Forum Accueil familial social

Réservé aux échanges sur l'accueil familial de personnes handicapées adultes (de 18 à 60 ans) ou âgées de plus de 60 ans, dans le cadre d'agréments délivrés par les Conseils Généraux.

Avant de poster une question ou de créer un nouveau sujet, vérifiez si votre question - et ses réponses - ne s'y trouvent pas déjà, en utilisant le bouton rechercher. Il vaut mieux développer les sujets existants plutôt que de multiplier les discussions sur le même thème. Merci d'avance !

Aller à :

Aller à une discussion :

  • Page précédente
  • Suivant

Forum > Faire travailler les personnes accueillies


Véronique - 14/12/02 11:42 - Faire travailler les personnes accueillies

Mon fils souffre de de dépression chronique et de troubles de l'humeur. Il doit faire un séjour d'essai dans une famille d'accueil, (agriculteurs), à partir de janvier 2003.
Il aimerait les aider, mais j'ai appris qu'il n'avait pas le droit d'être rémunéré pour un travail au sein de cette famille.
Pouvez vous me dire si cela est vrai ?
Je trouve cela dommage car mon fils ne va pas comprendre pourquoi.
Merci de me donner votre avis.

Stéphanie - 14/12/02 15:39 - Re: Travailler en famille d'accueil

Bonjour Véronique
Mieux vaut éviter toute confusion :
- l'accueillant (rétribué par l'accueilli) apporte le gîte, le couvert, la sécurité, l'accompagnement
- il n'est pas souhaitable que l'accueilli soit, simultanément, employeur et salarié de l'accueillant
Votre fils peut parfaitement donner un coup de main à sa famille d'accueil, le cas échéant en contrepartie de frais d'accueil réduits ou d'un peu d'argent de poche
Mais s'il veut réellement "gagner sa vie", il vaut mieux qu'il trouve un véritable emploi à proximité (dans une entreprise locale, un CAT...)
Cordialement,
Stéphanie

Arlette HAYE - 20/02/03 15:03 - Travailler en famille d'accueil

Bonjour,

Dans ce cas il faudrait choisir le travail à la ferme.
Dans les familles d'accueil, pour ma part ça n'est pas rémunéré comme ça devrait l'être, alors aller leur demander une rémunération c'est un peu fort.

Arlette

mireille - 09/03/03 13:07 - Re: Travailler en famille d'accueil

votre fils devrait faire cette journee d'essai, cela pourrait lui apporter quelque chose, connaissance de ce monde agricole, contact avec les animaux, vie dans le monde agricole, contact avec ces gens braves. Après la famille en lui faisant découvrir cela peut éveiller un interet, et peut lui apporter un certain équilibre. S'il se plait dans cette structure il pourra par la suite travailler et toucher un peu quelque chose si l'agriculteur est d'accord.
Il n'y a pas que l'argent. l'agriculteur peut lui donner des oeufs qu'il aura ramassés, ou du lait de vache, ou fromage, ou autre. A vous de lui montrer également que des choses simples peuvent lui apporter des satisfactions personnels.

Constance - 24/03/09 16:56 - Faire travailler la personne accueillie

bonjour,

voilà, je suis AF et mon mari est agriculteur. J'accueille un homme de 50 ans qui a besoin de se dépenser physiquement. Nous nous posons la question de savoir jusqu'où il est autorisé de faire travailler un accueilli.
Exemple: il adore ramasser les betteraves. Evidemment c'est très pratique pour mon mari d'avoir cette main d'oeuvre. Mais ne peut-on pas nous reprocher de l'exploiter??
d'un autre côté, lorsque ce monsieur est inactif, il tourne en rond; il est demandeur d'occupations en extérieur...

vos avis nous seraient précieux.
merci
Constance

vale - 25/03/09 15:31 - Re: Faire travailler la personne accueillie

Bonjour Constance,
J'ai été dans le même cas que vous et, si se monsieur a envi et besoin d'être occupé il n'y a pas de raison qu'on vous accuse de l'exploiter d'autant plus que les personnes qui l'ont placé chez vous doivent bien connaitre son tempérament.
On m'a placé en remplacement pendant 6 mois un monsieur qui aimait la terre et ne pouvait pas rester sans rien faire plus d'une heure, nous avions un jardin de 2000 M² et il était toujours dessus à faire le jardin et il était ts content de nous ramener salades, tomates, fraises etc... ainsi que quelque travaux à la maison ( ponçage, peinture, fabrication d'étagère etc...)
Par contre de nous même et pour le remercier nous lui achetions quelques friandises, vêtements et comme il fumait on lui achetait ses 2 paquets de clops par semaine etc... n'ayant que 60 € d'argent de poche il était ts content. Nous l'aurions bien gardé mais l'hiver, impossible de lui trouver une occupation alors il a été placé définitivement dans une famille d'éleveur et il est très heureux !!! et il le rémunère de la même façon que je le faisais.
Donc n'ayez crainte si ts est clair et bien expliqué des le départ, en lui expliquant qu'il n'est obligé de rien, il n'y a pas de raison de vous en faire et ts ce passera bien

Constance - 26/03/09 15:20 - Re: Faire travailler la personne accueillie

je vous remercie Vale pour votre réponse.
Lorsque vous dites que tout doit être clair dès le début, je pense que ça inclut aussi bien le tuteur que le service chargé du suivi?
j'ai eu vent d'un agriculteur accueillant un adulte handicapé et l'ayant exploité; cet agriculteur a fini au tribunal. Evidemment "les exploiteurs" existent tandis que là, nous serions dans de l'occupationnel sans aucune obligation...
bonne journée
Constance

jehl denis - 13/09/13 20:12 - Travailler en famille d'accueil

bonsoir
une personne acceuillie peut elle faire les vendanges, ou autres petits boulots en sachant que pour l'instant elle n'a qu'une carte de personne handicapée a 80%

Dominique Log.Ind.18 - 16/09/13 10:23 - Re: Travailler en famille d'accueil

Bonjour jehl denis,
Selon moi et sans garantie, cela serait peut-être possible, aux conditions :
1) que la personne accueillie n'ait pas atteint l'âge de la retraite
2) que vous ayez une autorisation médicale spécifiant les tâches que peut accomplir cette personne ainsi que les conditions d'aménagement nécessaires des postes de travail et les tâches ou postures qu'elle ne peut pas et ne doit pas accomplir,
3) l'autorisation du service qui lui verse ses allocations et le nombre d'heures maximum d'activité par mois, si elle est autorisée à travailler,
4) la déclarer et la rémunérer,
5) si elle est sous tutelle, avoir l'accord du tuteur/trice.
De toute façon, il faut que vous posiez la question à la personne qui assure votre suivi de famille d'accueil.
Cordialement. Dominique

Makis - 17/09/13 19:01 - Re: Travailler en famille d'accueil

Bonjour,

Dominique écrit concernant la personne accueillie : "4. la déclarer et la rémunérer".
Ce serait une drôle de situation si l'accueillant, employé par la personne accueillie dans le cadre de l'accueil familial, emploie à son tour la personne accueillie dans le cadre des vendanges...
Bien difficile dans ce cas de prétendre à un quelconque lien de subordination accueilli-accueillant pour obtenir un vrai contrat de travail en accueil familial.

Cordialement, Makis

Dominique Log.Ind.18 - 18/09/13 09:15 - Re: Travailler en famille d'accueil

Bonjour Makis,

Tout à fait d'accord avec toi.
La réponse apportée par Stéphanie le 14/12/02 serait plus conforme à la situation, si personnellement, je ne me méfiais pas de la manière dont peut être apprécié les termes "donner un coup de main" (surtout pour des vendanges) et que pour moi "déduire des frais d'accueil" revient à rémunérer l'accueillant.

Il serait tout bonnement plus judicieux de ne pas mélanger les genres.
Un accueillant n'a pas vocation à devenir employeur (même à temps partiel) de son accueilli. Je pense que le/la représentant(e) du Conseil Général sera à même d'expliquer plus précisément à cette famille accueillante les fondements du concept de la Famille d'Accueil.
Cordialement. Dominique

jehl denis - 19/09/13 21:33 - Re: Travailler en famille d'accueil

J'ai du me faire mal comprendre :
la personne accueillie peut elle aller travailler à l'extérieur de la famille d’accueil, vendange et autres petits boulots, en sachant que cette personne a des capacités, est demandeuse et n'a pas pour l'instant la reconnaissance de travailleur handicapé ?
merci

Karole - 20/09/13 09:07 - Re: Travailler en famille d'accueil

Oui, effectivement, nous n'avions pas compris....
Il me semble qu'il n'y a rien qui empêche un accueilli d'aller travailler à l'extérieur. Vous pouvez vous rapprocher de la personne qui vous suit vous et votre accueilli dans le cadre de votre accueil, en général, quand j'ai des questions de ce genre, je m'appuie totalement sur elle. Forcément, les aides qui lui sont accordées seront recalculées en fonction de ses revenus.
Il y a bien des accueillis qui travaillent en ESAT, donc pourquoi pas....

Etienne - 13/11/17 09:25 - Re: Faire travailler les personnes accueillies

Bonjour,

A noter, une initiative peu ordinaire, récemment relayée par la presse écrite et le JT de France 3 :
"Je souhaitais proposer aux personnes qu’on accueille à la maison un travail, non pas en ESAT mais en milieu ordinaire."
A Neuvéglise, Olivier Kornprobst, accueillant familial adhérent de Famidac, a ouvert un bar-restaurant où il emploie ses résidents.
Pour en savoir plus, cliquez ici !

A suivre...
Famidaquement, Etienne

marlène - 13/11/17 10:53 - Re: Faire travailler les personnes accueillies

Bonjour à tous,
Et grand bravo à Olivier !!! smileys with beer
Il est vrai que, souvent, nos accueillis nous demandent la possibilité de retourner vers le travail.
Leur envie est grande de se sentir utile, valorisé par un retour vers cet univers perdu.
Et notre société leur renvoie bien que le sentiment d'utilité passe par la valeur travail...
Mais les possibilités de répondre à leurs attentes sont microscopiques au vu de leurs capacités, du manque d'ouverture du monde du travail et du peu de structures conçues pour. En plus de tous les autres obstacles....
L'expérience d'Olivier lui permet de sauter ce pas (magnifique). Encore bravo !
Pour ma part, je réfléchis toujours à un projet de bénévolat enthousiasmant pour eux, valorisant et ouvert sur les autres. Je ne désespère pas de me réveiller un jour avec une idée de génie confused smiley
Qu'il est bon de voir des initiatives comme celle-là !! smiling smiley
Marlène

Sema - 13/11/17 11:52 - Re: Faire travailler les personnes accueillies

Bravo Olivier !
Les compétences cumulées amènent bien vers des innovations, des créations de projet géniales !
Notre chère société devrait être plus attentive à ces personnes qui OSENT ! Dans le respect et la bienveillance à ceux et à celles qui n'ont pas toujours leur place dans notre environnement ! Hélas !
Merci Oliver de nous faire partager cette richesse !
Oui Marlène complètement d'accord !
A bientôt
Sema

olivier - 13/11/17 22:14 - Re: Faire travailler les personnes accueillies

Merci à vous deux pour cette réaction à chaud,

Le projet n'est qu'en phase de rôdage, monter une entreprise de restauration dans un petit village n'est pas gagnée et nous sommes encore en observation quant à ses capacités à durer (l'hiver est long dans le Cantal!). Mais ça plus ça, plus... devrait nous permettre d'étendre nos activités au delà de la seule activité resto.

Marlène, tu parles d'un projet de bénévolat enthousiasment, je te souhaite bon courage dans tes recherches. Si ce n'est déjà fait et si je peux me permettre, leur as-tu demandé ce qu'ils souhaiteraient faire? Leurs idées sont bien souvent très logiques (et certainement plus que les nôtres) et leur parole est toujours intéressante.

Si pour monter mon entreprise, je n'ai pu solliciter les personnes que j'accueille, la partie administrative et le casse-tête juridique les auraient perdu je pense, dans l'activité quotidienne, je leur laisse toute liberté à l'initiative. Si vous avez du temps, allez fouiner du côté des grands paroliers de la Valorisation des rôles sociaux, les idées sont très intéressantes...

Bien à vous.
Olivier

Sema - 15/11/17 13:32 - Re: Faire travailler les personnes accueillies

Bonjour Olivier,

J'ai pris le temps de lire le thème "valorisation des rôles sociaux". Et forcément ça interpelle ! En tant que personne, puis en tant qu'accueillante familiale, accompagnante constante, partageant la vie d'une autre personne avec ses capacités et ses incapacités.
Il me semble que ce serait bien de mettre cette conception sur notre site Famidac, au vu de tous.
Tous nos partenaires, (faisant partie d'un groupe, donc de notre société), sont bien sûr concernés. Et je pense tout particulièrement aux professionnels de la santé, certains organismes tutélaires.
Je dirais même que les Accueillants Familiaux devraient se nourrir, intellectuellement, philosophiquement, un peu plus chaque jour. Cette nourriture nous apporte l'ouverture, la réflexion, la simplicité dans la relation humaine.
Voilà c'était juste mon petit retour "humaniste"!
Merci Olivier en tout cas de nous faire partager tes connaissances.
Bonne continuation
A bientôt
Sema

Intervenir dans cette discussion

IMPORTANT : Si votre message est sans rapport avec ce sujet (Faire travailler les personnes accueillies), recherchez le sujet adéquat ou proposez un nouveau sujet.

Votre nom: 
Votre adresse électronique: 
Sujet: 
Mesure anti-SPAM :
Résoudre la question mathématique et saisir la réponse dans le champ ci-dessous. Cette mesure sert à bloquer les robots informatiques qui tentent de polluer ce site.
Question : que font 1 plus 18?
Votre message restera caché jusqu'à ce qu'il soit approuvé par un modérateur, s'il est en rapport direct avec l'accueil familial d'adultes handicapés et de personnes âgées. Sinon, il sera supprimé.