Forum Accueil familial social

Réservé aux échanges sur l'accueil familial de personnes handicapées adultes (de 18 à 60 ans) ou âgées de plus de 60 ans, dans le cadre d'agréments délivrés par les Conseils Généraux.

Avant de poster une question ou de créer un nouveau sujet, vérifiez si votre question - et ses réponses - ne s'y trouvent pas déjà, en utilisant le bouton rechercher. Il vaut mieux développer les sujets existants plutôt que de multiplier les discussions sur le même thème. Merci d'avance !

Aller à :

Aller à une discussion :

  • Page précédente
  • Suivant

Forum > Projet de vie et projet d’accueil personnalisé


Annette 24. - 06/09/07 10:54 - Projet de vie et projet d’accueil personnalisé

Bonjour à tous,
Lors de notre dernière séance de formation, il a été question d'élaborer un projet de vie et de soins qui sera maintenant conseillé pour chaque demande d'extension ou chaque demande d'agrément.
Ce projet de vie et de soins (dont nous n'avions jamais entendu parlé), revient dans " les journées d'étude de l' IFREP" dont Étienne nous fait part.
D'après notre formatrice, il sera bientôt obligatoire.
Le projet de vie en qualité de famille d'accueil a une orientation d'accompagnement dans le respect des rythmes, de la culture et des valeurs de la personne.....
Quelqu'un peut il me renseigner concernant sa rédaction, sachant qu'il faut y inclure certains mots obligatoires comme: tolérance, respect, valeurs, patience, d'honnêteté, compassion et écoute..
Bonne journée et merci.
Annette

Notes de Famidac : Un projet de vie s’établit normalement avec la personne accueillie, son représentant légal et l'ensemble des personnes qui la prennent en charge.

Mise à jour, Juin 2016 : La loi n°2015-1776 du 28 décembre 2015 a complété l'Article L442-1 du CASF, en y ajoutant
"Ce contrat prévoit un projet d’accueil personnalisé au regard des besoins de la personne accueillie."
La trame de ce "projet d’accueil personnalisé", en attente de la publication du décret correspondant, est actuellement en cours de négociation et de rédaction.

Objectifs :
- Répertorier les besoins, les attentes, les aspirations de la personne accueillie et les réponses que l’accueillant peut y apporter dans le cadre du projet d’accueil
- Réfléchir à l’articulation entre le projet d’accueil et le contrat d’accueil
- Réfléchir aux modalités d’appropriation de l’outil par les accueillants familiaux et les personnes accueillies
- Proposer une trame de projet d’accueil personnalisé à joindre au contrat d’accueil

> voir notre article Projet de vie et projet d’accueil personnalisé

MF57 - 18/09/07 19:10 - Re: Projet de vie

Bonjour Annette

Ce "projet de vie" étant à l'ordre du jour, semble t'il, j'ai voulu prendre le temps de la réflexion et de recherches pour y répondre. Ma réponse sera sans doute un peu longue mais ce que j'en pense :

"La loi du 11 février 2005 met en place la Prestation de compensation du handicap (PCH) qui englobe des aides de toute nature, déterminées en fonction des besoins et du « projet de vie » de la personne handicapée, et attribuée sans condition de ressources."
Le projet de vie est une contribution de la personne handicapée, ou de son représentant légal, à la définition de ses besoins. Il peut être défini par écrit, dans un document confidentiel, qui présente notamment ses besoins, ses souhaits et ses aspirations. La personne handicapée est libre de ne pas le faire.
L’équipe des Maisons départementales des personnes handicapées peut, si la personne le souhaite, apporter une aide à la formulation de ce projet de vie"

Voilà donc l'origine de ce projet de vie qui s'installe et nous arrive.
Au départ donc, c'est la personne (dans notre cas : l' accueilli) qui arrête son projet de vie..

Ce qui nous est demandé et repris sur les contrats :
L’accueillant familial s’efforce d’aider l’accueilli :
* à retrouver, préserver ou développer son autonomie ; * à réaliser son projet de vie ; * à maintenir et développer ses activités sociales.

A celà et c'est bien normal, s'ajoutent les occupations plus terre à terre qui sont : la tenue de la maison, la confection des repas, l'entretien du linge, la distribution des médicaments, toilette / habillage pour certains, les visites extérieures ou à domicile des différents intervenants, infirmières, AS, éventuelles activités CMP, sorties et distractions, loisirs, jeux de société, emplettes et lèche-vitrine, écoutes attentives lors de coups de blues et période de crise, visite des familles, rendez vous chez le psychiatre et suivi / compte rendu de ce qui fait la vie de nos accueillis auprès des services de...suivi.

Pour bien comprendre et poser les problèmes, je prends des exemples :
(je parle ici de ce que nous connaissons : l’accueil des handicapés mentaux)

Maintenir et développer ses activités sociales :
là, cà se corse mais c'est jouable, approche prudente d'une médiathèque et inscription, accompagnement pour se retrouver dans le dédale des produits présentés et comprendre le mécanisme parfois compliqué d'inscription et d'emprunts, servir d'interprète/intermédiaire pour que ce soit un plaisir et non une difficulté supplémentaire avant que...d'abandonner ou de passer à autre chose.

Arriver au bout de plusieurs mois à ce que notre accueillie puisse oser sortir seule, se promener, rencontrer d'autres personnes et au final, régulièrement se rende au "centre ville", entre dans un magasin, un café pour prendre une boisson et passer un moment agréable et détendu. Faire en sorte, qu'elle soit acceptée et que l'on ne lui pose des questions gênantes (cà c 'est plus dur)

Renouer des liens familiaux cordiaux même épisodiques pour ne pas être tout à fait abandonnée et y prendre plaisir en ayant éliminer (ou presque) toutes les tensions anciennes

C'est déjà un projet de vie.

Si projet de vie il y a à définir, c'est bien aux personnes intéressées à le définir.
Sur quoi , pourrions nous, dès le départ de l'accueil, sans rien connaître des goûts, des désirs, des possibilités de cette personne, nous reposer pour les lister ?
Elles mêmes, sortant d’un long séjour psychiatrique sont incapables d’envisager quoique ce soit.

à moins qu'ils ne souhaitent que l'on couche sur papier, un projet de vie prêt à consommer, avec mots choisis, pour faire joli et répondre ainsi à une directive de plus pour le plaisir de...diriger. Auquel cas, je suggère que nous élaborions un beau projet bien sous tous rapports et que nous le recopions toutes et tous, adpatable à tous.

Je suis, nous sommes, j'en suis convaincue, plein de bonnes volontés pour que ce projet de vie aboutisse.

Je proposerais bien un partage équitable des choses : garantir le bien être physique et psychique des personnes qui nous sont confiées, leur permettre de retrouver un peu de confiance, d'énergie pour entreprendre.
Et pour entreprendre : en avoir les possibilités, suivi psychiatrique réel, thérapeutes auprès d’un CMP par exemple : beaucoup plus difficile : ce n’est qu’à force d’insistance que quelque chose peut se mettre en place, en moyenne 6 mois se sont écoulés. Manque de places, manque de moyens, manques divers et variés institutionnels que l’on connait.

Peut être que nos pensionnaires aimeraient intégrer une association, faire de la peinture, du sport, avoir des activités extérieures ?
Se posent alors
- le problème du transport (que nous ne pouvons pas toujours assumer, 3 pensionnaires et aucun ne pouvant rester seul, forcément ça limite)
- le problème financier également, budget restreint, 20 euros d’argent de poche qui partent bien souvent en fumée, ne laissent pas souvent la possibilité de faire autre chose. Il faut compter et leur faire économiser pour prévoir une sortie, cinéma, resto, petits plaisirs “ordinaires”.

Projet de vie ? à élaborer avec l’accueilli, l’accueillant et le service d’autonomie et les encadrants, chacun ayant sa place à part entière. Projet de vie ? lorsque l'on nous donnera l'assurance d'être épaulés, encadrés pour permettre sa réalisation.
Donnant-donnant, disait quelqu'un.

merci de votre patience, tolérance et écoute !
Marie

Annette 24. - 20/09/07 15:31 - Re: Projet de vie

Bonjour Marie,
En fait il s'agit pour nous de faire un projet de vie lorsqu'on accueille une personne âgée!
Le lèche vitrine, peinture, sport, aller prendre un café, se promener seule etc....cela ne se peut pas toujours dans ce cas.
"Projet de soin" serait plus conforme malheureusement.
Projet de bien finir sa vie avec le plus de confort, de bien être, de compréhension et de sollicitude.
Merci de votre longue réponse.
Cordialement.
Annette.

Mimi - 20/09/07 16:25 - Re: Projet de vie

Bonjour Annette et tous,

Pour une personne âgée, même invalide, le projet de vie peut aussi être, par exemple
- être déchargée de toutes les tâches quotidiennes et de tous soucis matériels
- pouvoir compter sur l'aide d'une personne dévouée en cas de problème
- se sentir protégée, dans un environnement rassurant
- avoir quelqu'un avec qui discuter en toute confiance
- partager de bons moments, tous ensemble (participer à la préparation des repas, chanter, discuter, jouer à des jeux de mémoire ou de société, regarder un bon film à la télé ou en DVD..., tout ce qu'on voudra sauf rester seul(e)s chacun dans son coin
- recevoir de temps en temps des visites de sa famille, de ses ami(e)s
- ...
En parler, l'écrire, ça ne peut pas faire de mal. Ça permet de "poser des balises" ... et de "poser ses valises !" smiling smiley
Même en fin de vie, on a droit à un projet de vie !!!

Même si c'est pour revendiquer le droit de finir sa vie au domicile de l'accueillant plutôt qu'à l'hôpital ou en établissement. Sachant que, comme pour un testament, la personne concernée doit pouvoir réviser ses choix en temps utile.

Car un projet de vie, c'est comme une photo à un instant donné ; ce n'est pas figé, ça doit pouvoir s'évaluer régulièrement et ça peut, parfois, évoluer.

En tout cas, ça a l'avantage de poser des objectifs - ou des défis - clairs à l'accueillant, qui n'est pas forcément obligé de tout accepter. Se mettre d'accord sur l'endroit où on tentera d'aller ensemble, négocier le chemin à prendre, la façon de marcher, ça fait partie de la vie. Sachant qu'à tout moment, l'un ou l'autre a le droit de dire "STOP" lorsque ça ne lui convient plus.

@+
Mimi

NB : C’est la loi de février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées qui aborde la notion d’élaboration du projet de vie. Son objectif : que la personne dépendante exprime sa propre volonté.
La rédaction du projet de vie intervient à des moments charnières de la vie et peut être amenée à évoluer en fonction de changements de situations : entrée dans l’âge adulte, perte d’un proche, évolution de la maladie, mariage… Il n’est que le reflet d’un moment de l’existence. Il peut recouvrir divers aspects de la vie, comme la vie personnelle, professionnelle ou même le parcours médical.

MF57 - 20/09/07 16:54 - Re: Projet de vie

tout à fait Annette !
chaque cas étant particulier, chaque projet l'est par conséquent.
Accompagner une personne en fin de vie est un "projet" des plus importants, dans le respect et la dignité de la personne, lui permettre de ne pas être isolée, être entendue dans ses souhaits, ses désirs, ses convictions religieuses, rassurer, répondre aux interrogations, aux peurs, accompagner enfin, aussi paisiblement que possible.

Soulager physiquement bien sûr, moralement : plus difficile.
Pour l'avoir fait à titre privé, ceux qui comme vous, le font en accueil familial, méritent toutes les considérations.thumbs up

voilà donc des premiers éléments de réponse pour l'élaboration de votre écrit !
cordialement
Marie

Annette 24. - 20/09/07 20:04 - Re: Projet de vie

thumbs up Merci beaucoup à toutes les deux de m'avoir apporter votre concours.
En fait je n'ai pas d'écrit à faire pour l'instant mais je vais en faire profiter d'autres qui vont peut être bientôt en avoir besoin.
Voila tout cela est dû à "la formation", qui complique un peu plus les choses!smiling bouncing smiley
Cordialement.
Annette

Etienne - 20/09/07 22:00 - Re: Projet de vie

Bonsoir,
Même si elles "compliquent les choses", les formations n'ont-elles pas souvent du bon ? Surtout lorsqu'elles bousculent nos habitudes, permettent de prendre du recul, nous aident à "lever le nez, à réfléchir... Et à repartir d'un meilleur pied smiling smiley
Merci Marie, merci Mimi, et vive les formations comme celle d'Annette !
Amitiés, Étienne

laurence - 22/09/07 12:37 - Re: Projet de vie

Bonjour,

A propos du "projet de vie", je voudrais savoir ce que vous en pensez, moi j'en ai entendu parler quand j'ai fait la demande de carte d'invalidité pour ma mère à la Cotorep.
Ce terme m'a choqué et vraiment déplu, après avoir rempli tout le grand questionnaire, arrive la question :
quel est le projet de vie de votre mère ? La personne qui remplissait le dossier avec moi, (un médecin de la cotorep) a tiqué aussi.
J'ai ressenti cela comme si la personne devait justifier sa vie, on va s'occuper de vous, mais bon pour la peine il faut que vous fassiez bon usage de votre vie. On a un peu l'impression de remplir une enquête de demande d'utilité public pour la construction d'un batiment par exemple.
Un peu comme si les personnes âgées ou handicapées devaient mériter le droit d'être en vie.
C'est juste mon idée, j'interprète peut-être mal, mais je trouve que le terme est mal choisi.

B Lefebvre - 09/02/09 16:46 - Re: Projet de vie

Assistante sociale dans un service d'accueil familial chargé du suivi et de l'accompagnement des accueillis ainsi que des accueillants familiaux, nous travaillons actuellement sur l'écrit du "projet de vie". Nous recherchons des infos sur des écrits similaires (je n'en trouve pas centrés sur l'accueil familial....projet d'accueil, ainsi que projet de la personne accueillie)
Vous remerciant par avance....
Béatrix

B Lefebvre - 13/02/09 14:27 - Re: Projet de vie

Bonjour à tous
En effet, le "projet de vie" fait partie.... 1-du projet de service de la plupart des services médico-sociaux... 2- La MDPH l'ayant inclut dans le dossier d'"orientation", c'est à la fois une volonté du législateur "de remettre la personne au sein du dispositif, des dispositifs", et à la fois un outil d'évaluation qui nous est de plus en plus demandé.... C'est faire à un instant T, une photographie de l'existant, de faire le point sur les carences mais aussi tous les points positifs, et de demander à la personne accueillie mais aussi à la famille d'accueil quel est son projet par rapport à l'accueil.... Les projets peuvent être à court moyen et long terme...
Nous en sommes à l'ébauche d'un document de travail. La difficulté étant que ce document ne soit pas vécu comme invasif mais comme un support à la relation et une remise en question ponctuelle (aussi des travailleurs sociaux!!...)
...... Vaste questionnement....
Béatrix

Nannou - 30/09/11 08:20 - Re: Projet de vie

bonjour,
j'aimerais connaitre les suites des ébauches de projets de vie dont vous avez parlé dans les articles sur ce sujet qui datent maintenant de plus de 2 ans.
où en êtes vous des ébauches des documents de travail de projets de vie dont parle B Lefebvre par exemple ?

Etienne - 27/12/11 11:56 - Re: Projet de vie

Bonjour Nannou,

Je ne peux pas répondre à la question que vous posez à Béatrix (B Lefebvre). Mais j'ai vu qu'en Isère, le service Accueil Familial de l'ASMI > [www.asmi.asso.fr] parle de Projet de vie dans son dernier bulletin, à >>télécharger ici<< ; extrait :

LES PROJETS DE VIE

Certains d’entre vous, accueillants et accueillis, ont déjà participé à Sassenage, pour les
uns, à La Tour du Pin, pour les autres, à des réunions d’élaboration de Projet de vie.
- De quoi s’agit il ?
- Comment cela se déroule-t- il ?
- Combien de temps faut il prévoir ?

Le Projet de vie se veut être un outil au service du suivi accompagnement des personnes
accueillies, dans l’esprit de la Loi de février 2002 : « mettre la personne accueillie au cœur
du dispositif », « la rendre actrice de son projet ». Ces orientations fondamentales ont été
ensuite renforcées et précisées dans les lois suivantes (2005), (2007, Réforme de la Protec-
tion juridique des Majeurs protégés).
Ainsi le document appelé Projet de vie, écrit en fin de séance et signé par tous les partici-
pants, rend compte du présent de la personne à travers ses activités, ses intérêts, ses rela-
tions, ses possibilités, et dit ses projets pour le futur proche ou un peu plus lointain.
Tous les partenaires présents s’engagent avec la personne dans les moyens à mettre en
œuvre pour réaliser ces projets.

1er temps : 30 à 45 minutes
La psychologue, Christine LEDOUX, rencontre la personne, seule, pour recueillir sa parole
et l’aider à préparer ce qu’elle voudra en partager.

2ème temps : environ 1 heure…parfois plus
Tous les partenaires : accueillant, binôme ASMI, tuteur, CMP, éducateur, SAVS…(selon les
cas) et chef de service ASMI échangent autour de ce que la personne accueillie choisit —
avec l’aide de la psychologue — de nous dire de ses projets, satisfactions, insatisfactions…

3ème temps : 15 à 20 minutes
Le document de synthèse des échanges et engagements est rédigé collectivement sous la
plume de la chef de service. Chacun repart avec une copie signée par tous.
Il devient une référence, un repère pour le suivi et l’accompagnement du projet de vie des
personnes accueillies.
Kathryn Lequette, Chef de Service


Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter cet organisme !
Famidaquement, Étienne

Coraaline - 31/10/12 15:18 - Projet de vie

Bonjour smiling smiley,

Pour mon rapport de stage, je dois faire un projet de vie d'une personne âgée.
J'ai déjà fait plusieurs rapports de stage quand j'étais en BEP CSS, mais dans mes rapports je ne devais pas faire de projet de vie.
Et je sais pas du tout comment faire cela... J'aimerai bien qu'on m'explique un peu près comment faire.

Merci d'avance et bonne journée smiling smiley

louvet jocelyne - 12/06/15 11:32 - Re: Projet de vie

Bonjour

Pouvez-vous m'indiquer la date et le décret précisant l'obligation de rédiger un projet de vie pour nos l'accueilli(e)s.

Quel rôle a une famille d’accueil dans ce projet de vie.
A- t-elle un rôle actif ou passif ?

Merci de votre réponse

Jocelyne

karole - 13/06/15 09:26 - Re: Projet de vie

Bonjour,
Il me semble que les services d'accompagnements qui viennent nous rencontrer tous les mois chez nous, gèrent ce projet de vie. Pour notre part, nous recevons de ce service, tous les trois, six mois un compte rendu, reprenant le projet de vie et les nouvelles directions à prendre ou de nouvelles choses à mettre en place pour que ce projet de vie soit possible.
Dans le contrat d'accueil, page 4 Article 2 : Obligations de l'accueillant familial, il est écrit : L’accueillant familial s’efforce d’aider la personne accueillie à réaliser son projet de vie et ainsi :
– à retrouver, préserver ou développer son autonomie ;
– à maintenir et développer ses activités sociale.
Voilà le rôle de l'accueillant. Il ne doit pas faire le projet de vie de ses accueillis, mais aider le service de suivi, par ses remarques, ses observations, à faire en sorte que l'accueilli puisse réussir son projet de vie.

chastang annie - 07/10/15 09:59 - Re: Projet de vie

Bonjour,
Pourriez vous me dire que signifie cette phrase ?
" la commission a souhaité que des solutions de séjours de rupture continuent a être étudiées dans le cadre du projet de vie de mr X pour préparer son avenir"
Est ce quel que chose d'obligatoire ?
Cela perturbe énormément cette personne handicapée mentale qui travaille dans la ferme.
Merci

karole - 07/10/15 10:18 - Re: Projet de vie

Bonjour,

Rien n'est jamais définitif. Il faut vous concerter avec cette "commission".
Si vous considérez que ce choix n'est pas adapté à cette personne, vous devez faire remonter votre ressenti. Si votre accueilli est en capacité de le faire, qu'il s'exprime également. Le service qui assure le suivit de votre accueilli, peut également émettre son avis.
Le projet de vie de nos accueilli doit les aider à progresser, à conserver leurs acquits, liens sociaux etc... Pas de les rendre mal à l'aise.
Ceci dit, à mon sens, les séjours de rupture doivent être vécus, comme des "vacances" pas comme une punition.
Bonne journée
Karole

Etienne - 15/07/16 09:08 - Re: Projet de vie et projet d’accueil personnalisé

Bonjour,

La DGCS a invité Famidac à rédiger, avec l’Assemblée des Départements de France, l’IFREP et plusieurs autres organismes représentant, entre autres, les personnes accueillies, la trame des futurs "projets d’accueil personnalisés" prévus par la Loi vieillissement.

Objectifs :
- Répertorier les besoins, les attentes, les aspirations de la personne accueillie et les réponses que l’accueillant peut y apporter dans le cadre du projet d’accueil
- Réfléchir à l’articulation entre le projet d’accueil et le contrat d’accueil
- Réfléchir aux modalités d’appropriation de l’outil par les accueillants familiaux et les personnes accueillies
- Proposer une trame de projet d’accueil personnalisé à joindre au contrat d’accueil.


Nous avons mis en ligne un article sur les Projets de vie et des projets d’accueil personnalisés en cours de négociation : deux futures Conseillères en Économie Sociale et Familiale s'y sont intéressés et préparent actuellement des mémoires sur ce thème

- Émilie SIMON invite les personnes accueillies et/ou les accueillants familiaux à cliquer ici pour répondre à ses questions

- Madeline Gervais pose aux accueillants une autre série de questions : cliquez ici pour lui adresser vos points de vue !!!

Émilie et Madeline se sont engagées à nous communiquer les résultats de leurs travaux, qui seront utiles aux accueillants familiaux comme à tous leurs accueillis.

smiling smiley Merci d'avance à celles et ceux qui leur répondront !
Famidaquement, Étienne

blois - 18/07/16 14:49 - Re: Projet de vie et projet d’accueil personnalisé

Bonjour,
Nous avons répondu aux deux questionnaires et lu la présentation. Mais une chose m'interpelle.
Nous n'aurions pas le droit de préparer le pilulier de nos accueillis ? Comment faites-vous tous, une infirmière vient le faire pour vous, enfin pour eux ? Ou est ce pour ce projet de vie, que cela sera mis en place ?
J'avoue ne m'être jamais posé la question sur cela, je trouvais cela normal comme lui faire à manger ou laver ses chaussettes. C'est notre job, non !
Bonne journée
Laurence

Utilisateur anonyme - 19/07/16 08:44 - Re: Projet de vie et projet d’accueil personnalisé

Bonjour Laurence,
Attention considérer que faire des piluliers est la même chose que laver les chaussettes est une erreur - voir le sujet Distribution des médicaments.
Faire des piluliers est un acte infirmier donc prudence. Demandez au cabinet d'infirmières de venir une fois par semaine.
Bonne journée

touriella - 09/11/16 12:07 - Projet de vie et projet d’accueil personnalisé

bonjour,
Je suis accueillante dans l'Aisne, qui m'envoie un dossier de projet d'admission en famille d'accueil pour une personne âgée ou handicapée qui pourrait venir à notre domicile. Qui doit le remplir ?

Sema - 09/11/16 18:34 - Re: Projet de vie et projet d’accueil personnalisé

Bonjour Touriella,

Votre message m'interpelle ! avec des questions !
"Qui" envoie un projet d'admission à un accueillant familial ? "Qui" n'est pas une structure mais une famille d'accueil !

Vous devez savoir que c'est le contrat "gré à gré" signé par vous et la personne accueillie (et/ou son représentant légal) qui représente le document officiel pour votre prochain accueil. Je vous invite à contacter le service et leur demander les raisons de remplir un tel document. Dans nos modalités d'accueil, les Accueillants ne signent pas de projet d'admission mais le contrat d'accueil.

Soyez prudente dans vos démarches.
Bonne continuation
Sema

Bernard31770 - 11/11/16 10:07 - Re: Projet de vie et projet d’accueil personnalisé

Je pense que la problématique de ce thème recouvre celle de celui qui est intitulé "rôle précis du conseil départemental".
Dans la rubrique "toujours plus", certains départements, qui ont pris l'option d'encadrer les familles d'accueil bien au delà de leurs missions légales, sont révulsés par la notion de contrat de gré à gré qui signifie clairement qu'ils n'ont pas à y mettre le nez sinon après coup pour vérifier le respect des normes légales. Ils n'ont donc pas à autoriser mais à contrôler a posteriori.
Ici, il me semble que le département de l'Aisne s'arroge même le droit de sélectionner parmi les candidats celui qui sera jugé le plus apte à décrocher le gros lot : un accueil à titre onéreux.
C'est bien entendu inadmissible. Vérifiez si cette exigence figure dans un document officiel type règlement départemental car à mon avis, il faudra le faire abroger.

Intervenir dans cette discussion

IMPORTANT : Si votre message est sans rapport avec ce sujet (Projet de vie et projet d’accueil personnalisé), recherchez le sujet adéquat ou proposez un nouveau sujet.

Votre nom: 
Votre adresse électronique: 
Sujet: 
Mesure anti-SPAM :
Résoudre la question mathématique et saisir la réponse dans le champ ci-dessous. Cette mesure sert à bloquer les robots informatiques qui tentent de polluer ce site.
Question : que font 10 plus 22?
Votre message restera caché jusqu'à ce qu'il soit approuvé par un modérateur, s'il est en rapport direct avec l'accueil familial d'adultes handicapés et de personnes âgées. Sinon, il sera supprimé.