Maisons de retraite : un Puzzle

Texte envoyé à Gerialist par Annick Salmon

Nous sommes comme un grand puzzle autour d’une personne qui en est la pièce maîtresse, que la prise en charge se fasse à domicile ou en collectivité. Si une de ces pièces manque au puzzle, celui-ci n’est plus complet et il manque quelque chose à cette personne pour pouvoir s’épanouir.

Exemple : Mme X est dans une résidence pour personnes âgées. Elle a des problèmes locomoteurs et se déplace en chaise roulante. Voici la liste des intervenants dont elle a besoin dans sa vie depuis son entrée dans cette résidence.

  • Ses amis extérieurs pour pouvoir parler de son passé.
  • Les autres résidents pour l’aider à vivre en communauté.
  • Les femmes de buanderie pour qu’elle puisse se sentir bien dans des vêtements propres.
  • Les infirmières et aides-soignantes pour ses soins d’hygiène.
  • Le kiné pour sa rééducation motrice.
  • Le médecin pour ses soins médicaux.
  • Les femmes de chambre pour les soins de son environnement.
  • Les femmes d’accueil qui lui apportent son courrier, du café l’après-midi, qui peuvent l’aider s’il lui manque quelques choses de matériel, qui peuvent la diriger vers d’autres intervenants, à qui elle peut demander conseil.
  • Les filles de salle pour le service de ses repas et pour qu’elle se sente bien durant ceux-ci.
  • La cuisinière pour lui offrir des menus appropriés.
  • Un homme de maintenance en cas de problèmes technique dans son environnement.
  • Le directeur pour la gérance de ses papiers et qu’elle peut consulter quand elle le désire.
  • La secrétaire pour l’aider dans tout ce qui touche à l’administratif.
  • La coiffeuse pour qu’elle puisse se sentir belle.
  • Une bénévole pour son besoin de communication.
  • Sa famille pour se sentir entourée.
  • Un intervenant spirituel pour qu’elle puisse évoluer dans la religion qu’elle a choisie.
  • Un ergothérapeute pour l’aider à se sentir utile, à se sentir valorisée.

En vous donnant cet exemple je voudrais surtout vous faire comprendre qu’il n’y a pas de personnes plus ou moins utiles que d’autre autour de Mme X et que chaque personne à son importance qu’elle soit diplômée ou non pour que Mme X ai tout ce dont elle a besoin pour se sentir bien et c’est dans ce but que j’ai mis les besoins de Mme X sans aucun ordre distinct.

La grandeur du puzzle dépend essentiellement des besoins de Mme X et il faut donc prendre le temps à son arrivée dans la résidence de réfléchir AVEC ELLE à ses besoins et d’agir en conséquence. Nous devons former une équipe soudée tout en restant à notre place et en respectant les autres intervenants pour une meilleure collaboration autour de Mme X.

L’utilisation d’un carnet de liaison dans la chambre de Mme X permettrait à tous les intervenants d’inscrire leurs remarques et de lire les remarques des autres intervenants MAIS TOUJOURS EN ACCORD AVEC MME X QUI SERAIS LA PROPRIETAIRE DE CE CARNET et qui pourrait elle aussi y noter ses remarques.

(NDLR : ne nous hasardons surtout pas à comparer cette formule d’hébergement avec les accueils familiaux...)

Dernière mise à jour : mardi 23 août 2005

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP

10 visiteurs (dont 7 sur le forum)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui mesurent la fréquentation de ce site et vous permettent de le partager sur les réseaux sociaux.

Association Famidac © 1998-2016. Reproductions partielles autorisées avec la mention "Source : famidac.fr"
Qui sommes-nous ? | Adhésion | Merci de nous signaler toute erreur ou anomalie | Site réalisé avec SPIP