Alternatives

Première cause d’hospitalisation en France, les troubles psychiatriques causent de multiples dégâts. La baisse du nombre de lits en psychiatrie - de 120.000 à 60.000 entre 1950 et 1990 - n’en finit pas d’avoir des conséquences désastreuses chez les sans abris et les détenus, lourdement pénalisés par la souffrance psychique.

Faute de structures d’accueil alternatives, 13.000 patients sont maintenus en milieu hospitalier. L’accueil familial thérapeutique, les familles gouvernantes, les appartements thérapeutiques, les logements indépendants avec services apportent des éléments de réponses...

Les logements solidaires, pour leur part, apportent une double réponse à la solitude des personnes âgées et aux difficultés de logement des étudiants.

Ces solutions alternatives ont un seul point commun : il ne s’agit pas d’accueil familial Accueil familial Mode d’accueil alternatif au maintien à domicile et au placement en établissement spécialisé : les personnes handicapées ou âgées sont prises en charge au domicile de particuliers agréés et contrôlés par les conseils départementaux (ou par des établissements de santé mentale). car les personnes accueillies ne résident pas au domicile des personnes qui les prennent en charge.

Accueil familial et "baluchonnage", même combat ?
Comment assurer une présence continue, 24 heures par jour, sans déroger, comme les éducateurs familiaux, au code du travail ? Lever ce verrou permettrait tout à la fois de développer le baluchonnage ... et de clarifier le statut des accueillants familiaux accueilant familialaccueillants familiaux Agréés pour prendre en charge à leur domicile des personnes âgées ou handicapées adultes n’appartenant pas à leur propre famille, les accueillants familiaux proposent une alternative aux placements en établissements spécialisés. .
Âges & Vie : des locataires co-employeurs de leurs aides à domicile.
Source : La lettre mensuelle de Mairie-conseils n° 214, Décembre 2008, page 2
Appartements thérapeutiques : bibliographie
Habitat intergénérationnel
Vivre ensemble, jeunes et moins jeunes, c’est le but des lieux de vie à caractère intergénérationnel.
Les familles gouvernantes
Ni accueil familial Accueil familial Mode d’accueil alternatif au maintien à domicile et au placement en établissement spécialisé : les personnes handicapées ou âgées sont prises en charge au domicile de particuliers agréés et contrôlés par les conseils départementaux (ou par des établissements de santé mentale). , ni maison relais : un groupe de patients salarie une "gouvernante" qui s’occupe d’eux.
Logements solidaires : un toit, deux générations
Une réponse à la solitude des personnes âgées : héberger des étudiants (ou des apprentis).
Métier : Maître ou Maîtresse de maison, intendant(e)...
Auteur : Frédérique LETOURNEUX, ASH Magazine Janvier/Février 2007, pages 22 à 25.
Pensions de famille, maisons-relais, résidences d’accueil
Des hébergements collectifs à ne pas confondre avec l’accueil familial, limité à la prise en charge de 3 personnes.
Résidences d’accueil pour des personnes ayant un handicap psychique
Maisons-relais, Bulletin Officiel N° 2007-1, Annonce N° 53

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP

6 visiteurs (dont 3 sur le forum)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP