fin étant de trouver une solution pour freiner ce déficit qui s'accroit, les moyens étant d'exploiter, harceler, bafouer les règles de droits du travail les plus élémentaires et avoir des attitudes quasi-féoadales).
Aux villas EDENIALES OU "ENFERIALES" règnent les dépression, les démissions, les licenciements quant on pose trop de questions et qu'on refuse les abus de pouvoir. Ceux qui ont démissionné sont tous heureux aujourd'hui. Pour finir je dirais que les EDENIALES essaient de faire du turn over pour continuer à louer leurs villas mais c'est très mauvais pour les personnes accueillies, mais ça, ils s'en fichent, il faut louer, louer, louer.

famil3 - 18/04/13 11:15 - Re: Recruter des accueillants familiaux salariés

Alors chez nous ils sont pas si bête que ça the finger smiley ils vont jusqu'à pousser la bêtise à faire payer un loyer à la remplaçante lorsqu'elle nous remplace !!!
pas folle la bête!!!
Du coup si la remplaçante vient pour une semaine pour un seul accueilli elle est payée une misère et en plus elle paie un loyer sur son temps de présence...
Question factures edf et eau, tout est à notre nom, la mairie s'est déchargée de tout.
Ils nous ont mis soit disant un chauffage économique qui consomme quand même près de 1500€ pour 4 mois de conso sans compter l'abonnement à 45€/mois car gros compteur.
Je rejoins totalement ce que tu explique, ici on a du mal à avoir des remplaçantes surtout qu'ils leurs font signer des contrats en CDI !!!
la pauvre remplaçante ne peut pas faire de remplacements ailleurs car elle s'engage avec le groupement de commune.
Et pareil, comme tu le dis, nous sommes salariés oui
sauf que lorsque nous n'avons plus d'accueillis c'est à nous de chercher ce n'est pas normal.
Et comme tu le dis aussi, je pense que les personnes qui sont sortis de ce projet vivent mieux en étant familles d'accueil indépendantes
de notre côté nous faisons tout notre possible pour rejoindre les indépendantes aussi et vivre enfin heureux et sortir de ce gouffre.
Nous compatissons avec les personnes qui comme nous sont salariés, courage!
Et ceux qui souhaitent sauter le pas pour se lancer, ne devenez pas salariés !

famil3 - 22/04/13 13:07 - Recruter des accueillants familiaux salariés confused smiley

Bonjour à tous et à toutes

Je viens témoigner un peu des soucis de notre quotidien depuis que nous sommes salariés d'un groupement en tant que famille d'accueil.

Tout à commencé par un recrutement par Pôle Emploi, nous avons eu des test psychologiques, ensuite différents entretiens tout cela pour aujourd'hui en arriver à ça...!
Lorsque nous avons un recrutement qui dure 6 mois entre les différents test psy et autres entretiens + une formation on y crois, enfin on essais d'y croire, on se dit qu'avec tout se temps passé à recruter ce projet doit être sérieux ! Surtout lorsque nous avons 4 test psychologique, c'est un peu pousser je trouve.

Aujourd'hui nous avons tout quittés, notre famille, notre maison, nos amis, nos emplois pour un emploi qui finalement est précaire.

Un fameux contrat en CDI par un groupement de commune, tout à l'air bouclé, on nous l'affirme on nous rassure malgré nos multiples questions, nos différentes peurs que ce projet un jour se casse la figure.
Nous avons étudiés, fait des recherches sur les structures qui comme la notre se sont trouvés dans un gouffre incroyable, malgré nos peurs et nos questions, le groupement nous affirmait que ce projet était bien bouclé, qu'ils avaient pensés à tout.

Ce fameux CDI avec maison d'accueil, appartement de fonction et studio pour la remplaçante, tout clé en main avec la sûreté d'un emploi dans la fonction publique en tant qu'agent territorial non titulaire.
107 jours de "repos" annuels, 56h de travail par semaine, une allocation chômage en cas de perte d'un accueilli... tout y était alléchant comment ne pas résister.

Mais quelle est la différence entre salarié et gré à gré ? aucune !!!!!!!! angry smiley

Nous avons bien un CDI avec le groupement directement, mais les contrats d'accueil se font entre l'accueilli et le groupement, donc pas d'accueilli = pas de chômage puisque notre contrat n'est pas direct, ce n'est pas l'accueilli qui nous emploi, donc pas de petite feuille jaune à présenter à pôle emploi qui nous permets de nous inscrire et prétendre à quelque chose !

56h de travail par semaine ???? le rêve éveillé ou ils ont oubliés un chiffre je pense : nous bossons toute la journée sans interruption aucune ! sad smiley

107 jours de repos par an ?
alors nous percevons comme les accueillants de gré à gré une "prime de congé" de 10% de notre salaire pour compenser sauf que selon les lois, il est bien stipulé que ces 10% sont pour l'équivalent de 5 semaines de congés payés : donc étant donné que l'employeur n'a rien spécifié il devrait nous payer nos repos si ceux-ci dépassent les 5 semaines de la légalité, ça ce n'est pas prévu non plus

La remplaçante, lorsqu'elle vient, paie son logement ainsi qu'un "panier repas" : est-ce normal ?
à ce jour nous n'avons qu'une remplaçante pour plusieurs maisons mais jusqu'à quand ?

eye popping smiley Lorsque nous n'avons pas d'accueillis nous sommes obligés de chercher par notre propres moyens, le groupement attend que ça vienne tout seul...

Moi je dis, comment des maires qui sont quand même ou du moins doivent être un minimum sensés dans leurs tête pour être maire, comment ont-ils pu se faire berner sans se renseigner avant ?

Nous avons un couteau sous la gorge aujourd'hui avec une incertitude totale en l'avenir !
Amicalement vôtre

chrisvy - 23/04/13 11:08 - Re: Recruter des accueillants familiaux salariés confused smiley

Bonjour,
je suis accueillante familiale dans une ex maison de "villa family". Je n'est jamais travaillé avec cette société de gestion, mais l'accueillante que j'ai remplacée, oui. Elle a arrêté juste avant que tout se casse la figure, j'ai donc pris la suite et traite aujourd'hui directement avec les propriétaires qui sont ravis d'avoir des loyers régulièrement.
Comme vous nous sommes 2 familles dans une grande maison avec nos appartements au dessus et un petit appartement pour notre remplaçant qui loge sur place, super pratique pour des remplacements de dernière minute et les temps de repos nécessaires quand on accueillent des personnes Alzheimer.
Juste une petite précision nous sommes salarié par nos accueillis (de gré à gré) mais n'avons pas le droit au chômage quand l'un d'entre eux nous quitte, et nous devons nous aussi chercher nos pensionnaires.
L'accueil familial est une grande et belle aventure, avec quelques désagréments mais comme dans tout travail, si les conditions sont toutes respectées.
Je vous souhaite bon courage pour la suite.
Cordialement.

famil3 - 23/04/13 18:28 - Re: Recruter des accueillants familiaux salariés confused smiley

tu es bien tombée, votre groupement a l'air d'avoir compris le bon système et c'est mieux des laisser les accueillantes en gré à gré finalement, ils ont eu raison d'adapter cette méthode.

notre système est différent, la remplaçante ne vit pas avec nous.
nous sommes plusieurs maisons mais indépendantes les unes aux autres
la remplaçante tourne un peu sur toutes les maisons mais elle n'a pas vraiment de vie de famille puisqu'elle n'est pas beaucoup chez elle finalement.

et nous sommes employés donc salariés donc ce n'est normalement pas à nous de chercher des accueillis mais.... pas le choix : nous n'avons personnes à accueillir ! eye rolling smiley

famil3 - 22/07/13 17:52 - Re: Recruter des accueillants familiaux salariés confused smiley

Bonjour,

J'ai une question, je suis accueillante salariée, je n'ai plus d'accueillis et le groupement qui m'emploi me donne une compensation pendant 4 mois et ensuite si je n'ai pas d'accueillis je serai licenciée

Aujourd'hui le groupement me demande de rembourser une partie de ce qui m'a été versé car c'est moi qui avait rompu le contrat avec une des accueillies ils estiment donc qu'ils n'avaient pas à me verser de compensation
sauf que cette accueillie à faire une crise de démence et avait été emmenée aux urgences et c'est suite à cet évènement que j'ai rompu le contrat. Elle avait des hallucinations grave elle disait qu'il y avait de l'essence par terre et que j'allais mettre le feu à la maison, elle voulait me jeter son déambulateur dans la figure, j'ai même été obligé d'appeler le Maire pour m'aider le temps que les secours arrivent
est-ce qu'il n'y a pas une close légitime pour ce genre de cas?

Merci à vous de votre aide

ADMR12 - 28/08/13 17:27 - Recruter des accueillants familiaux salariés confused smiley

L’accueil familial regroupé de Sénergues comprend deux pavillons mitoyens permettant de loger chacun : 3 personnes âgées et une famille d’accueil.
Nous recherchons un accueillant familial dont le rôle sera d’accompagner ces personnes et de veiller sur elles au quotidien en :
• les aidant à préserver ou à retrouver le maximum de leur autonomie,
• les aidant à maintenir et développer leurs activités, leur vie sociale…
• assurant la logistique : entretien ménager, entretien du linge et confection des repas...

Pour cela, l'accueillant logera dans un appartement (T4) privé à l’étage au-dessous de l’étage de vie des personnes accueillies. Ce logement a un accès privé, distinct de l’entrée des personnes accueillies, permettant plus de liberté pour la famille et lors des repos / congés. Le bâtiment de l'accueil familial est une construction neuve, achevée cet été. 2 accueillantes familiales sont d'ores et déjà en cours d'installation pour débuter l'activité dès que possible, après leur formation initiale programmée en septembre.

Pour cette mission, l'accueillant que nous recherchons ne sera donc pas embauché par les personnes accueillies directement, mais par une association "La Maison de l'Ambroisie" située à Sénergues (12320), dans l'Aveyron. Ce nouveau statut d'accueillant familial "salarié" permet de bénéficier des conditions protectrices du salariat et d’être assuré de la continuité de l’accueil pendant vos absences (repos hebdo et congés). Un logement spécifique a été prévu pour l'accueillant remplaçant.

Savoir-être indispensables :
• Bon contact relationnel (écoute, empathie, bienveillance, convivialité…)
• Grande disponibilité,
• Bonnes capacités d’adaptation,
• Autonomie (un accueillant travaille seul même s’il bénéficie d’un soutien important de l’association qui l’emploie)
• Respect et considération des personnes accueillies

Pour en savoir plus, voir [www.travail-emploi.com] ; si cette offre d'emploi vous intéresse, merci d'envoyer une lettre de motivation et un curriculum vitae à :
Association « La Maison de l’Ambroisie » - 12320 SENERGUES
Claudine FALCO, Présidente - falco.claudine(arobase)orange.fr

soso - 24/09/14 14:32 - Recruter des accueillants familiaux salariés confused smiley

Bonjour,
Je souhaiterais avoir un retour sur l'expérience d'accueillants familiaux salariés d'une institution (établissement accueillant des personnes porteur d'un handicap).
Comment se passent les entretiens pour être employé par l'institution ?
comment les relations entre la personne accueillie, sa famille, l'établissement (éducateurs, psychologue etc.) et l'accueillant se mettent en place (communication, réunion, réajustement etc...) ?
quelles sont les difficultés rencontrées par la personne accueillie, sa famille et l'accueillant ?
Merci pour vos témoignages, je souhaite découvrir l'accueil familial et en faire mon métier mais passer par une institution me semble plus encadré (contrat, salaire, communication permettant l'intervention d'un tiers en cas de difficulté etc. )

FRANDES - 05/01/16 17:50 - Recruter des accueillants familiaux salariés confused smiley

Où en est, début 2016, la situation des EDENIALES à Ste-Juliette (82), rebaptisées récemment QUERCY SENIORS ?

Max - 29/11/17 15:50 - Recruter des accueillants familiaux salariés confused smiley

Bonjour ,
J'aimerai savoir si il est normal qu'une remplaçante paye pour sa chambre chez l’accueillante principale; sachant que dans ce cas c'est un genre de groupement qui gère tout et que c'est ce groupement qui a réclamé à la remplaçante de payer pour sa chambre (chez l’accueillante qui paye son loyer, donc 2 loyer pour la même maison),
Si vous avez des textes de loi qui parlent de cela j'aimerai connaitre les articles à lires svp.

Sema - 01/12/17 10:40 - Re: Recruter des accueillants familiaux salariés confused smiley

Bonjour Max

A ma connaissance, il n'y a aucun texte de loi qui stipule cette condition.
Sur une période au-delà de 48 heures, un avenant au contrat doit être établi (voir réglementation de l'accueil familial). La remplaçante est rémunérée par la personne accueillie. L'accueillant ne perçoit pas son salaire puisqu'il souhaite l'intervention d'une remplaçante pendant son absence, avec bien évidemment une pièce à sa disposition pour dormir ! C'est juste une question de bon sens.
Ce regroupement dont vous parlez fait-il partie des services de votre CD ? Quelles sont leurs raisons pour imposer le paiement d'un loyer aux remplaçants? Je vous invite à le leur demander, en stipulant que le contrat ou l'avenant au contrat est signé par les 2 parties, et non avec eux ! Et que les conditions de l'accueil doivent être respectées.
Chacun fait sa sauce ! C'est assez aberrant !
A bientôt
Sema

mike - 01/12/17 19:05 - Re: Recruter des accueillants familiaux salariés confused smiley

Bonjour Max,

Si vous faites référence à un groupement (personne morale) qui emploi des accueillants, les accueillants comme les remplaçantes sont des salariés du groupement. Quand vous êtes employé, même si votre employeur vous propose un logement de fonction, vous devez payer un loyer. Cette condition doit être précisée dans le contrat de travail.
Dans le cadre du salariat des accueillants, généralement, l'accueillant, sa remplaçante et les personnes accueillies versent un loyer à l'employeur. C'est pour ça que les maisons sont construites !!!
Ce n'est pas forcement aberrant, dans le cadre du salariat ... faut s'y attendre !!!
Cordialement
Belén Alonso

karine - 02/12/17 15:52 - Re: Recruter des accueillants familiaux salariés confused smiley

Ben si l'acceuillante familiale principale paye dejà le loyer pour cette chambre, évidemment ce n'est pas normal.

Je serai étonnée que ce regroupement trouve des accueillantes familiales remplaçantes qui acceptent qu'on leur enlève de leur rémuneration le loyer de leur chambre....
A moins que ce soit un logement de fonction à l'année ?

Karine

Intervenir dans cette discussion

IMPORTANT : Si votre message est sans rapport avec ce sujet (Recruter des accueillants familiaux salariés :S), recherchez le sujet adéquat ou proposez un nouveau sujet.

Votre nom: 
Votre adresse électronique: 
Sujet: 
Mesure anti-SPAM :
Résoudre la question mathématique et saisir la réponse dans le champ ci-dessous. Cette mesure sert à bloquer les robots informatiques qui tentent de polluer ce site.
Question : que font 21 plus 16?
Votre message restera caché jusqu'à ce qu'il soit approuvé par un modérateur, s'il est en rapport direct avec l'accueil familial d'adultes handicapés et de personnes âgées. Sinon, il sera supprimé.