Famidac.fr

Famidac, l'association des accueillants familiaux
et de leurs partenaires

N° 16 - des adultes en accueil familial, questions de formation et de dispositifs

L’accueil familial en revue N° 16, Juin 2006

L’Accueil familial en revue
N° 16 - des adultes en accueil familial, questions de formation et de dispositifs

Ce numéro est épuisé, mais vous pouvez le télécharger en cliquant ici (version intégrale imprimable, au format PDF).

Ce recueil d’articles est toujours d’actualité :
Avec l’accord des éditions IPI (qui ont malheureusement mis fin à leur activité), vous trouverez enfin ici la version intégrale de ce numéro....

Nous avons mis en ligne un formulaire pour vous permettre de donner vos avis.

Pour mieux défendre votre point de vue, nous souhaitons connaître les attentes des accueillants familiaux accueilant familial
accueillants familiaux
Agréés pour prendre en charge à leur domicile des personnes âgées ou handicapées adultes n’appartenant pas à leur propre famille, les accueillants familiaux proposent une alternative aux placements en établissements spécialisés.
, en matière de formation. Ce questionnaire restera anonyme. Nous vous remercions par avance du temps que nous accorderez pour le compléter, en cliquant sur ce lien.

Une synthèse des premières réponses est en ligne ici.


Éditorial

Les nouvelles dispositions relatives aux accueillants familiaux deviennent une occasion de soutenir une réflexion peu partagée sur l’accueil familial Accueil familial Mode d’accueil alternatif au maintien à domicile et au placement en établissement spécialisé : les personnes handicapées ou âgées sont prises en charge au domicile de particuliers agréés et contrôlés par les conseils départementaux (ou par des établissements de santé mentale). . En effet, la loi du 17 janvier 2002 et ses décrets d’application parus fin décembre 2004 (!) n’ont pas servi de support à de grands débats sur la place et la pertinence de ce mode d’aide destiné à des populations en difficulté. Point de discussion donc, laissant les accueillants avec des avancées statutaires indéniables mais insuffisantes, et l’accueil familial dans sa parfaite non-reconnaissance.

Loin des préoccupations des médias, oublié des orientations sociales, l’accueil familial des adultes se perpétue difficilement. Les accueillants vieillissent et leur remplacement est peu assuré. Le métier n’est pas valorisé et reste même confidentiel. Des services départementaux ou médicaux tentent vaillamment de soutenir cette formule d’aide et de soin décryptant avec plus ou moins de bonheur des textes réglementaires flous.

Malgré un environnement toujours aussi peu au centre des intérêts et des préoccupations, des accueillis trouvent des espaces de vie plus confortables que ceux offerts par les collectivités et des accueillants familiaux exercent un métier qui oblige à suivre une formation initiale et continue. Sans autre précision du législateur (la seule parue dans l’ordonnance n° 2005-1477 du 1er décembre 2005, article 16, porte sur le fait que la formation initiale et continue « est organisée par le président du conseil général »), on peut concevoir quelques inquiétudes quant aux formations auxquelles vont devoir assister les accueillants familiaux en termes de thèmes, de durée, et plus généralement de définition du cœur du métier.

Ce numéro revient dans ses premiers articles sur ces questions de formation.
Suivent des textes davantage liés aux dispositifs d’accueil familial ainsi que des témoignages. La plupart ont été présentés lors des journées d’étude organisées à Paris les 13-14 décembre 2004 par l’IFREP.

Enfin, la rubriques « études et recherches » présente une étude sur la dynamique de l’accueil familial thérapeutique AFT
Accueil Familial Thérapeutique
Des personnes souffrant de troubles mentaux peuvent être prises en charge au domicile de particuliers formés, agréés et employés par des établissements psychiatriques.
et une autre sur ses effets, ainsi qu’une troisième étude sur les représentations des accueillants de personnes âgées.