Forum Accueil familial social

Réservé aux échanges sur l'accueil familial de personnes handicapées adultes (de 18 à 60 ans) ou âgées de plus de 60 ans, dans le cadre d'agréments délivrés par les Conseils Départementaux.

Avant de poster une question ou de créer un nouveau sujet, vérifiez si votre question - et ses réponses - ne s'y trouvent pas déjà, en utilisant le bouton rechercher. Il vaut mieux développer les sujets existants plutôt que de multiplier les discussions sur le même thème. Merci d'avance !

Aller à :

Forum > Re: Cumuler emploi "extérieur" et accueil familial

Aller à la Page  Page précédente 12 3 Page précédente Page courante: 2 parmi 3

dupuis. - 16/09/10 14:13 - Re: Cumuler emploi "extérieur" et accueil familial

Bonjour,
J'ai lu les réponses sur"travail extérieur" tout en étant accueillant familial ;
je suis accueillante d'une personnes travaillant en CAT dans la journée,
j'aimerai pouvoir faire un travail pendant la journée et on m'a répondu que ce n'est pas possible, pourtant je dépose cette personne à 9h et je la reprend à 17h
Apparemment, je peux travailler à l'extérieur, mais existe-il une loi sur ce sujet ?
Merci pour votre réponse
Véronique

yveline - 17/09/10 13:14 - Re: Cumuler emploi "extérieur" et accueil familial

Bonjour Dupuis

Aucune loi n'interdit à un accueillant de travailler en plus d'accueillirthumbs up. Il faut seulement que votre travail soit compatible avec les horaires de votre accueilli, et que vous puissiez vous dégager au cas ou celui-ci pour une X raisons (maladie etc.) resterait à votre domicile. Vous pouvez mettre en place une remplaçante... Cela peut-être votre mari ou un membre de votre famille ou un voisin......que vous nommerez sur votre contrat d'accueil.....ou par avenant.

Cordialement

dupuis - 17/09/10 19:25 - Re: Cumuler emploi "extérieur" et accueil familial

Bonjour,

J'ai demandé également pour avoir une 2ème activité, la personne que je garde est au CAT dans la journée, de 9h à 17h.
Mais, on m'a répondu que ce n'était pas possible
Alors que pour vous c'est OK, existe-t-il une loi, ou chacun fait ce qu'il veut, le cg donne son accord ou pas ?

Merci pour votre réponse
Cordialement
Véronique

yveline - 18/09/10 19:01 - Re: Cumuler emploi "extérieur" et accueil familial

Bonjour Véronique

Je ne comprends pas pourquoi ce refus, aucune loi n'interdit à un accueillant d'avoir une seconde activité.... Elle doit seulement être compatible avec les horaires de notre accueil
Nous avons l'obligation d'assurer la continuité de notre accueil. Dans votre cas : Si votre accueilli est dans l'impossibilité de se rendre à son C.A.T, pour maladie ou autres.
Pour cela il faut envisager un remplaçant nommément cité sur le contrat d'accueil pour pallier aux absences imprévus, ou des retours intempestifs.... également un moyen de communication pour que l'accueilli puisse joindre l'accueillant en cas de retour avant l'heure prévu.

Il me semble qu'entre 9h et 17h vous êtes en droit d'occuper votre temps libre. Vous avez le droit de vous absenter et d'occuper vos heures ou l'accueilli est censé être au C.A.T(horaires stipulés certainement sur contrat) comme vous le désirez.... Faire du shopping aller au théâtre, sur la plage faire bronzette .....ou travailler...... Le CG ne peut vous obligez à rester bien sagement sur le pas de la porte à attendre le retour de votre accueilli.
C'est ma position sur le sujet . Si tout est minutieusement organisé.... quel serait donc le motif de refus que je ne perçois pas ? mais je travaille pas avec des PH qui partent la journée .... d'autres avis!!!! tongue sticking out smiley

Cordialement

recher brigitte - 24/09/10 12:03 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Aide Soignante à domicile à mi-temps pourrais-je faire famille d'accueil ?

[Note des modérateurs : merci de ne pas écrire en majuscule...]

Dominique Log.Ind.18 - 25/09/10 08:20 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Bonjour Brigitte,

Vous avez une réponse d'Yveline, un peu au dessus de votre post, qui peut vous servir.
Personnellement, je verrais l'utilisation des remplaçants d'une façon plus ponctuelle et plus ciblée ; occasionnelle.
A savoir : Absence pour des courses, aller chez le coiffeur, conduire des enfants à l'école, rendre visite à de la famille ou des amis, suivre une formation etc., pour les congés ou cause de maladie.
L'AF est difficilement consciliable avec un autre emploi sauf : Dans le cas d'un Accueil Partiel, en matinée ou en après-midi, bien défini dans le contrat. Durant le temps ou vous n'êtes plus FA.
Par contre, si votre conjoint et vous même êtes agrées, je le comprendrais mieux car il n'y a pas rupture d'accueil au sein de la famille d'accueillante.
Si une autre personne accueillait, régulièrement, votre résident, pendant vos absences, il me semble que l'on se trouverait devant un cas "Accueil Partagé".
Ce n'est que mon avis. L'analyse reste ouverte.......
Bien cordialement,
Dominique

recher brigitte - 04/10/10 14:20 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

bonjour domique merci de votre reponse.
je pense plus voir pour FA temporaire ou séquentiel merci

Véronique Maille - 29/10/10 19:00 - Cumuler un emploi et un accueil familial

Bonjour,
Je suis aide soignante et je souhaite devenir famille accueillante pour une personne âgée ou handicapée à mon domicile. Je prépare un diplôme de Naturopathe sur 2 ans.
Aurai-je le droit d'exercer ce métier à mon domicile en étant également famille d'accueil ?
Merci de votre réponse.
Véronique

fredo - 03/11/10 18:09 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Je suis aide soignante de nuit et fait 10 nuits par mois. Je souhaiterais savoir si il serait possible d'être accueillant familial avec mon mari en même temps que mon emploi actuel sachant que mon mari sera présent la nuit.

patoche86 - 05/04/11 16:28 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Bonjour

Voila nous accueillons à notre domicile 2 personnes âgées et une personne Handicapée
Nous avons un agrément de couple .
Mon conjoint prenant en charge la personne handicapée.
Il a récemment travaillé à l'extérieur (vacations en enseignement et formation) 6 heures hebdo
il s'est arrangé pour les placer quand notre accueillie était en suivis au CMP
La continuité du suivi étant assuré sans problème. De plus sur le contrat le nom de la personne de remplacement est mon propre nom
Le CG lui demande des explications

Que risque t il?
Merci par avance
Marie

Devos Karole - 07/04/11 07:59 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Bonjour,
Il ne risque rien... nous avons en tant qu'accueillant parfaitement le droit d'avoir une activité secondaire. De plus, vous avez un agrément de couple, et cette personne était au cmp pendant ses absences. Il faut arrêter d'avoir peur des CG ! Bon, c'est vrai que chez moi, ils sont sympas et que ce sont des "partenaires".
Pour ma part, je répondrais à cette demande de justification, où est-il écrit qu'un accueillant n'a pas le droit, d'avoir une activité secondaire ?

Gribouille - 07/04/11 11:12 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

fredo a écrit:
-------------------------------------------------------
> Je suis aide soignante de nuit et fait 10 nuits par mois. Je souhaiterais savoir si il serait
> possible d'être accueillant familial avec mon mari en même temps que mon emploi actuel sachant
> que mon mari sera présent la nuit.

Connaissant les deux postes de travail (accueillant familial que je suis) et en foyer de vie la nuit ,je me permettrais juste de te demander quand penses-tu te reposer ? en effet accueillant familial est un métier qui demande du temps en journée et après assurer tes nuits en toute honnêteté quand trouveras-tu le temps nécessaire pour cet accompagnement permanent ?? Il te faudra bien dormir en rentrant de ta nuit ,que feras-tu de ton accueilli ?? Si ton époux est présent en journée pour prendre le relais alors là oui mais si lui même à son travail ,je ne te le conseille pas .
Par contre ,l'accueil est un beau progrès alors pourquoi ne pas envisagé deux accueils et ne plus travailler la nuit .J'ai eu cette réflexion ,il y a quelques années et aujourd'hui je ne regrette pas mon choix d'accueillant .
Bonne réflexion !!!!!

lilette - 07/04/11 17:30 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Bonjour a tous,
pour ma part lors de ma demande d'agrément il m'a été demandé un papier sur lequel je certifiais ne pas avoir d'autre activité salariée !!

Etienne - 07/04/11 19:22 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

patoche86 a écrit:
-------------------------------------------------------
> Le CG lui demande des explications
> Que risque t il ?

Bonsoir Marie Christine,

Je pense que le CG peut seulement lui rappeler qu'il ne devra pas oublier, dorénavant, de lui signaler tout changement de situation.
Il vaut toujours mieux prévenir que guérir. Lorsque, comme vous l'expliquez, la continuité de l'accueil est assurée, tout va bien... d'autant plus que votre conjoint ne s'est jamais absenté plus de 48 heures.

Famidaquement, Étienne

patoche86 - 12/04/11 16:38 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Merci Etienne,

Alors un courrier est parti au CG, dans lequel mon conjoint présente ses excuses pour avoir omis de prévenir le CG., et en détaillant notre organisation, la qualité de l'accueil et du suivi, le fait qu'il n'y a eu aucune interruption dans ce suivi puisque j'étais là pour m'occuper de nos accueillis, conformément aux termes des contrats d'accueil. Je suis de plus notée comme remplaçante sur les 3 contrats, et comme vous le souligniez, mon conjoint ne s'est pas absenté plus de 48h d'affilée.

Au détour d'une discussion avec une éducatrice chargée du suivi d'un de nos accueillis, nous avons appris que quelqu'un nous a dénoncé, et anonymement qui plus est ! honte à celle (ou celui ?) qui a fait ça,

Nous avons appris également que les services du CG ont appelé l'employeur du centre où mon conjoint fait des vacations.

Enfin, nous apprenons à l'instant que le CG cherche à savoir si mon conjoint est adhérent de notre association départementale.
Pourquoi ? pour savoir s'il a les moyens de se défendre ?
Ils ont le droit, je suppose, d'obtenir la liste des adhérents d'une association, mais quand cette recherche est ciblée sur une personne en particulier, je me pose à nouveau pas mal de questions..........

Sommes-nous encore démocratie, ou déjà dans une république bananière ?
On a l'impression d'être fliqués, c'est particulièrement désagréable.
Les documents attestant de ses vacations ne leur suffisent pas, il leur faut pousser l'enquête, puisque c'est de cela dont il est question, et je pose encore la question : jusqu'où ?

De quoi s'agissait il, au fait ? ah oui, je me souviens, j'avais perdu le fil, je croyais être au cinéma en train de regarder un film d'espionnage : il s'agissait de l'absence d'un accueillant, durant les absences de son accueilli, pour aller faire quelques vacations à l'extérieur.

Je vous remercie de m'avoir lue, et suis preneuse de tous vos conseils, pour nous défendre au cas où, on ne sait jamais, nous sommes des hors-la-loi en puissance dans ce métier. C'est peu de le dire.

patoche86

yveline - 12/04/11 18:54 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Bonjour Patoche

Ne pas avoir le courage de prendre ses responsabilités en dénoncant son voisin est méprisable, et souvent intéressé ou par jalousie.thumbs down on appelle cela un "corbeau" je crois,

Si le CG veut prendre en compte cette dénonciation pour vous sanctionner,à mon avis il doit vous en fournir les preuves. Vous êtes en droit de porter plainte contre cette dénonciation calomnieuse et avoir les moyens de vous défendre contre ses attaques.

Si cela peut vous aider

[www.legifrance.gouv.fr]
Article 226-10
Modifié par LOI n°2010-769 du 9 juillet 2010 - art. 16

La dénonciation, effectuée par tout moyen et dirigée contre une personne déterminée, d'un fait qui est de nature à entraîner des sanctions judiciaires, administratives ou disciplinaires et que l'on sait totalement ou partiellement inexact, lorsqu'elle est adressée soit à un officier de justice ou de police administrative ou judiciaire, soit à une autorité ayant le pouvoir d'y donner suite ou de saisir l'autorité compétente, soit aux supérieurs hiérarchiques ou à l'employeur de la personne dénoncée, est punie de cinq ans d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende.
La fausseté du fait dénoncé résulte nécessairement de la décision, devenue définitive, d'acquittement, de relaxe ou de non-lieu, déclarant que le fait n'a pas été commis ou que celui-ci n'est pas imputable à la personne dénoncée.
En tout autre cas, le tribunal saisi des poursuites contre le dénonciateur apprécie la pertinence des accusations portées par celui-ci.


Je suis étonnée qu’un CG donne de l’importance et s’abaisse à prendre en compte une dénonciation anonyme et surtout qu'il fasse une enquête aussi approfondie pour une absence qui ne demande pas légalement à être signalé et chercher à vous piéger.

Une explication entre les services du CG et vous, me semblerait plus responsable et plus correct et digne dela part d'un Conseil Général ou de ses services...eye rolling smiley

Il sera peut-être utile de demander un RV avec le Président du CG directement, si cette affaire vous semble aller trop loin, dans cette chasse aux sorcières

Bon courage

Cordialement

patoche86 - 23/04/11 09:24 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Bonjour à tous,

Aucune loi, blablabla........ et pourtant la sentence vient de tomber : menace de retrait d'agrément si les activités de complément à l'extérieur se poursuivent.

"Travailler plus pour gagner plus". Un mensonge de plus ?

A vous tous, et à vos conseils.
Merci.

patoche

Etienne - 23/04/11 10:07 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Bonjour Patoche,

Le CG de la Vienne (dont nous avons obtenu la condamnation l'an dernier - voir [www.famidac.fr] grinning smiley) se distingue une fois de plus, avec ses interprétations abusives eye popping smiley des textes en vigueur, au détriment des accueillants.

Rappel :
- L’agrément ne peut être accordé que si les conditions d’accueil garantissent la continuité de celui-ci (Code de l’action sociale et des familles, article 441-1)
- dans la limite du droit à congé tel que défini à l’article L.3141-3 du code du travail, soit deux jours et demi ouvrables par mois de travail, l’accueillant familial peut s’absenter si une solution permettant d’assurer la continuité de l’accueil est mise en place. (Contrat d'accueil, article 6.7)
- lorsque la personne accueillie est prise en charge par un organisme habilité à cet effet (ESAT, CMP, hôpital de jour etc.), l'accueillant peut disposer de son temps à sa guise.

Le CG vous a-t-il adressé des menaces de retrait d'agrément par écrit, arguments à l'appui ?
Si oui, ces arguments sont certainement contestables. Courtoisement (pour éviter d'envenimer la situation), mais fermement, un rappel des textes semble s'imposer... le cas échéant, en suivant les conseils de notre assurance de protection juridique.

Famidaquement, Étienne

Jessie - 22/05/11 10:53 - Re: Cumuler emploi "extérieur" et accueil familial

Bonjour!

pour répondre à la question cumuler un emploi "extérieur" et acceuil familial,je me suis renseignée y à qques jours avec le travailleur social de mon secteur et donc il faut faire la demande d'un agrément couple et ensuite voir qui sera le salarié entre mr et mde pour avoir la fiche de paye établie à son nom et l'autre sera suppléent et pourra être remplacant du titulaire 160h par an.

patoche86 - 29/08/11 12:36 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Bonjour à tous,

Je reviens vers vous à propos du litige nous opposant au CG86, à savoir l'accueil en couple cumulé à un emploi extérieur, emploi très partiel (10h par semaine) et temporaire (ce sont des vacations)
L'affaire se poursuit.......

Pour mémoire :
- L’agrément ne peut être accordé que si les conditions d’accueil garantissent la continuité de celui-ci (Code de l’action sociale et des familles, article 441-1)
- dans la limite du droit à congé tel que défini à l’article L.3141-3 du code du travail, soit deux jours et demi ouvrables par mois de travail, l’accueillant familial peut s’absenter si une solution permettant d’assurer la continuité de l’accueil est mise en place.
(Contrat d'accueil, article 6.7)

Et toutes ces conditions sont remplies, conformément à nos engagements et aux contrats signés.

Le CG86 persiste et réitère ses menaces de suppression d'agrément, sans faire dans la dentelle quant aux formules employées pour faire passer leur message, soit dit en passant.........
Sur quelles dispositions législatives s'appuient les services du CG ?
Nous l'ignorons.
Les nôtres nous paraissent solides, bien réelles, et pas sorties d'une boite magique.

Tout cela pourrait relever du bon sens, enfin pour moi en tout cas.
Le calcul est vite fait : si je m'absente le lundi après-midi pour mon cours de peinture ou de kung-fu, le mercredi après-midi pour faire le taxi de mon fils ado, et le samedi pour aller faire les courses, je m'absente autant de temps que mon compagnon qui va faire quelques vacations.

Il me semble enfin préférable, d'une manière ou d'une autre, d'aller s'oxygéner la tête de temps en temps, surtout quand les pathologies des accueillis sont lourdes (démence, psychose)
Enfin, mais c'est juste un détail, 581€ de salaire mensuel, ça n'est pas lourd pour faire vivre sa famille.

Vos conseils ne seront pas de trop si vous en avez.
Merci à vous de me lire !

Je vous souhaite une bonne journée
patoche86

marguerite - 31/08/11 01:36 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Patoche

Cessez de trembler devant votre cg, le mien n'est pas mieux, mais j'ai de l'avance sur eux, les pauvres s'ils savaient... Faites ce que vous avez à faire, n'en parlez à quiconque et laissez les croire que vous ne travaillez plus, crachez , jurez : c'est fini! Les cg ont horreur de ce qui les dérangent, et ils préfèrent ne rien savoir ; c'est triste mais c'est la réalité; et toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire.
Bravo pour votre délateur, on sait déjà pour qui il votera en 2012...
Amicalement, Marguerite.

Evan - 31/08/11 13:10 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Bonjour Patoche,

Si je puis me permettre un conseil, ce serait de demander à vous (ainsi que votre époux) entretenir avec le/la Chef de service d'accueil familial, présenté ce que vous venez d'exposer : le fait que les vacations ne nuisent en aucun cas à l'accueil, que la continuité de ces derniers sont assurés. Apporter le justificatif notifiant la durée de cet emploi partiel ainsi que des fiches de remplacement courte durée pour prouver ce que vous avancez. Ne vous démontez pas.

Il est vrai que cela ne rentre pas dans une certaine logique que de se justifier, mais cette démarche permettra de renouer le dialogue. Le manque de communication vas entrainer des non-dits et empirera votre situation, pouvant aller jusqu'au retrait. Un face à face est bien plus utile qu'un échange par lettre interposé.

@ Marguerite : Les cg ont horreur de ce qui les dérangent, et ils préfèrent ne rien savoir ; c'est triste mais c'est la réalité; et toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire.
Et pourtant, Marguerite. Les CG (ou en tout cas certains) sont bels et bien obligés de les ouvrir. La détresse de certains accueillant (financière, psychologique ou autre), la maltraitance de certains accueilli, je vous certifie que des paires d'yeux de tout un service dédié à l'Accueil Familial n'est pas de trop pour canaliser les situations délicates, apporter aide etc.... Le fait de cacher la vérité sera à mon humble avis bien plus néfaste pour patoche que tout autre procédé.

Famidaquement
Evan

marguerite - 31/08/11 17:12 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Evan,

Personne ne peut empêcher les accueillants de travailler, c'est une question de survie , et le dialogue entamé avec les cg est souvent infructueux. Pourquoi autant d'accueillants ont cessé leur activité? Parce qu'ils gagnent mal leur vie, les lois bidons les empêchent de cumuler accueil et travail extérieur, quand bien même ils en font part au cg! Tout ce flafla est d'une hypocrisie affreuse. Les accueillants ne vivent pas au pays des Barbapapa, c'est DOMMAGE, on rigolerait un peu plus au lieu d'étaler nos misères sur les forums de famidac pour parler de qui, devinez, encore et toujours des mêmes, des cg qui pour rester courtois nous font tourner en bourrique!!!

Je persiste et je signe: si un accueillant a l'opportunité de travailler à l'extérieur grand bien lui fasse, à la condition de rester discret et de n'en parler à personne (j'en connais 3, et ça se passe bien)! Les accueillis sont tout autant bichonnés et tout le monde est satisfait de son sort.

Quand à la maltraitance que vous évoquez, sachez que d'après des statistiques sérieuses qu'Alma a publié il y a 2 ans, c'est d'abord dans leur propre famille que les gens sont maltraités, ensuite ce sont dans les institutions, et en dernier lieu chez les accueillants dans des proportions infimes. Qu'on cesse de nous prendre pour des Thénardier! Et pour en rajouter une couche,je citerai Victor Hugo qui disait "La forme c'est le fond qui remonte à la surface" A méditer par qui vous savez!

Ne prenez pas mal ces propos, c'est un instantané de ma pensée, je suis certaine que vous êtes sincère et sérieux, mais les accueillants le sont tout autant que vous, seulement une grande lassitude s'est installée et les gens sont à bout!On ne supporte plus les interdits arbitraires, les faux semblants, les faux dialogues,les fausses gens, quand à la délation, elle ne devrait jamais être prise en compte par les "professionnels de l'accueil", c'est tellement plus facile quand on a pas de droit au chômage, et qu'il faut encaisser les coups à défaut d'encaisser la monnaie.

Marguerite.

léonne62 - 01/09/11 06:17 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Bonjour a tous;
pour ma part lors de mon agrément ON m'a fait remplir une attestation sur laquelle je reconnaissais avoir quitté toute activité salariée , et m’engageais a ne pas en reprendre !!!!!!!!!!!!!!!

Etienne - 01/09/11 09:38 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Bonjour Marguerite,

Vous écrivez : "si un accueillant a l'opportunité de travailler à l'extérieur grand bien lui fasse, à la condition de rester discret et de n'en parler à personne"

Permettez-moi de ne pas approuver votre conseil : la franchise, la courtoisie et le respect mutuel sont les bases de toute relation saine. Tout finit par se savoir. Ne venez pas vous plaindre si, après avoir volontairement dissimulé certains faits, vous perdez la confiance des représentants de votre CG : vous deviendrez durablement suspecte à leurs yeux.

"... quand à la délation, elle ne devrait jamais être prise en compte par les "professionnels de l'accueil".

Si : le premier devoir de tous les professionnels de la prise en charge de personnes dépendantes (accueillants familiaux, tuteurs, travailleurs sociaux, médecins, infirmiers, agents des conseils généraux etc.) est d'être attentifs à toute information ou à tout indice tendant à mettre en doute la qualité de cette prise en charge. La plupart de ces professionnels ont d'ailleurs l'obligation de signaler tout indice de mauvais traitement ou de maltraitance.

Il convient, bien sûr, de ne pas se fier au moindre ragot : chaque information doit être soigneusement vérifiée. Les faits énoncés sont-ils ou non réels ? Portent-ils préjudice à la personne accueillie ? Sa protection est-elle assurée ?

Pour en revenir à notre sujet : Cumuler un emploi et un accueil familial n'est pas condamnable, dans la mesure où, comme dans le cas de patoche86, la continuité de la prise en charge est assurée de manière satisfaisante. Pourquoi donc faudrait-il mentir et se cacher ?

Courtoisement, Étienne

marguerite - 01/09/11 12:25 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Cher Etienne,

Pourquoi se cacher et mentir ? parce que la plupart des cg vous oblige à le faire! Je connais de nombreux accueillants qui ont bien essayé de négocier avec leur cg, pour arriver à des menaces de retrait, contrôles abusifs etc... alors que la continuité de l'accueil était assuré par le conjoint ou un remplaçant connu des services du cg. Vous parlez de franchise et de respect mutuel ,permettez-moi de vous dire que ce sont dans mes rêves que cela s'accomplit. Point de courtoisie, de franc parler et de respect là où je travaille: je ne pense pas être une exception!

Je voudrais bien que tout se passe dans la normalité, mais je fais le constat amer que les accueillants sont plus souvent victimes que de véritables acteurs de leur métier. Tous les mois le médecin passe pour les consultations de mes accueillis, le cabinet infirmier vient 2 fois par jour, et ils sont stupéfaits quand je leur raconte comment on est traités. La confiance que m'accorde ou ne m'accorde pas le cg m'importe peu, je fais mon travail d'accueillante le plus sérieusement du monde mais je me méfie de l'administration comme de la peste... Oui, je sais que ma franchise ne plaît pas forcément, mais c'est pour moi une question de dignité que de dire ce que je pense. La langue de bois je l'entends tous les jours dans les médias, c'est un peu lassant à la fin !

Sincèrement, Marguerite.

patoche86 - 01/09/11 14:25 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Marguerite,

Ne rien dire c'est s'exposer au risque de la délation, et si délation il y a il faudra rendre des comptes.
Le fait d'être dénoncé pour activité extérieure, vous ne pourrez rien y faire, puisque ce sera vrai !

Ensuite, il faut savoir qu'aucune disposition légale n'interdit d'avoir une activité extérieure, lorsqu'elle ne contrevient pas à nos devoirs d'AF, en particulier suivi de l'accueil (c'est notre cas car nous sommes agrées en couple et quand l'un s'absente l'autre est là), bien être, sécurité des accueillis.
Dans ce cas, inutile de passer en force, quand ça peut se faire par la voie légale.
Prévenir les familles, le CG, les accueillis, est la moindre des choses.

Ensuite, si le CG menace et fait obstacle, il faut leur demander pourquoi, sur quelles bases légales et apporter les preuves de notre bon droit. Pour celà, l'assistance d'un avocat est indispensable. L'assistance juridique de Famidac est à notre service (sous réserve de cotisation à jour). Et cette assistance, je peux vous le garantir, est efficace, sérieuse, professionnelle.
Mentir, dissimuler, personne ne le tolère, CG ou autre. Cette démarche relève de la faute, commise et vécue. "je sais que c'est pas bien, c'est une bêtise, je vais me cacher pour la faire".
Pourquoi je pense que c'est une ânerie de tenter de passer en douce ? parce que s'il vous arrive quelque chose sur votre lieu de travail extérieur, ou sur son trajet, il faudra vous justifier. Autant le faire en amont, clairement, en gardant trace de toute correspondance (les échanges oraux n'ont aucune valeur et s'évanouissent aussi vite) et en recommandé avec A/R.
Dès lors que les termes du contrat sont respectés, que le suivi est assuré, le remplacement automatique par le conjoint, il ne devrait pas y avoir de problème.
Le souci, c'est que les CG peuvent vous mettre des bâtons dans les roues, et ordonner, exiger, sans appel, menacer de faire sauter l'agrément. Sauf qu'en face, il y a des lois, nous avons des droits.
Ce sont ceux là qu'il faut défendre. Pour soi, et pour les autres AF.
Un simple règlement administratif n'a pas valeur de loi, il faut le savoir.
Faire la loi et la faire respecter sont deux choses bien distinctes.
Le fait d'aller faire quelques vacations en extérieur, n'est pas un événement susceptible de remettre en cause notre travail, la sécurité de nos accueillis, que sais-je encore..... ce n'est pas un événement majeur obligeant à réévaluer la situation. Par événement majeur, entendons par ex. un déménagement, une séparation, l'arrivée d'un parent invalide occasionnant une surcharge de travail, ou encore la naissance d'un enfant, une jambe dans le plâtre etc.

Dernier point, et non des moindres : dans nos contrats où est-il mentionné que les deux accueillants doivent être présents ensemble à tout moment de la journée ?

Bien à vous,
patoche86

marguerite - 01/09/11 16:16 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Patoche,

Je ne préconise pas le mensonge obligatoirement, je préviens seulement les accueillants d'être extrêmement prudents face au cg quand ils devront justifier d'un travail à l'extérieur. Qu'ils choisissent bien leurs mots et attention au choc frontal qui peut sonner les plus solides! Comme chaque cg interprète la loi à sa convenance, tout le monde a légitimement le droit et le devoir de se méfier.....

Sincèrement, Marguerite.

Evan - 02/09/11 10:58 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Bonjour Marguerite,

Ne vous inquiétez pas je ne prend pas mal ce que vous me dites, je penses que vous avez votre opinion et que vous êtes passionnée.

Néanmoins j'apporte mon vécu et mon expérience, et je peux vous certifier que divulguer ce genre d'information peut être préjudiciable pour l'accueillant.

Concernant les signalement quels qu'il soient, ils sont pris en compte uniquement si ces derniers sont formulés par écrit et que l'identité du plaignant est effective.

Famidaquement.
Evan

patoche86 - 02/09/11 13:58 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Evan,

Vous écrivez : "Concernant les signalement quels qu'il soient, ils sont pris en compte uniquement si ces derniers sont formulés par écrit et que l'identité du plaignant est effective. "

Une personne a appelé notre CG pour les informer, oralement, et de manière anonyme, que mon compagnon donnait quelques heures de cours à l'extérieur.

Conclusion ?

Vous écrivez aussi : "je peux vous certifier que divulguer ce genre d'information peut être préjudiciable pour l'accueillant. ". Dire qu'on a un job d'appoint ? ou dire qu'il vaut mieux se taire ?

Cette discussion est intéressante, car nous entendons pour une fois une voix venant de l'intérieur (des services). J'aimerais croire que tous vos homologues sont aussi attentifs à nos conditions de travail. Osè-je ?

Bien à vous, et bonne après-midi
Patoche

Evan - 02/09/11 16:11 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Bonjour Patoche,

Comme j'ai pu vous le signaler précédemment toute plainte ou signalement déposé dans une administration doit faire apparaitre l'identité du plaignant. Il en est de même dans les services tel que la Caisse d'Allocation Familiale etc...

Pourquoi cette démarche ?

Tout simplement car nous savons que des intérêts sont en jeux mais aussi que la délation permet d'assouvir une vengeance bien plus personnelle.
Nous avons eu récemment un cas de signalement d'une personne maltraitée chez un accueillant, le plaignant ne souhaitait pas décliné son identité et nous nous sommes apercu qu'elle a des intérêt à agir. A nous de "mener l'enquête" si je puis dire.

Par une visite à domicile, une rencontre avec mes supèrieurs pour apporter les différentes versions de cette histoire.

Patoche, je parlait du fait de divulguer des informations aussi importante. Nous "connaissons" nos accueillants (sans prétention aucune), ceux où nous savons que l'accueil se déroule très bien et d'autre où des situations problématiques apparaissent. Nous avons une relation de confiance, certains m'appelle pour des renseignements, des demandes spécifiques etc....

Le problème est lorsque cette relation est endommagé par ce genre de manoeuvre : après nous avons tendance à crier au loup.

Je vous dépeind ce qui se déroule au sein de notre administration. Nous ne connaissons pas ou peu les pratiques des autres Département (sauf dans le cas d'une demande pratique comme des procédures administrative).

Bien à vous, et bon après-midi

Famidaquement.

Evan

patoche86 - 12/10/11 18:36 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Bonsoir à tous,

Des nouvelles de notre différent avec le CG, relatif aux vacations extérieures de mon compagnon. Je rappelle brièvement l'histoire :
- nous sommes agréés en couple pour 3 personnes
- quand l'un s'absente, l'autre prend nécessairement la relève en tant que remplaçant "naturel" si je puis user de cette expression
- ces vacations sont ponctuelles, à raison d'une dizaine d'heures par semaine, sur une durée limitée. Une soupape pour "respirer", une garantie en cas de coup dur, une nécessité pour un peu de beurre dans les épinards.
- quelqu'un (?) a dénoncé mon compagnon au CG, lequel n'a pas tardé à se manifester, sommant monsieur de cesser toute activité extérieure sous peine de suppression immédiate du 3ème agrément
- un des arguments du CG, était que mon compagnon avait omis de signaler ce changement, mineur, mais que le CG jugeait "majeur". Monsieur a fait amende honorable, et fourni tous les justificatifs
- malheureusement, les services du CG sont restés sourds à nos arguments, et les menaces de retrait d'agréments se suivaient, sans possibilité de dialogue.

Nous avons contacté l'assistance juridique Famidac, qui s'est chargée de notre dossier.
Je rappelle les articles de lois en faveur de notre situation (accueil familial + emploi partiel ) :

- L’agrément ne peut être accordé que si les conditions d’accueil garantissent la continuité de celui-ci (Code de l’action sociale et des familles, article 441-1)
- dans la limite du droit à congé tel que défini à l’article L.3141-3 du code du travail, soit deux jours et demi ouvrables par mois de travail, l’accueillant familial peut s’absenter si une solution permettant d’assurer la continuité de l’accueil est mise en place. (Contrat d'accueil, article 6.7)

Lorsque la personne accueillie est prise en charge par un organisme habilité à cet effet (ESAT, CMP, hôpital de jour etc.), l'accueillant peut disposer de son temps à sa guise..

Ce dernier point est important, car le CG n'avait pas manqué d'essayer de nous faire avaler que même sur les temps d'absence de notre adulte handicapée (partie au CMP) mon compagnon ne pouvait faire ce qu'il veut eye rolling smiley

A ce jour, je vous informe que le CG86 a abandonné ses menaces de retrait d'agrément smileys with beer
Avec la promesse que nous serons contrôlés pour s'assurer que toutes les solutions de remplacement sont requises en cas d'absence de moi-même et de mon compagnon. Ce qui est le cas, puisque condition sine qua non pour obtenir un, deux ou trois agréments et que les noms des remplaçants figurent sur nos contrats............. et que si nous nous absentons tous les deux, c'est pour prendre des congés, et nous avons obligatoirement une remplaçante. Ce qui, finalement, n'a plus rien à voir avec l'objet initial du litige.

Tout ceci nous remet du baume au coeur, et le coeur à l'ouvrage !
Car il est infiniment plus agréable de travailler l'esprit serein, n'est-ce pas winking smiley

Bonne soirée à tous
patoche86

AFCG - 09/03/12 10:42 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Bonjour Etienne,

Assistante sociale en AF, je ne trouve pas les textes qui stipulent qu'il est possible de cumuler l'agrément avec une autre activité professionnelle, en avez-vous connaissance?

Je vous remercie

Etienne - 09/03/12 11:20 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Bonjour,

Effectivement, aucun texte n'interdit ou n'autorise explicitement le cumul d'un accueil familial avec une autre activité professionnelle.

Il convient donc avant tout de s'assurer que les conditions de disponibilité imposées par l'article L441-1 du Code de l’action sociale et des familles sont bien respectées :
(...) L’agrément ne peut être accordé que si les conditions d’accueil garantissent la continuité de celui-ci, la protection de la santé, la sécurité et le bien-être physique et moral des personnes accueillies(...).

Chaque situation doit donc être soigneusement étudiée à la lumière de ces principes fondamentaux - voir les messages précédents...
Courtoisement, Étienne

judith - 01/08/12 06:49 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Bonjour à tous,
Je voudrais savoir si je peux travailler à l'extérieur pendant les vacances de mon accueilli.
J'ai un agrément pour 2 personnes mais je n'en n'héberge qu'un à temps complet actuellement.
Il part en vacances et je serai payé avec un abattement de 50%.

Merci et très bonne journée.

Etienne - 01/08/12 08:49 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Bonjour Judith,

Vous avez parfaitement le droit de cumuler les revenus de l'accueil familial avec les revenus d'une autre activité, ponctuelle ou régulière.
En l'absence de votre accueilli, vous êtes libre de vos journées, sous réserve de rester disponible au cas où il souhaiterait ou devrait revenir chez vous avant la date prévue.

Famidaquement, Étienne

Hanquier - 23/11/12 11:23 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Bonjour,
Depuis quelques années, ma concubine et moi sommes famille d'accueil et accueillons 3 Personnes (qui habitent chez nous ) et qui partent la journée du Lundi au Vendredi en CAT, SAJ et CAEA.
A l'origine,l'agrément a été octroyé à ma femme mais lorsque qu'elle fut en arret maladie ,j'ai obtenu l'agrément et pris un congé sans solde pour la continuité de l'accueil (les "fiches de paie" etaient à mon nom).
Avant madame etait à la maison (les "fiches de paie" etait à son nom) et moi j'était employé dans une société. Maintenant Madame a repris un travail et c'est moi qui reste à la maison et je touche les assedic.
L'assistance sociale veut que les fiches de paie soient à mon nom car jusqu'à aujourd'hui elles etaient au nom de ma concubine.
Sachant que pendant la semaine je m'occupes des accueillis le matin et ma femme et moi à leur retour.
L'assistance sociale desire mettre les fiches de paie à mon nom, ce qui m'embete car je ne toucherai plus les assedic.
Qu'en pensez vous ?
Ma femme a-t-elle le droit de cumuler son travail et les indemnités d'accueil ou est-il indispensable que ces indemnités me soient versées ?

Eve - 27/11/12 10:33 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

Bonjour,

On a le droit de cumuler deux salaires. Mon CG me l'autorise (mes deux salaires équivalent à un temps plein).
Maintenant, ce que vous écrivez me pose question : vous voulez toucher les assedics alors que vous travaillez, cela ne me parait pas très légal, non ?
Cordialement,

Rico - 25/04/13 17:35 - Cumuler un emploi et un accueil familial

Bonjour,
J'ai travaillé plusieurs années comme accueillante familiale en étant aussi aide soignante à mi-temps dans la fonction publique.
Ce n'est pas impossible de cumuler, il ne faut pas dépasser un temps horaire complet. J'ai pu le faire parce que mon mari était en retraite donc à la maison car l'accueil est un travail à temps complet, même si peu d'heures sont véritablement comptabilisées..

francine - 26/04/13 14:47 - Re: Cumuler un emploi et un accueil familial

bonjour ,
j ai moi même cumulé un emploi d auxiliaire de vie en étant famille d'accueil ; mais je sais que certains CG refusent cela. On peut aussi cumuler les indemnités de chômage en étant famille d'accueil mais sous certaines conditions ; je l'ai su trop tard sinon je pouvais cumuler les 2 mais les ASSEDIC ne le disent pas !
Il vaut mieux aller les voir et leur demander .
Aller à la Page  Page précédente 12 3 Page précédente Page courante: 2 parmi 3

Intervenir dans cette discussion

IMPORTANT : Si votre message est sans rapport avec ce sujet (Cumuler un emploi et un accueil familial), recherchez le sujet adéquat ou proposez un nouveau sujet.

Votre nom: 
Votre adresse électronique: 
Sujet: 
Mesure anti-SPAM :
Résoudre la question mathématique et saisir la réponse dans le champ ci-dessous. Cette mesure sert à bloquer les robots informatiques qui tentent de polluer ce site.
Question : que font 13 plus 15?
Votre message restera caché jusqu'à ce qu'il soit approuvé par un modérateur, s'il est en rapport direct avec l'accueil familial d'adultes handicapés et de personnes âgées. Sinon, il sera supprimé.