Famidac.fr

Famidac, l'association des accueillants familiaux
et de leurs partenaires

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Comment trouver des personnes à accueillir ?

Lorsque vous aurez obtenu votre agrément (de préférence pour l’accueil de personnes handicapées et/ou âgées [1]), vous aurez le choix entre :

A) Attendre qu’on veuille bien vous confier quelqu’un ... ce qui peut durer longtemps, car si les Conseils Généraux sont chargés d’attribuer les agréments, de contrôler l’activité des accueillants, d’assurer le suivi médico-social de leurs accueillis, ils n’ont pas pour mission de fournir du travail aux accueillants !

B) Vous faire connaître par tous les moyens imaginables :

  • publiez des annonces dans la presse locale ou nationale (c’est coûteux et pas forcément efficace)
Carte de France des accueillants > cliquez pour l’agrandir !
  • ajoutez à vos annonces une ou deux photos qui leur donneront une idée de votre cadre de vie et envie de vous rencontrer.
  • affichez vos coordonnées dans les pharmacies et dans les salles d’attente des médecins de votre secteur ...

Vous pouvez également contacter

  • des établissement pour adultes handicapés (ESAT) ou pour personnes âgées, les CLIC, les MDPH de votre secteur
  • les responsables du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de votre commune ou de votre canton,
  • des associations d’aidants familiaux, qui recherchent également des solutions pour avoir "un peu de répit" pour les aidants (accueils temporaires, séquentiels, etc...)

Autre solution : proposez aux hôpitaux psychiatriques de votre secteur (pas au-delà de 50 kilomètres de votre domicile) votre candidature en qualité d’accueillant(e) familial(e) thérapeutique.

P.-S.

Voir également, sur notre forum, le sujet "Trouver des personnes à accueillir"

Notes

[1Nous vous recommandons vivement de demander le double agrément, pour l’accueil de personnes âgées ou handicapées adultes : la démarche est exactement identique et vous permet d’accueillir des personnes majeures, sans restriction aux "plus de 60 ans" ou aux "moins de 60 ans".