Famidac.fr

Famidac, l'association des accueillants familiaux
et de leurs partenaires

Maisons de retraite : un Puzzle

Texte envoyé à Gerialist par Annick Salmon

Nous sommes comme un grand puzzle autour d’une personne qui en est la pièce maîtresse, que la prise en charge se fasse à domicile ou en collectivité. Si une de ces pièces manque au puzzle, celui-ci n’est plus complet et il manque quelque chose à cette personne pour pouvoir s’épanouir.

Exemple : Mme X est dans une résidence pour personnes âgées. Elle a des problèmes locomoteurs et se déplace en chaise roulante. Voici la liste des intervenants dont elle a besoin dans sa vie depuis son entrée dans cette résidence.

  • Ses amis extérieurs pour pouvoir parler de son passé.
  • Les autres résidents pour l’aider à vivre en communauté.
  • Les femmes de buanderie pour qu’elle puisse se sentir bien dans des vêtements propres.
  • Les infirmières et aides-soignantes pour ses soins d’hygiène.
  • Le kiné pour sa rééducation motrice.
  • Le médecin pour ses soins médicaux.
  • Les femmes de chambre pour les soins de son environnement.
  • Les femmes d’accueil qui lui apportent son courrier, du café l’après-midi, qui peuvent l’aider s’il lui manque quelques choses de matériel, qui peuvent la diriger vers d’autres intervenants, à qui elle peut demander conseil.
  • Les filles de salle pour le service de ses repas et pour qu’elle se sente bien durant ceux-ci.
  • La cuisinière pour lui offrir des menus appropriés.
  • Un homme de maintenance en cas de problèmes technique dans son environnement.
  • Le directeur pour la gérance de ses papiers et qu’elle peut consulter quand elle le désire.
  • La secrétaire pour l’aider dans tout ce qui touche à l’administratif.
  • La coiffeuse pour qu’elle puisse se sentir belle.
  • Une bénévole pour son besoin de communication.
  • Sa famille pour se sentir entourée.
  • Un intervenant spirituel pour qu’elle puisse évoluer dans la religion qu’elle a choisie.
  • Un ergothérapeute pour l’aider à se sentir utile, à se sentir valorisée.

En vous donnant cet exemple je voudrais surtout vous faire comprendre qu’il n’y a pas de personnes plus ou moins utiles que d’autre autour de Mme X et que chaque personne à son importance qu’elle soit diplômée ou non pour que Mme X ai tout ce dont elle a besoin pour se sentir bien et c’est dans ce but que j’ai mis les besoins de Mme X sans aucun ordre distinct.

La grandeur du puzzle dépend essentiellement des besoins de Mme X et il faut donc prendre le temps à son arrivée dans la résidence de réfléchir AVEC ELLE à ses besoins et d’agir en conséquence. Nous devons former une équipe soudée tout en restant à notre place et en respectant les autres intervenants pour une meilleure collaboration autour de Mme X.

L’utilisation d’un carnet de liaison dans la chambre de Mme X permettrait à tous les intervenants d’inscrire leurs remarques et de lire les remarques des autres intervenants MAIS TOUJOURS EN ACCORD AVEC MME X QUI SERAIS LA PROPRIETAIRE DE CE CARNET et qui pourrait elle aussi y noter ses remarques.

(NDLR : ne nous hasardons surtout pas à comparer cette formule d’hébergement avec les accueils familiaux...)